Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Libération des 14 pro-Gbagbo, Banny : « Cette décision revêt un caractère spécial et symbolique

le Mardi 6 Août 2013 à 06:29 | Lu 473 fois

Le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) a animé un point-presse, lundi 5 août 2013, à son cabinet privé à la Riviera-Golf. Charles Konan Banny a réagi, à l’occasion, à la décision de la justice de libérer 14 pro-Gbagbo. Voici l’intégralité de sa déclaration.



Libération des 14 pro-Gbagbo, Banny : « Cette décision revêt un caractère spécial et symbolique
« Depuis la mi-journée de ce lundi 05 août 2013, la justice ivoirienne a annoncé par les soins du Procureur de la République, la mise en liberté provisoire de 14 personnalités détenues à la suite de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011.

Il s’agit de personnalités de premier plan, membres du Front populaire ivoirien (Fpi), et pour la plupart anciens dignitaires du précédent régime dont M. Pascal Affi N’Guessan, président du Fpi, de Mme Bro Grébé Géneviève, Présidente des femmes patriotes et de M. Michel Gbagbo, fils de l’ancien Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, pour ne citer que ceux-là.

Tout en restant conforme à son principe de ne pas commenter les décisions de justice, la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) voudrait par ma voix saluer cette mise en liberté provisoire qui fait suite à deux autres décisions similaires antérieures. Faut-il le rappeler, une première vague de 25 personnalités suivie d’une deuxième de 08 personnalités ont recouvré la liberté respectivement les 10 novembre 2011 et 20 décembre 2012.

De ce fait, cette troisième décision participe à la création et à l’instauration d’un climat encore plus propice à la réconciliation nationale. Par ailleurs, elle intervient à la veille même de la commémoration de l’anniversaire (53ème) de notre pays, la Côte d’Ivoire.

Ainsi, cette décision revêt un caractère spécial et hautement symbolique. Elle fera date dans l’histoire de notre pays. Pour toutes ces raisons, je voudrais une fois encore profiter de cette tribune pour inviter tous les Ivoiriens et les Ivoiriennes, ainsi que tous nos frères africains qui vivent avec nous dans ce beau pays, où qu’ils soient, où qu’ils se situent politiquement, à faire plus d’efforts et à se mobiliser davantage encore en faveur du difficile mais impératif processus de réconciliation nationale en cours. Je souhaite : bon anniversaire et bonne chance à la Côte d’Ivoire ».



Recueillis par SYLLA A.
Soir Info

Mardi 6 Août 2013
Vu (s) 473 fois



1.Posté par Yuotam le 06/08/2013 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certains traîtres et collabos a la cause des noirs quand ils n'ont à dire vaut mieux qu'ils la boucle, ce banny se réveille maintenant, comme dirait l'autre dans mon bled qui connaît papa de chien si ce n’est pas chien lui même.
Pour emprunter ces quelques lignes à mon frère et CEMA N’ DA HERMANN
LE "PARDON", PARLONS-EN

De quel pardon s'agit-il?
De celui attendu par les parents des danseuses d'ADJANOU?
De celui attendu par les parents des gendarmes et leurs familles fusillés à bout portant à Bouake?
De celui attendu par les proches des ivoiriens mortellement étouffés dans un conteneur exposé au soleil par FOFIE KOUAKOU ?
De celui attendu par les WE victimes, le 28 mars 2011, des hommes de LOSSENY FOFANA dans l'ouest du pays (au moins 1000 morts)?
De celui attendu par les parents du ministre BALLA KEITA?
De celui attendu par les parents de BOGA DOUDOU, DAGROU LOULA, DALLY OBLE, Col YODE, J’ajouterais celui du Colonel Major BABRI GOHOUROU, assassiné lâchement par le petit ambassadeur Jean Marc SIMON, qui lui a fait tirer dans le dos un Lundi 4 Avril 2011, ce noble porte parole des « FDS »

Ou bien s'agit-il du PARDON DES "VAINCUS"

Les vainqueurs du moment doivent comprendre que la victoire militaire est souvent une victoire précaire et que rien n'est définitivement acquis ici bas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !