L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le réalisme politique et non le machiavélisme clé de la véritable réconciliation en Côte d'Ivoire

News en temps réel - ISAAC PIERRE BANGORET le Jeudi 4 Juin 2015 à 09:24 | Lu 641 fois



De la CNC (Coalition Nationale pour le Changement ) nous assistons à la formation de la CNCD (la Coalition Nationale pour le Changement Démocratique) proposée par le candidat indépendant Essy Amara, qui, selon ses propos sur RFI, n’attend rien de Gbagbo ou des partis politiques de la Coalition. Les Ivoiriens et les Africains, dans leur ensemble, se doivent de comprendre que toutes ces apparentes mutations sont propres à des lois inhérentes au monde politique, loi que relève le philosophe de la nature Spinoza dans son œuvre sur l’Ethique, quand il écrit: “Il n’est aucune chose singulière dans la Nature qu’il n’y en ait une autre plus forte. Mais étant donné une chose quelconque, il y en a une autre plus puissante qui peut détruire la première”.

Appliquée à la formation des deux Coalitions CNC et CNCD, cette loi formulée par Spinoza nous permet de comprendre qu’au-delà de leur objectif commun relatif au changement démocratique en Côte d’Ivoire, les partis politiques et les candidats indépendants de la Charte sont des adversaires politiques, puisqu’ils cherchent tous à conquérir le pouvoir d’État dans un environnement politique corrompu par le ploutocrate Ouattara où les électeurs et les leaders politiques sont terrorisés par les milices entretenues par ce dernier.

Ces adversaires politiques exposés naturellement aux “lois de l’appétit (le pouvoir d’État ou les milliards des contribuables ivoiriens gérés par Ouattara selon ses émotions)” sont amenés à modifier leur attitude à l’égard des autres pour s’assurer toutes les chances d’attirer à eux l’électorat, le suffrage universel. Pour ne pas être des victimes passives de ces “lois de l’appétit” nocives à l’opposition ivoirienne voire à l’unité nationale, il nous faut éviter, simplement, de s’en prendre aux uns et aux autres et s’atteler surtout à rejeter, comme inutile, conformément au réalisme de Spinoza, tout ce qui ne nous rapproche pas.

Il est à ce sujet opportun d’analyser le document-projet de la nouvelle coalition formée par Essy Amara, la CNCD, afin de nous faire une idée de ses différentes propositions qui apparaissent, à première vue, comme son programme politique. Un constat que fait Séverine Blé (Aujourd’hui/ N°899) qui résume en ces termes le document de la CNCD: « le document se veut une proposition concrète sur la nature du changement, ainsi que sur la problématique de la candidature unique qui aurait rendu difficile la signature de la charte de la CNC ».

Du document nous pouvons relever ces passages fondamentaux : « La Coalition pour le Changement Démocratique en Côte d’Ivoire (CNCD) s’engage dans la mobilisation des partis politiques qui ne sont pas au pouvoir, des candidats indépendants déclarés à l’élection présidentielle 2015 et des forces vives démocratiques de la Côte d’Ivoire et la création de synergie indispensable pour l’unité et le changement global urgent (dans notre pays) […] (et) estime qu’il est urgent de mobiliser tout le peuple ivoirien du pays et de la diaspora autour d’un leader responsable et crédible».

Pour justifier sa candidature unique, la CNCD souligne que la crise postélectorale et tout les systèmes pernicieux sont nés de la confrontation armée entre le camp Gbagbo et le camp Alassane Ouattara (dont faisait partie le ministre Essy Amara du RHDP). Cette première proposition d’Essy Amara ne rapproche pas les partis politiques de l’opposition puisque tous les habitants de notre pays, en particulier les hommes politiques sont comptables de la crise postélectorale.

Il est tout de même osé de voir un candidat indépendant prendre la tête de partis politiques qui ont des militants que l’on peut dénombrer de manière concrète, dans le but de faire des prévisions rationnelles, en faisant simplement la somme des différents pourcentages des populations qu’ils représentent. Que représente en effet logiquement Essy Amara sur le terrain politique ? Cette question est fondamentale puisque nous avons une idée précise des populations que peuvent regrouper autour de leur personne les présidents Gbagbo, Bédié etc… C’est fort de cela que Dramane s’obstine à enregistrer 3 millions d’électeurs, d’apatrides, pour s’assurer dans les urnes une « victoire éclatante ».

S’il est impossible d’avoir une prévision rationnelle des populations qui accorderont leur suffrage au ministre Essy Amara, alors il est mieux qu’il adhère à l’idée des primaires sous sa bannière idéologique afin de tester, avant tout, sa popularité auprès des populations de notre pays. En soulignant la nécessité de l’application de l’article 35 de la Constitution relatif à l’éligibilité à la présidence de la république, la CNCD invite implicitement Dramane Ouattara à retirer sa candidature de la présidentielle de 2015. Tous ces objectifs que s’assignent la CNCD ont été globalement évoqués, bien avant l’avènement d’Essy Amara sur la scènepolitique ivoirienne, par les différents partis de l’opposition.

Les deux principales propositions qui la diffèrent des autres familles ou formations politiques est d’abord la proposition d’une candidature unique à la tête de l’opposition ivoirienne et le fait qu’elle EXIGE la tenue d’un Dialogue National sous l’égide de la Communauté internationale représentée par l’Organisation des Nations Unies, l’Union Européenne, la CDEAO, l’Union Africaine, la France, les États-Unis, la Grande Bretagne, l’Afrique du Sud et l’Angola. D’un point de vue des sciences politiques, il est inconcevable que ces grandes organisations contribuent à l’unité des Ivoiriens, de nos populations, contre leurs intérêts.

Nous savons que la Justice internationale est un vain mot puisqu’elle est subordonnée aux intérêts de leurs pays respectifs. Après avoir observé leur soutien armé à Dramane Ouattara un économiste, fonctionnaire du FMI, qui a défendu dans le sang de nos populations les intérêts de cette fameuse communauté internationale, nous craignons de voir, cette fois-ci, un diplomate avec un carnet d’adresses fourni « défendre » dans des salons feutrés « les intérêts des populations ivoiriennes » sans elles.

Nous risquons de voir, de nouveau, la Communauté internationale intervenir militairement afin d’installer leur candidat soutenu par une nouvelle classe politique (une oligarchie régnante) qui ne croient plus à la résistance des peuples africains contre leurs oppresseurs. En politique rien ne s’offre tout se conquiert au moyen d’une lutte politique éclairée, en vue de l’équilibre des forces sur le terrain politique. Entre les USA et la Russie existe par exemple l’équilibre de la terreur.

Seule la lutte pour la dignité des peuples africains peut inciter la France à réviser les accords et les traités signés avec nos pays sous la menace de leurs canons. Essy Amara et les nombreux partis politiques ivoiriens tirent profit aussi bien de la lutte politique que des sacrifices consentis par les pères de la Nation ivoirienne que par le président Gbagbo et les militants du FPI. Lutter en faveur d’une candidature unique à la tête de la CNC ou de la CNCD, c’est s’acharner indirectement à étouffer, avec beaucoup de diplomatie, de subtilité, la voix du président Gbagbo dont la page ne peut être tournée, comme le désire la fameuse communauté internationale prête à effacer tout le mal fait aux Ivoiriens, par le biais d’un autre candidat de leur choix.

Une seule chose permettra aux Ivoiriens de se réconcilier, de se pardonner mutuellement : la démocratie ; en concédant la souveraineté au peuple qui doit décider de son propre destin dans les urnes. La démarche des chefs bété auprès de l’ambassadeur de France indique que la diplomatie peut être aussi maniée, avec dextérité, par les chefs traditionnels ivoiriens qui ont cohabité pacifiquement, bien avant l’arrivée des colons et de Ouattara, grâce à des pactes d’alliance entre les différentes tribus ; un dida par exemple n’a pas le droit de verser le sang d’un abbey.

Le premier gouvernement sans Dramane Ouattara quel que soit le président démocratiquement élu par les populations ivoiriennes sera un gouvernement d’Union nationale, en vue d’une véritable réconciliation. Sans Dramane Ouattara il n’y aura plus deux groupes systématiquement opposés parce que tous les otages du RHDP pourront opérer librement leurs choix. La CNC et la CNCD n’auront plus alors leur raison d’être.

Il est donc indispensable de préserver grâce aux primaires la diversité au sein de la Coalition des opposants qui sera une richesse pour la démocratie en Côte d’Ivoire. La candidature unique au moyen des armes, de la terreur, de l’argent ou au moyen de la diplomatie ne produira que les mêmes effets ; priver le peuple de sa libre expression. La fin (la conquête du pouvoir d’État) ne doit pas justifier les moyens peu démocratiques que nous tenons à utiliser. Il nous faut affronter simplement la crise ivoirienne avec beaucoup de réalisme politique, en favorisant la création de formations politiques capables de limiter l’égoïsme, les passions humaines parce que pour le ploutocrate Dramane Ouattara tout homme politique a un prix…

Isaac Pierre BANGORET (Écrivain)

ISAAC PIERRE BANGORET
Jeudi 4 Juin 2015
Vu (s) 641 fois



1.Posté par big love le 04/06/2015 18:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pourquoi Essy ne parle pas de souveraineté?Sachons que ,quelque soit un presidentiable neutre pour reussir la reconciliation national,tant que l'interèt du neocolon sera menacé,il y aura inexorablemt des foyers de tensions attisé par ceux la même qui decident impunement sous couvert de l'ONU! la vraie paix se fera entre Gbagbo(la côte d'ivoire digne) et la France(parain des leaders africains corrompu)!
Que Dieu nous donne la patience necessaire pour le soleil nouveau qui ARRIVE A GRAND PAS.

2.Posté par joe tampiri le 06/06/2015 06:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui,que pèse essy amara,banny,kkb?à mon avis rien.ils sont tous issus du rhdp.ils faient campagne pour ado en 2010.ces gens sont en mission pour permettre à ado de continuer son règne simplement.la liberation de gbagbo n'est pas leur tasse de thé.diviser pour que ado reste president tel est leur objectif.personne pour dire à la cpi de liberer gbagbo,au contraire,ils vont à la haye pour s'attirer la sympathie des militant fpi.c'est des charrognards.personne pour dire à ado qu'il est ineligible selon l'article 35 de notre constitution.tous parlent de l'affronter dans les urnes.pourtant ils savent qu'ils ne pourront jamais battre campagne au de là de yamoussoukro avec une cei taillée à la mesure d'ado,une rti aux ordres,un conseil constitutionnel inféodé au rdr.que dire des frci et dozos prêts à casser tout mouvement populaire?
essy amara,banny,kkb le savent que quiconque.
Dieu benisse et donne la force et le courage aux ivoiriens

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Tribune Ivoirienne | Débat / Reflexion | Blog Marc Micael | Tribune Libre | G.Mboumba | Farid Mnebhi | Blog Mondelibre




Bien Vivre en Bonne Santé



Les Articles les plus lus

Côte d'Ivoire : Étudiantes le jour, prostituées la nuit

0 Commentaire - 11/05/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Mauvaise nouvelle pour ceux qui se rasent les poils pubiens

1 Commentaire - 08/07/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Mine d’or d’Ity : Voici ce que gagne Didier Drogba

0 Commentaire - 24/03/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Le stealthing, pratique sexuelle risquée qui se multiplie

0 Commentaire - 30/04/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Aidez-moi, je suis devenue la maîtresse de mon mari

0 Commentaire - 18/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Si vous avez du wifi à la maison ou au travail, lisez ceci !

0 Commentaire - 13/05/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7


Incroyable !