Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Libération de Gbagbo: Affi fait courir des risques aux militants

le Samedi 12 Octobre 2013 à 09:07 | Lu 1383 fois

Il faudrait attendre le 11 novembre 2013, pour savoir, si oui ou non, Laurent Gbagbo, ex-chef d’Etat de Côte d’Ivoire, recouvrira la liberté (provisoire ou conditionnelle). Mais déjà, faisant fi, du principe sacro-saint de la réserve, de la modération ou de la prudence, les dirigeants du Front populaire ivoirien ( Fpi), comme s’ils étaient dans le secret des délibérations des juges de la Cpi, se laissent aller à des déclarations prophétiques, avec une certitude quasi inébranlable, que « Laurent Gbagbo sera libéré »



Libération de Gbagbo: Affi fait courir des risques aux militants
Dans la région d’Azopé, dans le Gôh où il s’est rendu récemment, Affi N’Guessan a tenu ses militants en haleine, les chauffant à blanc, à l’idée que Gbagbo est « déjà libéré ». Tous les 120 jours au terme desquels la Cpi analyse la mise en liberté des détenus, c’est la même rengaine au Fpi : « Gbagbo va être libéré » ou encore, « il est en route pour Abidjan ».

Ces propos ne sont pas sans faire monter l’adrénaline dans les rangs des militants ou « des réseaux de Gbagbo », dont les cœurs sont accrochés, aujourd’hui, à la seule idée de la libération de leur mentor. L’impasse est fait sur l’éventualité de la confirmation des charges et d’un procès de Laurent Gbagbo-ce qui équivaut à son maintien en prison- dans le discours des dirigeants de l’ex-parti au pouvoir. Manipulation des militants, surenchère politique, pression sur la Cpi et les dirigeants ivoiriens ?

En tout cas, Affi N’Guessan, Miaka Oureto, Sangaré Aboudrahamane et autres Koua Justin, sont d’autant plus convaincus de la libération de Gbagbo qu’ils ne prennent pas de gant à le dire haut et fort. En meeting récemment à Niakia et Gabia, fiefs du Fpi, voici ce que disait Affi N’Guessan : « Il n'y a pas de charges, donc Gbagbo sera libéré pour charges insuffisantes et il va nous retrouver. Quand il sera là, notre combat c'est comment mettre fin à la pagaille qui prévaut dans le pays depuis le 11 avril 2011, comment faire pour que les valeurs que nous incarnons chassent les valeurs de méchanceté, de fraudes, de corruption et de haine que l'on veut imposer à la Côte d'Ivoire, comment imposer les valeurs nobles de liberté, de dignité et de progrès.

Avalanche de mandats d’arrêt

C'est cela notre combat et nous allons le mener ensemble. Nous devons avoir une idée en tête: nettoyer la Côte d'Ivoire de toutes les contre-valeurs de méchanceté, de corruption et d'anarchie pour instaurer des valeurs de liberté, de démocratie et de dignité que Laurent Gbagbo a toujours prônées et défendues. Je vous invite donc à vous mobiliser pour faire triompher ces valeurs et bouter hors du pouvoir ceux qui y sont arrivés accidentellement et qui gèrent le pouvoir dangereusement et injustement. Quand nous le ferons, ce sera une manière d'honorer la mémoire de Bohoun-Bouabré, Désiré Tagro et toutes les victimes de la crise. Soyez forts, la victoire marche vers nous et demain nous reviendrons au pouvoir parce que c'est votre volonté", a déclaré Affi N'Guessan.

A Guiberoua et Mama, le discours d’Affi N’Guessan a tourné, essentiellement, autour de la libération de Gbagbo « qui sera avec vous bientôt… Gbagbo est un os dans leur gorge… Ils vont le libérer ». L’une des raisons pour lesquelles la Cpi a refusé la liberté provisoire à Gbagbo est qu’il « dispose de réseaux » qui visent à mettre à mal le processus de paix et l’équilibre du pays. Ce sont ces réseaux, en veilleuse, qu’Affi et ces camarades sont en train de réactiver.

Une démarche qui peut produire l’effet contraire… Partout où ils se sont rendus depuis leur remise en liberté par la justice ivoirienne, dans le cadre d’un geste d’apaisement à l’endroit de leur parti, ces responsables du Fpi, inculpés pour « atteinte à la sureté de l’Etat », font de la libération de Laurent Gbagbo, le symbole de leur combat. Quoi de plus normal. Mais, n’y a-t-il pas un risque d’entrainer les millions de partisans de Gbagbo, dans une « chaotisation » morale généralisée, si leurs prédictions s’avéraient fausses.

En jouant à fond avec les nerfs des militants, cela risque d’être contre-productif, si Gbagbo ne venait pas à être libéré. D’ailleurs, entre le dans discours des dirigeants du Fpi en Côte d’Ivoire et celui de Me Emanuel Altit, l’avocat principal de Gbagbo, le faussé est grand. Emmanuel Altit a toujours traité ou abordé la question de la libération de Gbagbo en termes de plaidoyer. Altit, qui est bien placé pour savoir que la « vérité de Gbagbo » ne peut pas être forcement celle des juges, n’a jamais pris le risque d’affirmer que le « Woody de Mama » sera libéré. « Il faut que Gbagbo soit libéré » a-t-il toujours plaidé, au contraire des responsables du Fpi, qui, eux, le verbe haut et fort, annoncent « qu’il sera libéré ».

Au fond, est-il possible que Laurent Gbagbo soit libéré le 11 novembre ? La probabilité semble très mince pour de nombreux observateurs en raison de l’avalanche des mandats d’arrêts contre ses proches et dont les transferts à la Haye sont réclamés par la Cpi. « Ce n’est pas au moment où la Cpi fait pleuvoir des mandats d’arrêts contre des pro-Gbagbo que lui, pour qui les crimes ont été perpétrés va être libéré. C’est une question de logique » fait valoir un politologue à Abidjan.

Armand B. DEPEYLA
Soir Info

Samedi 12 Octobre 2013
Vu (s) 1383 fois



1.Posté par Antu le 12/10/2013 11:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est bien de la part de soir info d''embaucher des sourds-aveuble, une maladie tres rare. Si des crimes ont ete perpetres pour l''instant la cpi n''a rien prouve contre PR Gbagbo.

2.Posté par Antu le 12/10/2013 11:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faire pleuvoir des mandats ne veut pas dire que des gens sont coupable mais bon on laisse ca sur ton incompetence meme dans ton copier coller ...

3.Posté par Hermann N'da le 12/10/2013 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Armand DEPEYLA , ce militant bien connu de l'UDPCI nous prend pour des imbéciles.  Il attribue le dernier paragraphe de ses propres réflexions à " un politologue à Abidjan". 

Il n'a même pas le courage d'assumer ses propres âneries dignes d'un inculte notoire . DEPEYLA ignore que devant la CPI, nous sommes en face d'une cour pénale et qu'en  MATIÈRE PÉNALE, chaque situation est INDIVIDUELLE., si je puis ainsi m'exprimer.

C'est dont clair, les mandats contre BLÉ GOUDE , SIMONNE GBAGBO et autres pro GBAGBO n'ont donc strictement aucun rapport ni aucune incidence sur le déroulement de l'affaire qui oppose la CPI au Président Laurent GBAGBO.

Merci ANTU, c'est aussi cela le drame de la CI. Des incultes se font passer pour des journalistes. Ils déversent le fruit de leur ignorance sur nos populations . À longueur de journée. 

À toi mon cher DEPEYLA , tu devrais faire attention à tes écrits dans les différents domaines que tu abordes dans le cadre du métier de journaliste que tu as choisi. Tu ne dois pas ignorer que le journalisme est une discipline transversale et donc multidimensionnelle et que le DROIT PÉNAL est différent  du DROIT CIVIL. 

Pour ta propre gouverne, sache que ni BLÉ GOUDE ni SIMONNE GBAGBO ne sont invités à la Haye à titre de témoins dans l'affaire GBAGBO /CPI 

En conclusion, GBAGBO peut être bel et bien libéré pendant que BLÉ GOUDE et les autres sont interpellés par la Cour Impérialiste.

4.Posté par Meliane le 12/10/2013 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hahaha antu tu l'as bien lavé ce faux journaliste là. Où est sont probleme si affi dit que gbagbo est en route pour la ci? Ils ont tous peur eux les vendus et leur pourrie communauté qui se fait passer pour internationale. En s'en fout de ce que peut bien penser la satanique cpi, elle a interet à nous ramener notre président. Dans tout les cas on va tous les chasser de notre pays. On est pret pour la battaile finale. À bat la france ,la cpi , l'onu, les us, l'ue et tous leurs valets africains. Il n'y aura pas élections. On va tous les abattre ces chiens.

5.Posté par Yuotam le 12/10/2013 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En quoi AFFI fait t'il courir des risques aux militants, que watt le Rat l'USURPATEUR MOSSI, ne leur pas fait déjà subir, Viole, Assassinat, torture, écrivaillons de mes noueux quand on rien à dire on se la boucle et même que l'armée d'occupation NAZIE franSSaise à même utilisée l'arme chimique contre les jeunes patriote, sur ordre de SARKONAZY, je te signale qu'on meurt une foi.

Parfois la mort vaut mieux que le déshonneur, est tu fier du comportement du peuple BAOULE et de leur chef BEDIE, ils sont fier d'organiser un congrès quand la patrie est agressée par les BURKINABAIS, avec la complicité des assassins d'un ASIATIQUE BAN KI MOON pour ne pas le nommé et d'un petit JUIF Hongrois SARKONAZY, tous ces fumiers ont déversé tous les fils de putes de la sous région dans ma patrie et ces coupes Gorge continus de semer la désolation dans mon pays qui était un véritable havre de paix.

Malheur à vous les collabos et traîtres à la nation, nous ne vous rateront pas a la libération car il y aura libération quelque soit la durée de la nuit le jour fini toujours par se lever .

Coucou à toute la RP et à mon frère N'DA HERMANN.

6.Posté par Sily Camara le 12/10/2013 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucun risque, arrêtez l'intox. C'est plutôt Ouattara, ses tueurs et le RDR qui courent des risques.

7.Posté par Sily Camara le 12/10/2013 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quels risques court quelqu'un qui revient de la tombe ? Que peut faire Ouattara, si ce n'est semer la mort ? Nous autres avons vaincu la mort, parce que ressuscités.

8.Posté par ADEDE le 13/10/2013 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'où sort il ce collabo de la CPI. Que tu le veuilles ou non, Le PR LG sera libéré. Toi petit journaliste nécessiteux à la recherche de nomination tu n'y pourras rien. Les Mandats d'arrêt dont tu parlent sont émis par qui.?
Armand B. DEPEYLA que cela te plaise ou pas,'a nous continuerons de rendre coupables la france et tous ces suppo comme toi et bien d'autres.
Tu peux continuer de lécher leur derrière, cela ne regarde que toi, mais colle la paix ceux qui ont décidé de voir autrement. Vous êtes un vrai trou qui confondez lutte et violence.

9.Posté par jacquesvakele le 14/10/2013 21:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment ce tocard de N,Da ne comprend toujour rien de ce que les choses ce passent a la CPI. vous attendrez longtemp le retour de GBAGBO. .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !