Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le sergent Dion Kouayé, le policier à la gâchette facile lynché à mort par les gnambros d'Adjamé

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 16 Août 2016 à 07:40 | Lu 932 fois

Des fusillades entendus, ce dimanche soir, à Adjamé-Liberté ont créé une panique générale, perturbant la circulation dans le quartier populaire d'Abidjan. En effet, un chauffeur de mini-car, communément appelé Gbaka et un policier ont trouvé la mort à la suite d'un malentendu.



Selon les témoins, pour une simple affaire de monnaie mal négociée, le chauffeur et son apprenti se sont mis à invectiver Dion Kouayé, ignorant que ce dernier était un agent de la police nationale.

Se sentant frustré et en danger au milieu de jeunes badauds, le sergent de Police a sorti son arme de dotation avant de tirer à bout portant sur le chauffeur de Gbaka. Malheureusement, ce dernier a trouvé la mort à la suite de ses blessures. Croyant pouvoir disperser la foule après avoir émis ce coup de feu, le policier est surpris par la réaction des chauffeurs.

Devant la mort de leur confrère, les autres chauffeurs, apprentis, et badauds se sont rués sur le policier avant de le lyncher à mort.

Après l'explication des faits, plusieurs personnes se sont indignées de la réaction du policier qui n'a pas su garder son sang-froid devant les injures du chauffeur et de son apprenti. Certains par contre accusent les gnambros parce qu'ils ont réagi instinctivement, se faisant eux-mêmes justice.

Que retenir cette situation ? Qui est la victime dans cette histoire ? S'il est vrai que les gnambros d'Adjamé ont construit leur réputation sur leur violence et leur impolitesse, nous devons reconnaitre et concevoir ensemble que l'acte du Sergent le police est à condamner.

Un policier est un agent de sécurité qui fait respecter la loi par les moyens qui sont mis à sa disposition. Une arme de service ne sert pas à se rendre justice pour une simple frustration.

Quant aux gnambros, ils invoqueront le principe de la légitime défense car, en effet, la réaction a été proportionnelle et immédiate, quoique le principe fondamental qui est le droit à la vie ait été violé.

Le code pénal ivoirien stipule en son article 100 qu' "Il n'y a pas d'infraction lorsque les faits sont commandés par la nécessité actuelle de défense de soi-même ou d'autrui ou d'un bien juridiquement protégé contre une attaque injuste, à condition que cette dernière ne puisse être écartée autrement et que la défense soit concomitante et proportionnée aux circonstances, notamment au danger et à la gravité de l'attaque, à l'importance et à la valeur du bien attaqué."

Nous présentons nos condoléances aux familles des deux disparus.

Quels sont vos avis sur ce fait ?

imatin.net

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 16 Août 2016
Vu (s) 932 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !