Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les premiers mots du Président Gbagbo depuis son enlèvement: Communiqué de presse de son Porte parole

le Mardi 31 Mai 2011 à 09:02 | Lu 1357 fois



Les premiers mots du Président Gbagbo depuis son enlèvement: Communiqué de presse de son Porte parole
La situation de guerre que la France impose à la Côte d’Ivoire sans une déclaration préalable de guerre a déstabilisé la société ivoirienne en ouvrant une plaie béante et en engendrant des problèmes politiques nouveaux.

C’est le cas de l’assassinat, de l’arrestation et la détention arbitraires d’hommes politiques, d’enseignants, de Hauts cadres de l’Administration, de syndicalistes, de journalistes, d’étudiants, voire de simples anonymes pour délit d’opinions. Nombreux sont nos compatriotes qui sont soit assassinés soit continuent de subir des exactions sur la base de leur appartenance ethnique ou partisane. Tout ceci est de nature à mettre à mal l’unité nationale et a fini par nous convaincre de la volonté de la France de remettre en cause les acquis de notre lutte commune de plusieurs décennies pour l’instauration de la démocratie et des libertés individuelles au service de la Souveraineté de la Côte d Ivoire. Cette lutte a valu au président Laurent GBAGBO lui-même, à sa famille et à ses compagnons plusieurs arrestations et humiliations de la part de ses adversaires politiques.

C’est pourquoi, face à des problèmes politiques d’une telle importance, la polémique de l’entrée ou non du Front Populaire Ivoirien (FPI) dans un Gouvernement paraît inappropriée et indécente au regard de l’ampleur des dégâts causés par la guerre de la France contre la Côte d’Ivoire. Le Président Laurent GBAGBO s’étonne que cette question fasse l’objet de tant d’attentions et de passions alors que les problèmes politiques relevés et soulignés sont encore pendants et ne font même pas l’objet d’intérêt pour connaître un début de solution.

A ce propos, le Président Laurent GBAGBO rappelle, que le Président de son Parti, M. Pascal AFFI N’Guessan a été arrêté, maltraité et déporté au Nord de la Côte d’Ivoire pour avoir fait publier un simple communiqué donnant la position du FPI sur l’évolution de la situation politique nationale.

Bien avant, le Président Laurent GBAGBO, a été lui-même arrêté en même temps que les deux premiers Vices Présidents du FPI, M. SANGARE Aboudramane et Mme Simone EHIVET GBAGBO respectivement Inspecteur d’Etat et Député à l’Assemblée Nationale et Présidente du groupe parlementaire FPI avant d’être tous déportés et mis en résidence surveillée au Nord au mépris des règles élémentaires des Droits de l’Homme.

En outre, le Premier Ministre, le Professeur Aké G.M.N’GBO et les membres de son Gouvernement sont soit détenus, soit en exil quand ils ne vivent pas dans la clandestinité.

Le Président Laurent GBAGBO fait remarquer que conformément aux lois ivoiriennes, il a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle et que s’il se trouve en résidence surveillée à KORHOGO, c’est bien parce qu’il a perdu la guerre absurde que le Président Français a décidé de lui faire suite à un banal contentieux électoral pour lequel les institutions ivoiriennes ont une compétence exclusive, comme c’est le cas partout ailleurs dans le monde. C’est pourquoi le Président se félicite de la décision sage que le comité central du FPI a prise lors de sa dernière réunion.



Par ailleurs, il tient à relever que pendant toute la durée de la crise, aucune institution de l’Etat, aucune unité militaire n’a rejoint le camp de l’ennemi. Toutes les Institutions de la République lui sont restées loyales. Le peuple est reste soudé derrière les institutions qu’il incarne. Les composantes essentielles de notre pays ne pouvaient pas toutes se tromper en même temps.

Le Président Laurent GBAGBO continue de se poser la question suivante : « Pourquoi a-t-on préféré la guerre qui a entrainé une si grande désolation à une simple opération de recomptage de voix déjà connue sous d’autres cieux » ?

Il pense que la guerre faite par le Président SARKOZY à son pays a ouvert une plaie douloureuse pour son peuple qui ne peut se cicatriser par la seule entrée du FPI au gouvernement.

L’intervention massive de l’armée française dans notre pays qui rappelle les premières heures de la colonisation soulève des problèmes politiques de fond qui nécessitent un débat franc et constructif avec la France.

Le Président tient à rappeler, si besoin en était encore, que son engagement politique se fonde sur la promotion de la démocratie et de la dignité africaine, le tout dans le respect de nos lois. Or, les derniers évènements sont une négation de toutes ces valeurs qui ont toujours guidé son action politique depuis plus de 40 ans.

Le Président tient à informer ses compatriotes qu’il n’entend pas renoncer à l’idéal de son combat politique. Toutefois, il reste ouvert à toute démarche pour une vraie réconciliation des Ivoiriens entre eux d’abord, avec la France ensuite, qui ne pourra se construire qu’autour de la vérité sur l’indépendance et la souveraineté de la Côte d’Ivoire, au terme d’un vrai débat sérieux et responsable.

Le Président continue de prier pour tous ceux qui ont souffert et continuent de souffrir de cette terrible tragédie. Il s’incline devant la mémoire des morts de cette guerre et apporte toute sa compassion à leurs familles. Il souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés. Il exprime son soutien à toutes les victimes des pillages et autres actes de vandalisme.

Il invite les Ivoiriens à continuer de croire en leur pays, à persévérer dans l’espoir d’une Côte d’Ivoire souveraine, démocratique et prospère.

Que Dieu bénisse la Côte d Ivoire

Fait à Abidjan le 30 mai 2011

Pour le Porte parole du Président GBAGBO

PO. Bernard HOUDIN


Mardi 31 Mai 2011
Vu (s) 1357 fois



1.Posté par bai lydie le 31/05/2011 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
prési je connais ton combat depuis longtemps tu n'as point changé , tu es resté constant depuis l'age de 18 ans jusqu'aujourd'hui.je sais que ton coeur saigne pour ce qui arrive à ta patrie et même les ivoiriens dans toute sa globalité, prési tu as raison de dire que ton adversaire était un candidat de l'étranger de ce fait tu avais été traité de tous les maux inimaginables bref,je suis dans la joie de te lire par le biais de ton porte parole, sache que les Africains dignes de ce nom sont mobilisés tous les jours que dieu fait
la lutte continuera avec ou sans toi mais comme tu l'avais dit "si je tombe pendant le combat, enjambez mon corps et continuez le combat " prési ce message est devenu notre hymne nationale de combat.là où tu es le très haut te protège des forces du mal,tu nous manques vive la cote d'ivoire, vive la republique. vive SEM LAURENT GBAGBO FILS DU PAYS ELU PAR LE PEUPLE IVOIRIEN ET RECONNU PAR LA CONSTITUTION IVIOIRIENNE.

2.Posté par lablonde le 31/05/2011 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Presi yako ! c'est à cuase de nous que tu subit tout ça ! ce combat ne restera pas ainsi; il connaitra un aboutissement favorable pour nous.
On ne compte que sur Dieu; je pense qu'on a fait notre part. Toutes les douleures qu'on a aujourd'hui se transformerons en bonheur demain et avec toi bien sûr ! C'EST COMMENT COMMENT TU DEMEURE NOTRE PRESIDENT !!!
ON T'AIME son SEM LAURENT GBAGBO
DIEU VEUILLE SUR TOI ; N'EST PAS PEUR

3.Posté par FLANTINTIN le 31/05/2011 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La politique, c'est de l'art.Nul ne peut s'improviser homme politique s'il n'a les qualités d'un politicien que sont: la patience, la tolérance, le pardon et la capacité à rassembler pour gérer la cité.

L'on peut attribuer à GBAGBO tout les défauts, mais force est de reconnaître qu'il incarne ses valeurs qu'il nous a enseignées dépuis son combat jusqu'au Palais.

Face Dieu que ses valeurs servent à nos nouveaux dirigeants pour sauver la Côte d'Ivoire de cette situation de chaos actuelle.

JE SALUE CE COMMUNIQUE EMPREINT D'AMOUR ET DE SAGESSE.VIVE LA COTE D'IVOIRE!

4.Posté par ABDELKRIM le 31/05/2011 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toute ma solidarité au peuple ivoirien ainsi qu'à son président Gbagbo. Le néocolonialisme sera vaincu.

L'Afrique a initié comme l'Amérique Latine son combat pour sa deuxième indépendance. Démocratie et liberté pour tous !

La Côte d'Ivoire et la Libye sera le tombeau de Sarkozy et du néocolonialisme français.

5.Posté par TCHEWY le 31/05/2011 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on parle de la france ,de lOnu mais qui est allé les chercher?on parle de constitution et donc les accords de pretoria; je pense le fpi estformé d'intello sans mémoire.

6.Posté par gori le 31/05/2011 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE LE SEIGNEUR TOUT PUISSANT QUI FAIT CE QU IL VEUT SOIT AVEC VOUS VOTRE EXCELLENCE MR GBAGBO LAURENT.QU IL NOUS PARDONNE TOUS NOS FAUTES ET NOUS RELEVENT POUR LA GRANDEUR DE SON NOM.
NOS ENNEMIS NE PEUVENT PAS SE MOQUER SANS JUGEMENT DE NOUS,EST CE QUE CE SONT EUX QUI NOUS ONT PLACER OU NOUS SOMMES? seigneur releve notre seul presi car c est toi qui l a place la ou il est. ke ces personnes qui se sont moquer de lui payent.amen

7.Posté par Emadonkey Acheicookou Emberrus le 01/06/2011 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SALUT SEM PRESIDENT GBAGBO, LE PRESIDENT TRES AIME DES IVOIRIENS. VOTRE ARRESTATION A CREUSE UN GRD TROU DS LE COEUR DES IVOIRIENS, QUI COMPRENAIENT TRES BIEN LA CAUSE DE VOTRE LUTTE POUR L'INDEPENDANCE DE LA C.I. VS ETES ABSENT, MAIS SACHEZ QUE VOUS RESTER TOUJOURS LE PRESIDENT QUE LES IVOIRIENS ONT VOTE, ET QUI AVAIT GAGNE LES ELECTIONS. TOUT LE MONDE ENTIER LE SAIT, INSIQUE QUE LE TRES BON DIEU TOUT PUISSANT ET TRES JUST, AMEN. VOUS NS MANQUEZ BEAUCOUP, ET VOUS RESTERAI TJRS DS NOTRE COEUR LE PRESIDENT, QUI VOULAIT SEULEMENT LA JOIE DE SON PEUPLE, COMME CELUI DES PAYS OCCIDENTAUX, QUI VOUS EMPECHAIENT TOUT LE TEMPS . SEM. QUE LA BENEDICTION, LA GRACE ET LE MERCY DE DIEU VS PROTEGENT A JAMAIS, AMEN. VIVE LA COTE D'IVOIRE, VIVE SEM LAURENT GBAGBO, LE PRESIDENT ELU PAR LE TOUT PUISSANT ET PAR LES IVOIRIENS POUR LA COTE D'IVOIRE. PERSONNE NE PEUT MAITRISER LE POUVOIR A VOTRE ABSENCE ET CELA PEUT DIRE QUELQUE CHOSE AUX YEUX DE CEUX QUI ONT VOLE VOTRE VICTOIRE AVEC LES ARMES. VIVE SEM PRESIDENT GBAGBO, VIVE LA COTE D'IVOIRE QUE VOUS AVEZ VOULU FAIRE TRES PROSPERE POUR LE BIEN ETRE DES IVOIRIENS. NOUS VOUS AIMONS TOUJOURS.

8.Posté par D H le 01/06/2011 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci monsieur le president pour ce message merci pour cette flamme d'espoir que tu rallume en nous merci de ramener le troisième vice pr du FPI a l'ordre parce que l'heure n'est pas a la politique du m'a tu vu
un combat aussi noble que celui qu'a mené Jesus Christ trouvera toujours des detracteurs.Là où tu te trouve sois fort et sache que cette lutte que tu a mené depuis quarante ans nous la continuerons que Dieu benisse la Cote d'Ivoire et son president son excellence Laurant GBagbo

9.Posté par MAG le 01/06/2011 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PERMETTEZ-MOI DE PRIME ABORD DE VOUS DIRE "BON ANNIVERSAIRE". QUE DIEU VOUS GARDE ET PROTEGE.

MON PRESI, NOTRE PRESI, LE PRESI DES IVOIRIENS ET DES IVOIRIENNES, JE VOUS SALUE ET LOUE DIEU, LUI REND GRACE. L'ON A COUTUME DE DIRE QUE TOUT CE DIEU FAIT EST BON. SES VOIES SONT INSODABLES. JESUS QUI ETAIT VENU POUR SAUVER L'HUMANITE A ETE COMBATTU... NOUS AVIONS ETE A VOTRE ECOLE.

AUJOURD'HUI

10.Posté par Amour le 01/06/2011 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin un texte réconciliateur!
Portez-vous bien ^ùonsieur le Président et que DIEU vous soutienne ainsi que tous ceux qui sont chaque jour qui passe endeuillés par les rebelles de Dramane (imposé par la fance).
Fasse Dieu que vous revenez pour conduire à bon port le navire Ivoire avec votre ambitieux projet de société.

11.Posté par FAOUZY le 01/06/2011 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PRESI yako votre message nous soulage tous les ivoiriens ont soif de voir leur president SEM GBAGBO LAURENT elu par le peuple et reconnu par le conseil constitutionnel .Ce prefet français ALASSANE a du pain sur la planche ,il ne peut pas gouverné la cote d'ivoire ,ces chefs de guerre pillent les ressources naturelles ,vendent des terrains appartenant à des indevidus qui detiennent les documents.EST CE QUE ADO à les mains libres c'est ça une rebellion nous fonctionnaire ivoiriens refusons de travailler par ce que ADO nous a enseigné l'indiscipline de ne pas aller au travail sous SEM GBAGBO c'est maintenant que nous mettons en pratique ces idées rebelles ,ADO a de serieux problèmes ,.rien ne va en COTE D'IVOIRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !