Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les militaires manifestent en Côte d’Ivoire, La télévision de Bouaké occupée

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 18 Novembre 2014 à 19:42 | Lu 1541 fois



Ce mardi, des militaires manifestent dans les principales villes de Côte d’Ivoire pour demander de l’avancement et de meilleures soldes. Le ministre de la Défense demande aux militaires de "regagner leurs postes".

La colère des militaires ivoiriens. Ils manifestent ce mardi à Abidjan et dans les grandes villes de Côte d’Ivoire. Ils réclament plus de rémunération et le paiement de leur avancement accordé en 2007 et qui n'a toujours pas été versé. "Nous voulons notre argent, le rappel de trois ans d'arriérés de primes", a expliqué à l'AFP un soldat.

Le mouvement a été lancé à Bouaké, la deuxième ville du pays, où les militaires ont posé des barricades. A Abidjan, quelques dizaines de pompiers et de soldats gênent le trafic du quartier administratif. "Nous manifestons pour réclamer nos droits. Durant deux jours nous allons paralyser les principales villes de l'intérieur. Si nous n'avons pas gain de cause, le troisième jour nous allons nous attaquer aux institutions bancaires", a menacé un officier basé à Abidjan.


Le ministre de la Défense promet des mesures

"La colère a gagné partout dans les casernes, notamment le camp d'Akouédo", a expliqué un officier. L'état-major est en discussion avec les manifestants. Le ministre de la Défense, Paul Koffi Koffi a demandé aux militaires de regagner leur poste lors d’une déclaration télévisée. Il a également annoncé le le paiement d'arriérés de soldes et de frais de déplacement et une meilleure couverture de frais de santé.

Outre les problèmes de soldes, ce mouvement illustre le caractère inachevé de la réintégration des anciennes milices pro-Ouattara dans l'armée. Cela montre aussi la lenteur de la justice ivoirienne à sanctionner les crimes perpétrés par les deux camps lors de la crise post-électorale.

La télévision de Bouaké occupée

L'intervention du ministre de la Défense n'a pas calmé certains manifestants. Mardi soir, des militaires non armés ont investi la télévision régionale de Bouaké. "Ils sont venus prendre la station régionale de la RTI (Radio télévision ivoirienne) de Bouaké" avec l'espoir de diffuser un message portant leurs revendications, a expliqué un journaliste, sous couvert d'anonymat.


Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 18 Novembre 2014
Vu (s) 1541 fois



1.Posté par samba le 19/11/2014 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chers compatriotes je vous exorte à aller sur le site ivoirebusness.net pour voir le récit des militaires et ceux des autorités actuelles de notre très chère côte d'ivoire et là vous verrez que ce qu'on vous disais dépuis 2011 concernant le décès d'ALASSANE DRAMANE OUATTARA EST BEL ET BIEN VRAI PUISQUE LES MILITAIRES veulent qu'ADO leur parle ouvertement en étant en face d'eux pour pouvoir les rassurer sur le délai de leur révendication et là patatra,HAMED BAKAYOKO leur fait savoir que le président a compris leur révendication sans qu'ADO ne soit vu physiquement ,donc chers compatriotes encore une fois que vous sachiez que c'est ce décès qui fait toujours durer cette crise ivoirienne.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !