Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le régime Ouattara est bel et bien une dictature: 671 prisonniers politiques en 2 ans de règne

le Samedi 18 Mai 2013 à 01:42 | Lu 554 fois



Le régime Ouattara est bel et bien une dictature: 671 prisonniers politiques en 2 ans de règne
N’en déplaise aux négateurs des évidences. Le régime Ouattara est une dictature féroce. Et les preuves pour le démontrer foisonnent. La confiscation des libertés fondamentales consacrées par la Constitution (liberté de manifestation pour les partis politiques), l’usage de la terreur et de la répression comme moyens de gestion du pouvoir, la caporalisation de la justice et des medias publics, les violations graves des droits humains (exécutions extrajudiciaires, meurtres, viols, tortures et autres crimes graves, etc.) et les atteintes à la liberté de la presse sont des faits indéniables.

Plusieurs rapports des organisations de défense des droits humains, des Nations unies et des Etats-Unis l’attestent. Mais l’indicateur le plus visible de cette dictature rampante est sans nul doute le nombre des personnes arbitrairement détenues pour leur appartenance politique, leur opinion ou simplement pour avoir fait leur travail. Selon le Fpi, principal parti d’opposition, ce sont, au total, 671 prisonniers politiques, civils et militaires qui croupissent dans les geôles du régime Ouattara depuis le 11 avril 2011, date de l’arrestation du président Laurent Gbagbo par l’armée française. 671 prisonniers politiques, civils et militaires en deux ans de règne. Une vraie prouesse, qui pourrait être relayée par le livre des records Guinness, dans l’histoire des dictatures en Afrique.

Ces prisonniers parmi lesquelles des personnalités politiques de premier plan (ancien Premier ministre et chef de parti, ministres, universitaires, directeurs centraux d’administration) sont maintenus au secret depuis plus de deux ans sans jugement, en violation de tous les principes du droit. Les politiques et des dignes serviteurs de l’Etat sont en prison pour avoir soutenu ou collaboré avec le gouvernement du président Laurent Gbagbo officiellement proclamé vainqueur de la présidentielle de 2010 par le Conseil constitutionnel, seule institution habilitée à donner les résultats définitifs du scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire comme le prescrit la loi fondamentale ivoirienne. Tout comme les civils, les militaires payent aussi le prix de leur attachement à la légalité constitutionnelle et surtout de leur fidélité aux institutions de la République.

Conformément à la Constitution et au serment qu’ils ont prêté devant la nation, les militaires ont pour mission de défendre au prix de leur vie l’intégrité du territoire national et les institutions de la République incarnées par le président de la République. Lequel président de la République n’était autre que Laurent Gbagbo comme l’a clairement indiqué l’arrêt du Conseil constitutionnel. Enfin, les prisonniers d’opinion proviennent aussi bien des hommes politiques que des journalistes.

On peut citer, dans ce registre, les exemples de Laurent Akoun, secrétaire général du Fpi, condamné à 6 mois de prison ferme pour des propos tenus au cours d’une tournée politique et de Ousmane Sy Savané, patron du groupe de presse Cyclone, écroué pendant 13 mois pour atteinte à la sûreté de l’Etat et libéré sans procès le 2 mai dernier. Le régime Ouattara est bel et bien une dictature qui se révèle chaque jour au monde entier sous ses différentes facettes.



Jean Khalil Sella




Samedi 18 Mai 2013
Vu (s) 554 fois



1.Posté par Moganza III eme du nom le 18/05/2013 03:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ni la France, ni UE, et l''ONU avec son mythomane menteur sud coréen Ban Ki Moon ne pourront couvrir plus longtemps le sanguinaire dictateur Alassane Dramane Ouattara,même l''administration de ce demi nègre Obama de Washington prend ses distances.

2.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 18/05/2013 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES ETATS-UNIS, LA FRANCE , L'UNION EUROPEENNE , L'ONU
BARACK OBAMA , NICOLAS SARKOZY , LE PRESIDENT DU PARLEMENT
EUROPEEN ET DE LA COMMISSION EUROPEENNE ET BAN KI MOON
SONT COMPTABLES DES CRIMES ABOMINABLES CONTRE L'HUMANITE
COMMIS EN COTE D'IVOIRE.ILS NE POURRONT LE NIER CAR DES PREUVES
FORMELES EXISTES CONTRES EUX
ET S'ILS PENSENT QU'ILS NE SERONT JAMAIS ETRE INQUIETES PAR LEURS
EMPLOYES DE LA CPI, MAIS LE JUGEMENT DE DIEU LUI NE CONNAIT PAS DE
CORRUPTION ET S'ABATTRA SUR EUX ET LES ETATS AU NOM DESQUELS
ILS ONT FAIT COMMETTRE SES CRIMES SUR LA TERRE

3.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 18/05/2013 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES ETATS-UNIS, LA FRANCE , L'UNION EUROPEENNE , L'ONU
BARACK OBAMA , NICOLAS SARKOZY , LE PRESIDENT DU PARLEMENT
EUROPEEN ET DE LA COMMISSION EUROPEENNE ET BAN KI MOON
SONT COMPTABLES DES CRIMES ABOMINABLES CONTRE L'HUMANITE
COMMIS EN COTE D'IVOIRE.ILS NE POURRONT LE NIER CAR DES PREUVES
FORMELES EXISTES CONTRES EUX
ET S'ILS PENSENT QU'ILS NE SERONT JAMAIS ETRE INQUIETES PAR LEURS
EMPLOYES DE LA CPI, MAIS LE JUGEMENT DE DIEU LUI NE CONNAIT PAS DE
CORRUPTION ET S'ABATTRA SUR EUX ET LES ETATS AU NOM DESQUELS
ILS ONT FAIT COMMETTRE SES CRIMES SUR LA TERRE

4.Posté par Adama le 18/05/2013 15:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme le dit Moganza, le demi nègre Obama est obligé de prendre ces distances, il c''est compromi en s''alignant sur la politique colonialiste de son ami le lilliputien criminelle et voleur N. Sarkozy donc il est co-auteur indirecte des crimes en CI

5.Posté par WALACE le 18/05/2013 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
félicitation à OUATTARA car lui au moins les mets en prison, sinon nous savons tous qu'en 10 ans de pouvoirs de GBAGBO en côte d'ivoire il n'y a jamais eu de prisonniers
tous tués sur place , d'autres même brûlés vifs , et pire encore porté disparu
si avec OUATTARA vous recevrez la visite de vos parents et amis , alors vous devrez vous savourer heureux

6.Posté par Yuotam le 19/05/2013 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Walace, tu à finis de nous pomper le mou avec tes contres vérités menteur comme ton BURKINABAIS Mossi drame des Éburnéens et sa pute JUIVE, qui ont passé plus clair de leur temps à égorger les IVOIRIENS sans parler de tous les FDS qui ont été purement et simplement assassiner dans forêt du BANCO comme IB qui à été torturer à l’Hôtel du Golf puis assassiner, drôle de mise en scène qui ne trompe personne sauf des connards de son espèce très - très rare d’Ado-mouton.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !