Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les Ivoiriens pourront cofinancer la défense de Gbagbo

le Samedi 10 Décembre 2011 à 09:17 | Lu 724 fois



Les Ivoiriens pourront cofinancer la défense de Gbagbo
Tout a commencé par l’interview, dans Le Nouveau Courrier, de Maître Emmanuel Altit, l’avocat du président Laurent Gbagbo spécialisé dans les questions relatives à la Cour pénale internationale. Au détour d’explications sur les batailles judiciaires qui s’annoncent, il affirmait, l’air de rien : «L’accusation en a beaucoup plus que moi. En plus des enquêteurs officiels, ils disposent de moyens dont je ne dispose pas. Notamment l’aide des autorités ivoiriennes et des grandes puissances». Interrogé par notre envoyé spécial sur la pertinence d’éventuelles contributions libres d’Ivoiriens désireux de «faire quelque chose», Maître Altit a été très clair. «Oui, nous avons des besoins très importants. Notamment financiers, pour payer les gens qui travaillent. Les citoyens ivoiriens peuvent donner, et sont bienvenus. C’est une question de justice. Il s’agit de dire quelle est et quelle a été la réalité de la situation en Côte d’Ivoire», a-t-il dit.



Notre rédaction inondée de coups de fil enthousiastes




Cela a suffi pour que notre rédaction soit inondée de coups de fil impatients de patriotes ivoiriens de toutes conditions voulant mettre la main à la poche pour assurer à ceux qu’ils considèrent comme «le prisonnier de la Françafrique» une défense digne de son rang. Sur Internet, nous avons également été pris d’assaut par des Ivoiriens et des Africains nous interrogeant sur les voies et moyens d’aider Gbagbo à faire éclater la vérité, de sa prison-tribune. «Merci de communiquer au plus tôt le numéro de compte sur lequel tous pourront faire le geste. Je me demandais comment aider le Président GBAGBO, après les prières.(…) Aussi souhaiterais-je que cette mobilisation financière soit telle que le monde entier se pose des questions face à notre détermination. (…) Un APPEL est lance a tous et a chacun, c'est le Moment», écrivait ainsi un internaute. «Je ne suis pas Ivoirien mais je vais contribuer. Il faut que le collectif mette en place une vraie structure tenue par une comptabilité qui va gérer les dépenses», proposait un autre.



Comment les choses vont se passer




Le Nouveau Courrier est en mesure de révéler que cette démarche de cofinancement populaire de la défense du président Gbagbo est considérée avec bienveillance par ses plus proches collaborateurs. Sa conseillère juridique, Maître Géraldine Odéhouri, avocate ivoirienne exilée au Ghana s’occupant de la Coordination du collectif d’avocats, déjà active sur ce dossierle rencontrera très prochainement à La Haye et lui fera part du désir exprimé spontanément par les patriotes ivoiriens et africains. Des modalités très précises et très transparentes de collecte de fonds seront très vite mises en place et communiquées au grand public, dans le monde entier. En dehors de l’initiative officielle, qui sera sans doute garantie par la caution qu’apporteront de nombreuses figures au-dessus de tout soupçon, tout appel de fonds doit être considéré avec la plus grande circonspection.



Philippe Brou

Samedi 10 Décembre 2011
Vu (s) 724 fois



1.Posté par yola le 10/12/2011 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
svp GBAGBO n'est plus la propriété de la CI,il nous appartient à tous, nous les africains francophones,anglophones et lusophones.Nous souhaitons participer aussi à sa défense.Merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !