Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les drôles de conseils de Soro à ses «filleuls»

le Lundi 13 Mai 2013 à 06:09 | Lu 1202 fois

A l’occasion de la cérémonie de baptême de cette promotion sortante du vendredi 10 mai 2013, le président de
l’Assemblée nationale, l’ex-chef de file de la rébellion avec le parcours qu’on lui connait, a exhorté ses «filleuls» à servir la République avec loyauté comme lui.



Les drôles de conseils de Soro à ses «filleuls»
Au cours de la cérémonie de baptême de a 51ème promotion de l’ENA tenue hier dans l’enceinte de l’établissement à Cocody, lorsque l’un des élèves sollicite au nom des ses camarades le parrainage officiel de la promotion par le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro accepte volontiers et ses premiers mots sont : «Faites nous honneur de servir la république avec loyauté… comme nous le faisons nous-mêmes».Tout le monde connait le parcours de parrain de la 51ème promotion des élèves de l’ENA, qui n’est franchement pas un modèle à imiter en tout cas pour des cadres de l’administration.

Guillaume Soro est en effet passé de leader de la Fesci pour débarquer à la tête de la rébellion du 19 septembre 2002 qui a attaqué le régime démocratiquement élu de Laurent Gbagbo. C’est donc sous la menace des armes et la complicité de la communauté internationale qu’il passera successivement de son poste de secrétaire général des Forces nouvelles au ministère de la Communication après les accords de Linas Marcoussis en janvier 2003, --premier ministre après les accords de Ouagadougou de mars 2007 puis enfin aujourd’hui président de l’Assemblée nationale par effraction après la violation de la constitution puisqu’il n’avait pas encore 40 ans révolus au moment de son élection en mars 2012 alors qu’il devait pourtant quitter la primature pour le PDCI qui s’impatientait.

L’invitation de Guillaume Soro aux élèves de la promotion sortante à suivre son exemple en servant la république comme lui frise le cynisme et est mal à propos. Parce qu’à y observer, Guillaume Soro ne s’est jamais mis au service de la République mais l’a plutôt constamment poignardée et fortement contribué à détruire ses fondements depuis une dizaine d’années.

Un discours caricaturalement inapproprié

On se demande aussi qui a bien pu écrire ce discours tant Guillaume Soro a multiplié les phrases caricaturales et assassines qui rabâchent son propre parcours pourtant loin d’être un modèle ? Dans sa longue allocution plein de rhétorique qui suivra, l’ex-secrétaire des Forces nouvelles, habitué aux raccourcis comme le lui a rappelé un ancien ministre l’année dernière à Dabou, lors d’un de ses nombreux déplacements où Soro jouait les « réconciliateurs », il a lui-même sorti une phrase pleine de sens.

Alors qu’il se prononçait sur la question «qu’est ce que l’ENA ?» Soro a de prime abord planté le décor : «Je vais emprunter le chemin le plus court», dira-t-il. Lui qui est parvenu au sommet de l’Etat grâce à ses parrains à la place de qui il a officiellement revendiqué la rébellion a dit aux futurs cadres de l’administration que leur carrière de haut fonctionnaire ne viendra d’aucune autorité politique. «Votre nomination dépend de votre compétence et de votre vertu». Ah bon ?

Quand Soro aussi parle de recrutement transparent

Poursuivant, le parrain de la 51ème promotion a indiqué que l’ENA et sa tutelle ont su relever après la longue crise le défi de la reconstruction d’un Etat, « Etat qu’une décennie de non droit avait fait vaciller et qu’il fallait rallumer, comme une bougie en train de se consumer ». Mais qui a créé cet Etat de non-droit dont parle Guillaume Soro ?

Il soutient que la démocratie exige que les meilleurs candidats remplissant les conditions définies par le statut général de la fonction publique intègrent l’administration à l’issue des concours et invite à être « exigeant » dans les recrutements. « Imaginez ce que signifie un pilote de ligne qui a acheté sa Licence sur Internet ! Imaginez de confier votre enfant entre les mains d’un chirurgien qui n’a en poche qu’un diplôme de brancardier ! ». C’est pourtant vers cette société qu’on se dirige quand les nervis du régime sont régulièrement intégrés dans l’administration en masse sans concours. Police, gendarmerie, douane… ils y entrent comme dans un marché. Alors, que Soro arrête de distraire le peuple.

Benjamin Silué
Nouveau Courrier

Lundi 13 Mai 2013
Vu (s) 1202 fois



1.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 13/05/2013 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SORO GUILLAUME EST PERDU. SON SORT EST DEJA SCELLE EN MEME TEMPS QUE CELUI DE ALASSANE DRAMANE OUATTARA
MAIS C'EST AUX IVOIRIENS DE JOUER A LEUR CHUTE. ET LE ROULEAU COMPRESSEUR SE METTRA EN MARCHE AUTOMATIQUEMENT.

2.Posté par Filsdafric le 14/05/2013 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SORO " Fidèle à la République " !! De quelle République s'agit-il ?
Il a bien raison, le petit gros, de prêcher la fidélité à la république: pas celle de Cote d' Ivoire mais bien sa république à lui : LA REPUBLIQUE DES ARMES, celle des SANGUINAIRES, DES DOZOS CANNIBALES, DES PILLARDS, DES COUPEURS DE ROUTE, DES BUVEURS DE SANG HUMAIN ! Voilà, SORO est bien fidèle à la REPUBLIQUE DES KALASHNIKOV depuis qu'il a commencé la Rébellion. Et que ceux qui l'aiment le suivent !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !