Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le Sénateur Inhofe dénonce la présence de Ouattara à la Maison Blanche

le Samedi 30 Juillet 2011 à 08:09 | Lu 705 fois



DirectScoop

WASHINGTON, DC – le sénateur américain Jim Inhofe (R-Okla.), membre éminent de la commission sénatoriale des services armés (SASC) et du comité chargés des relations étrangères du Sénat (SFR), a dénoncé vendredi, dans une déclaration filmée, l'audience accordée par le Président Obama à Ouattara.

Documents photographiques à l'appui pour illustrer ses propos, le Sénateur de l'Oklahoma s'est insurgé : « Et maintenant, au moment même où nous parlons, le Président Obama accorde une audience au chef rebelle et potentiel criminel de guerre, Alassane Ouattara (…) un homme responsable de la mort d'au moins 3.000 personnes. »
Décrivant les circonstances de la crise post-électorale en Côte d'Ivoire, le Sénateur américain a rappelé que « l'année dernière Ouattara a gagné frauduleusement les élections présidentielles en Côte d'Ivoire ; et, lorsque le Président Gbagbo a révélé les fraudes, l'armée rebelle a écarté son gouvernement par la violence avec le soutien des militaires français ».

Le Sénateur Inhofe a, par la suite, cité le dernier rapport d'Amnesty international sur la Côte d'Ivoire qui fait état d'un demi million d'ivoiriens déplacés par les violences post-électorales mais également privés de retourner chez eux en raison d'un climat de peur qui continue de régner sur le pays. « Le rapport d'Amnesty international signale de manière spécifique, poursuit le sénateur, que les milices de Ouattara composées de militaires et de Dozos continuent de prendre pour cibles les groupes ethniques jugés pro-Gbagbo ».

Le Sénateur Inhofe a enfin rappelé les massacres perpétrés à Duékoué (Ouest) par les hommes de Ouattara et qui ont été dénoncés tant par l'Onu, la croix rouge que par une frange importante de la société civile internationale.
Ces violences et abus incluent, selon les rapports cités par le Sénateur américain, des exécutions sommaires, des violences sexuelles, des tortures, des détentions arbitraires ainsi que diverses violations des lois internationales et des droit humains.

Parlant de Ouattara, le Sénateur Jim Inhofe a conclu en assenant : « Il ne méritait pas une invitation à notre Maison-Blanche ou une audience avec notre Président dans le Bureau Ovale ».

Samedi 30 Juillet 2011
Vu (s) 705 fois



1.Posté par mass72 le 30/07/2011 09:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne mélange jamais les serviettes et les torchons , quand on est démocrate , on ne prone pas la violence . Faire commettre des meurtres pour venir au pouvoir ; qui gouverner , si tout le peuple est massacré ? mr dramane , mrs de la communauté internationale .... que se passe -t -il ? Mais oú va le monde ? vous les pays industrialisés , allez -vous continuer à fabriquer des armes sofistiqués et les vendre aux autres pour s'entretuer et vous enrichir en sautant leur corps pour piller leur richesses que DIEU leur a donné ? sachez qu'un bien mal acquis ne profite jamais . pourquoi parlez -vous de la famine dans d'autres regions du globe ? c'est ces guerres que vous inventez , au líeu de donner des armes aux soit disant opposants ,il serait míeux de leur donner du matériel agricole , par exemple , pour nourir son peuple ,que de lui vendre des armes . Vous pensez proner la paix , mais comme disait un défunt président africain " la paix , ce n'est un mot mais c'est un comportement " Que cela soit juste et bon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !