Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le fruit de la mobilisation des démocrates

le Mercredi 7 Août 2013 à 17:01 | Lu 1473 fois



Le fruit de la mobilisation des démocrates
La liberté provisoire obtenue hier par 14 prisonniers politiques partisans du président Laurent Gbagbo est loin d’être une simple expression de la mansuétude du régime Ouattara, encore moins un fait du hasard. Il s’agit du résultat de la lutte que mènent les patriotes ivoiriens et les démocrates du monde entier depuis le 11 avril 2011, date à laquelle l’armée française, sur ordre de Nicolas Sarkozy, a parachevé le coup d’Etat contre le régime démocratique de Laurent Gbagbo. Ces combattants de la démocratie et de la liberté se font entendre dans le monde entier pour exiger de la communauté internationale que justice soit rendue en Côte d’Ivoire

. Ils sont d’origines diverses, de toutes les races, de toutes les nationalités et de toutes conditions sociales qui ont spontanément pris les rues pour crier leur indignation face au coup de force intervenu à Abidjan. Ils ont investi La Haye où est injustement détenu l’ancien chef de l’Etat ivoirien, père de la démocratie ivoirienne, pour dire aux juges de la Cpi que la victime ne doit pas devenir le bourreau. Ils bravent les menaces et battent le pavé chaque jour en France, en Angleterre, en Italie, aux Etats-Unis d’Amérique, en Afrique pour obtenir la libération des prisonniers politiques et la réhabilitation du président Gbagbo. Cette mobilisation exceptionnelle et permanente a marqué les esprits et interpellé la conscience de la communauté internationale sur la réalité de la crise ivoirienne. Une crise née du coup d’Etat manqué de septembre 2002 mué en rébellion armée. Laquelle rébellion a dit avoir pris les armes pour installer Ouattara au pouvoir.

C’est cette mobilisation des patriotes ivoiriens et des démocrates du monde entier appuyée par les actions pertinentes du Fpi qui a aiguisé la sagacité des organisations des droits humains sur les crimes crapuleux commis par le camp Ouattara. La mobilisation des démocrates et de la presse libre ivoirienne a eu également le mérite d’exposer à la face du monde le visage hideux de la justice des vainqueurs sous le régime Ouattara qui détient illégalement en prison plus de 700 pro-Gbagbo sans jugement depuis plus de deux ans. C’est suite à cette mobilisation des démocrates et la dénonciation de la dictature du régime Ouattara que la communauté a accentué la pression sur le régime Ouattara en vue de l’établissement d’une justice équitable en Côte d’Ivoire.
La libération provisoire des 14 pro-Gbagbo sonne comme un autre acquis de la lutte pour la démocratie que mènent le Fpi et les démocrates de tout bord.

Jean Khalil Sella
Soir Info



Mercredi 7 Août 2013
Vu (s) 1473 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par diepkileissa le 16/08/2013 02:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci de parlè sagement nous prenon acte a tes idee je souhaiterai qu''on parlen pour ce donner des idèe au lieu d''insultè le presi
vous savez aujour dhui les bleme de ce pays es basè sur la nationalitè
il faudrai qu''on trouve une solution a sa

23.Posté par Hermann N''''da le 16/08/2013 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LU POUR VOUS
Projets de lois sur la nationalité et le Foncier rural Voici la position du MFA
ANAKY DÉMONTE DRAMANE OUATTARA 

LISEZ !

Il y a environ un mois (18 Juillet - 12 août 2013), que l'examen par les Parlementaires des projets de lois sur la nationalité et le foncier rural notamment, tient tout le pays en haleine.
Le Président Alassane Ouattara fait revenir les textes de loi sur l'apatridie, la nationalité et le foncier rural un mois après que l'Assemblée Nationale a préféré les retirer de son ordre du jour parce que les Elus ont bien senti que ces sujets sensibles avaient un impact particulier sur les populations.

En effet, le projet de loi présidentiel portant dispositions spéciales, en matière d'acquisition de la nationalité vise, en clair, à octroyer à un certain nombre d'étrangers vivant en Côte d'Ivoire, par une procédure dite d'urgence la voie déclarative simple la nationalité ivoirienne. Dans une interview accordée à la RTI le 7 août dernier, le Président de la République a fait l'exposé qui suit : « La crise politique qu'a traversée notre pays, et qui a abouti à un conflit armé en septembre 2002, a remis à l'ordre du jour, quelques carences du code de la nationalité, qui avait préoccupé les signataires de l'Accord de Linas-Marcoussis, notamment le traitement différent des hommes et des femmes de nationalité étrangère, dans les modes d'acquisition de la nationalité, à l'occasion du mariage avec un conjoint ivoirien (.).»

La session qui s'est ouverte le 12 août 2013, va donc statuer sur cette loi et d'autres de la même lignée : le Foncier Rural et la loi autorisant le Président de la République à ratifier la Convention sur la réduction des cas d'apatridie, adoptée le 28 septembre 1954, à New-York.

De toute évidence, l'Apatridie et le Foncier Rural apparaissent comme des sujets à controverses, et même passionnels qu'il conviendrait de traiter avec énormément de retenue et un sens politique très élevé.

De fait, en Côte d'Ivoire, il existe une intimité manifeste entre apatridie et nationalité, d'une part, et entre nationalité et foncier rural, d'autre part. Cette réalité explique la prudence et le pragmatisme qui habitèrent, en la matière, tous les dirigeants et décideurs ivoiriens depuis l'indépendance jusqu'à maintenant. Alors, l'on est en droit de susciter les questionnements suivants :

1. La citoyenneté, (sa définition et son octroi) est-elle un fait nouveau chez nous ? Notre pays, en accédant à la souveraineté nationale et internationale, ne s'est-il pas doté depuis 1961 d'un code de nationalité, consensuel, crédible et responsable ?

2. En quoi les dispositions de la Convention Internationale de 1954, votée à New-York, sont-elles conformes aux normes ivoiriennes sur la nationalité ? N'y a-t-il pas nécessité de faire appel au peuple à se prononcer par voie référendaire ? Il y va, non seulement de notre souveraineté nationale, mais de la cohésion sociale.

3. Par rapport aux objectifs de l'OMD (Objectif du Millénaire pour le Développement) a-t-on suffisamment tenu compte des incidences d'une naturalisation automatique, massive et incontrôlée sur les multiples compartiments de la vie nationale (santé, éducation, emplois, divers droits.).

4. Pourquoi cette précipitation ? est-ce que des personnes vivant en Côte d'Ivoire n'arrivent pas à travailler, se nourrir, se soigner, etc., en un mot, à vivre normalement,du fait de la nationalité, de l'apatridie ou du Foncier Rural ?

5. En ce qui concerne plus spécifiquement l'apatridie, s'est-on suffisamment interrogé sur le cas particulier de la Côte d'Ivoire, pays qui, depuis plus de 4 décennies, enregistre sur son sol un des taux d'immigration parmi les plus élevés au monde (plus de 26 %) ? Qui sont-ils, ces apatrides, dont on parle tant dans un pays dont le dernier Recensement Général de la Population et de l'Habitat (RGPH) remonte à 1998 ?

6. Le Président Alassane Ouattara a-t-il eu le souci d'écouter les groupes parlementaires, les partis politiques, les autorités traditionnelles, les syndicats, les autorités religieuses, la société civile, etc., sur des sujets aussi importants pour l'avenir de notre Nation ? Pourquoi ne pas mettre en place une grande commission nationale, sous la responsabilité de l'Assemblée Nationale, intégrant des représentants de toutes les forces vives de la nation, qui sillonnerait le pays profond pour travailler sur le sujet en vue de faire des propositions comme ce fut le cas en 1998 avant l'adoption de la loi sur le Foncier Rural ?

7. L'entêtement, pour ne pas dire l'obstination impatiente du Chef de l'Etat à faire adopter ces textes ne risque-il pas de mettre à mal son image vis-à-vis du peuple de Côte d'Ivoire ? Si la nationalité et le Foncier Rural au bénéfice évident des populations immigrées est, à ce point, un enjeu fondamental du mandat du Président Alassane Ouattara, pourquoi ne nous le déclare t-il pas de manière ouverte, et pousser la logique jusqu'à déclarer mettre fin à son mandat si l'Assemblée Nationale ne le suivait pas ?

8. Le Chef de l'Etat n'est-il pas, sans en avoir conscience, en train d'éveiller un sentiment d'inquiétude et de repli sur soi des Ivoiriens, qui risque de dégénérer en xénophobie généralisée ? Ce qui est aux antipodes de ce que lui-même et nous souhaitont tous!!

La multiplication des conflits intercommunautaires : à l'Ouest (Duékoué, Guiglo) au Nord (Touba Séguéla, Mankono) et au Centre (Angbovia, Béoumi), ne devrait-elle pas l'interpeller, tout comme tous les ivoiriens ?

Généralement, le Gouvernement d'un pays s'emploie à appliquer le programme pour lequel le Chef de l'Etat a été élu. Nous nous souvenons qu'en 2010, les partis issus du RHDP se sont accordés sur un programme commun de gouvernement qui portait, entre autres, sur les problèmes de création d'emplois (200 000 par an), de réalisation et d'entretien des infrastructures économiques, scolaires, sanitaires et sécuritaire des biens et des personnes, de démobilisation et de réinsertion des ex-combattants, ainsi que de la réconciliation nationale. À aucun moment il n'a été question de la modification de la loi sur la nationalité.

D'où vient donc l'obsession du Pouvoir actuel à légiférer, de façon brutale et inopportune, sur des questions aussi vitales et sensibles que la nationalité et le foncier rural, en faisant manifestement fi de la volonté du peuple de Côte d'Ivoire ? D'un côté, on affirme avec force que la crise ivoirienne est née des questions liées à la nationalité, et de l'autre, on veut les résoudre à la hâte et sans précaution. Quelle délirante contradiction !

De plus, pour faire passer la modification envisagée, le Gouvernement se réfère aux Accords de Linas-Marcoussis. Ce faisant, il oublie de préciser qu'il s'agissait d'une entente politique de circonstance par rapport à la crise que vivait la Côte d'Ivoire, et la nécessité d'un retour à la normale. Le cycle électoral étant achevé, et l'accord de Linas-Marcoussis devenu caduque, n'est-il pas judicieux de revenir à la normalité constitutionnelle ?

Plus précisément, qu'est-ce qui peut justifier que la nationalité et le foncier rural soient une urgence pour la Côte d'Ivoire en cette période de sortie de crise ? Peut-être veut-on, à travers ce projet de loi sur la nationalité, contourner la loi sur le foncier, ou encore octroyer massivement la nationalité dans un but électoraliste? Si tels sont les buts visés, mais non-avoués, alors les Représentants de la Nation doivent prendre leurs responsabilités en demandant le retrait pur et simple de ces projets de lois potentiellement conflictuels.

Par rapport à ce que la Côte d'Ivoire attend de son nouveau Président, qu'est-ce qui a été réalisé à ce jour du point de vue de l'économie, des infrastructures et de la création des emplois, de la sécurité des biens et des personnes, de la réconciliation nationale, de la démobilisation et de la réinsertion des ex-combattants. ?
Ne seraient-ils pas les défis prioritaires de la Côte d'Ivoire en ce moment ? En tous les cas, il y a matière à réflexion et à actions.

Fait à Abidjan, le 14 août 2013 

22.Posté par diepkileissa le 16/08/2013 00:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qu''''il sois mossi ou pas il regne sur ce beau pays il est intelligent que laurent gbagbo si vous crée votre rebellion ont va vous matez ceverement jesus ne viendras pas sauvez votre rebellion espece de conare herman incontiant

21.Posté par diepkileissa le 16/08/2013 00:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qu''il sois mossi ou pas il regne sur ce beau pays il est intelligent que laurent gbagbo si vous crée votre rebellion ont va vous matez ceverement jesus ne viendras pas sauvez votre rebellion espece de conare herman incontiant

20.Posté par Hermann Nda le 15/08/2013 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ theo

C'est clair, le fils de NABINTOU OUATTARA (née à DABOU) et de NABINTOU CISSE (née à ODIENNE) et sa bande de fraudeurs ne viendront jamais à bout du peuple d'Eburnie !

19.Posté par theo le 15/08/2013 16:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mes freres et soeurs enfants veritable de la cote d ivoire, calmons nous c est jesus christ qui combat pour nous . Ado va payer tres cher pour le sang qu il a verser. ce pays n est pas pour les mossi.

18.Posté par LaRédemption le 15/08/2013 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A tous les mossi ou mokossi infiltrés sur ce site, je vous dis tampiri, bazaga, baba yoré. Vous vous croyez où ? Notre hospitalité légendaire et devenue notre problème aujourd'hui. Vous voyez un ivoirien s'occuper de la politique de votre pays ? Avez-vous entendu dire qu'un Ivoirien s'est mal comporté chez vous ? Nous avons reçu une bonne éducation qui nous permet de mieux nous comporter quand nous nous retrouvons hors de notre Eburnie. Nous respectons les lois de ces pays qui ont amabilité de nous accueillir. Pourquoi ne faites-vous pas autant chez nous ? Votre comportement en Côte d'Ivoire aujourd'hui transforme chaque éburnéen et devient harassant à tel point que nous allons appliquer désormais la xénophobie positive contre vous. Ce sera maintenant "IVOIRIEN D'ABORD ET PEUT-ETRE LES AUTRES APRES" et ça ne saurait tarder. Coucou à toute la RP. Bonne fête d'Assomption à vous et que Dieu nous garde.

17.Posté par Hermann N'da le 14/08/2013 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
diepkileissa

On dit "ton esprit et ton cœur SONT...."

Avec ça, tu crois comprendre ce que nous écrivons ? Pas si sûr.

YAKO !!!

16.Posté par diepkileissa le 12/08/2013 10:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
herman nda ton espri et ton coeur est remplire de haine sache que a son excellence le president ouattara est le president de ta communaute ainsi que tout les ivoirien ne soit pas orgueiller sois sage ton pere respecte ouattara ainsi que ta mere

15.Posté par diepkileissa le 12/08/2013 09:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
herman nda ton espri et ton coeur est remplire de haine sache que a son excellence le president ouattara est le president de ta communaute ainsi que tout les ivoirien ne soit orgueiller sois sage ton pere respecte ouattara ainsi que ta mere

14.Posté par Hermann N'da le 12/08/2013 01:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce mossi n'a pas de décret de naturalisation mais il veut se faire passer pour un ivoirien. Or le groupe ethnique mossi n'a JAMAIS été une composante sociologique de notre Patrie.

Nous nous souvenons également du mandat d'arrêt international pour FRAUDE SUR LA NATIONALITÉ IVOIRIENNE lancé à juste titre par BEDIE contre PENCHETA.

C'est CONSTY qui a donc raison. "Mossi c'est mossi". Moi je complète en disant "mossi SANS NATURALISATIOn, c'est pas Ivoirien".

13.Posté par consty le 11/08/2013 23:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu n'oubli pas ces enfants.Vous qui sourtenez ce mossi là je vous pris de faire preuve de maturité.

12.Posté par consty le 11/08/2013 22:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mossi c'est mossi

11.Posté par Diepkile issa le 11/08/2013 09:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Balakroni sily camara. si ouattara gouverne la cote d''ivoire il gouverne tout les ivoirien et ton partie lmp si tu nest comptant tu quitte la ci pou allé ou tu veux ouattara est la jusqu''à 2020 la ci seras un pays émergent vive la ci vive la paix

10.Posté par Diepkile issa le 11/08/2013 08:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je disai un que le président de tout les lmp et tout les ivoirien espèce de pauvre qui ne gagne même pas a manger tu te cache pour écrit les conori espèce de vagabond. Ouattara va raigner pendant 10 ans sa seras 1 ère dame pandant 10 ans vive

9.Posté par Diepkile issa le 11/08/2013 08:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sily camara tu sais d''''où tu vien espèce de bête que tu sois ton comportement démontre que tu n''''as pas été éduque par tes parent moussodjougoude il faut respecter ton président ado il est président de ton père et ta mère il gouverne tes deux parent

8.Posté par Diepkile issa le 11/08/2013 08:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sily camara tu sais d''où tu vien espèce de bête que tu sois ton comportement démontre que tu n''as pas été éduque par tes parent moussodjougoude il faut respecter ton président ado il est président de ton père et ta mère il gouverne tes deux parent

7.Posté par WALACE le 10/08/2013 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kia kia kia les Bété prédisent maintenant l'avenir juisqu'à ce que certains demandent à leur divin ce qui va arriver bientôt à mon pays ,
des caffres Bété

6.Posté par Vagin le 10/08/2013 10:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incredule, malhonnette, mauvais wallace

5.Posté par doriane le 09/08/2013 04:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EH Sily camara, tu vas me tuer. Donne-moi des cours de moré pour prédire à ce mossi dents taillées ce qui va lui arriver bientôt. on dirait qu'il ne comprends pas bien le français.
mossi dièrman zoungrana zampaligré yamto'ogo, yaboin? un jour tu diras aux ivoiriens "côte d'ivoire mamsougouri"!
signé: doriane la vraie

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !