Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le Procès débute, Gbagbo absent

le Mardi 30 Octobre 2012 à 19:53 | Lu 2503 fois



Le Procès débute, Gbagbo absent
Gbagbo à La Haye: « Rendez-nous notre président! », réclament des supporteurs

« Rendez-nous notre président! », « CPI, voleuse de président! » : plusieurs centaines de partisans de Laurent Gbagbo ont chanté, dansé et crié mardi devant la CPI, à La Haye, à l’occasion d’une audience dans la procédure contre l’ex-chef d’Etat ivoirien.

« Rendez-nous notre président! », « CPI, voleuse de président! » : plusieurs centaines de partisans de Laurent Gbagbo ont chanté, dansé et crié mardi devant la CPI, à La Haye, à l’occasion d’une audience dans la procédure contre l’ex-chef d’Etat ivoirien.
Arborant des chapeaux, pulls ou perruques extravagantes aux couleurs ivoiriennes (orange, blanc et vert), ils étaient environ 600, selon un journaliste de l’AFP, près de 1.000 selon les participants, rassemblés sur une pelouse séparée de la Cour pénale internationale par une rue, la « Regulusweg ».

« On ne sait pas trop si Laurent Gbagbo sera là à l’audience d’aujourd’hui », explique le président du Cri panafricain Abel Naki, nerveux, une demi-heure avant l’audience, programmée à 14H30 (13H30 GMT).
La tension monte peu à peu : de nombreux manifestants, des Ivoiriens venus pour la plupart de France, mais également de Suisse ou Belgique, sont massés derrière les barrières dressées le long de la rue faisant face au grand bâtiment blanc de la CPI dans l’espoir de voir arriver leur favori.

Pendant ce temps, d’autres poursuivent paisiblement leurs discussions, expliquant à la presse leur version de la crise ivoirienne et pourquoi M. Gbagbo, premier ex-chef d’Etat remis à la CPI, devrait être libéré.
« Le grand mensonge, c’est que la communauté internationale a installé un président qui n’a pas été élu par son peuple! », assure Willy Bla, un membre du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de M. Gbagbo, en parlant de l’actuel président Alassane Ouattara.
« Le grand mensonge, c’est que notre président est mis derrière les barreaux et que les crimes continuent d’être commis! », poursuit-il.

Le refus de M. Gbagbo de céder le pouvoir à son rival, l’actuel président Ouattara, avait plongé le pays dans une crise qui avait fait 3.000 morts lors des violences post-électorales de 2010-2011.
Soupçonné de crimes contre l’humanité, M. Gbagbo, 67 ans, est dans l’attente d’un éventuel procès devant la CPI.
Vers 14H10 (13H10 GMT), une voiture aux vitres teintées passe devant la CPI : la foule se rue vers la chaussée. « C’était lui? », demandent certains alors que les chants redoublent de puissance, « Libérez Gbagbo! ». La police interpellera deux personnes.
« Il doit être en train de se reposer »

Lorsque débute l’audience, une audience technique destinée à entendre les arguments des parties au sujet d’une éventuelle libération provisoire, réclamée par la défense et déjà refusée une première fois le 13 juillet, l’ancien président n’est pas là.
L’accusation s’oppose à la libération provisoire du suspect, arguant qu’il pourrait s’enfuir, entraver l’enquête et la procédure, voire tenter de reprendre le pouvoir en Côte d’Ivoire.

« Son état de santé conforte son incapacité à s’enfuir », rétorque Emmanuel Altit, avocat de Laurent Gbagbo. « C’est le président Gbagbo! Il va s’enfuir où? Et comment? Essayons de réfléchir! », ajoute-t-il, lors de l’audience, qui durera 90 minutes environ avant de passer à huis-clos.

A l’extérieur de la CPI, les Ivoiriens n’ont pas pu suivre les débats qui viennent d’avoir lieu et des rumeurs circulent toujours sur la présence ou non de M. Gbagbo dans la salle d’audience.
Lorsque certains apprennent, vers 16H15 (15H15 GMT), que M. Gbagbo n’était pas à l’audience et n’a donc pas pu entendre leurs chants en arrivant à la Cour, ils soupirent, mais gardent le sourire.

« Il doit être en train de se reposer », assure Blandine tout en réchauffant une soupe de poisson sur une plaque de cuisson reliée à un groupe électrogène, histoire de braver le froid et une pluie de plus en plus intense.
« On va encore rester un moment ici à chanter », poursuit-elle, alors que la nuit tombe sur La Haye.
AFP

Le Procès débute, Gbagbo absent…

(La Haye) Le second Procès sur la libération provisoire ou le maintien en détention de l’ex président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo vient de débuter, sans l’accusé absent dans salle d’audience. Une petite déception chez ses nombreux supporteurs ayant effectué le déplacement. Le procès est toujours en cours. L’audience du jour verra l’intervention de l’accusation (procureur) suivi du représentant des témoins avant que la Défense ne termine la série. Cette première partie sera publique. Après un arrêt de 30 mn, le procès redémarrera en huis-clos avec la participation du Greffe, de la Défense et de l’Accusation (Procureur).

Il y a du beau monde dehors, de nombreux partisans de Laurent Gbagbo ont fait le déplacement. La grande majorité n’a pas pu accéder á la salle d’audience réservée au public. Contrairement á l’audience du 5 décembre 2011, la sécurité est plus corsée durant l’audience de ce jour. Une fois le procès débuté, ceux á l’intérieur peuvent sortir du complexe de la CPI, mais interdiction leur est faite de regagner le tribunal. L’on peut aussi constater que très peu de journalistes ont fait le déplacement, la salle de presse étant plus clairsemée comparée au 5 décembre dernier.

Mardi 30 Octobre 2012
Vu (s) 2503 fois



1.Posté par mossoeen le 30/10/2012 21:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils diront tout mais nous allons installer notre LAURENT GBAGBO dit Woody de Mama.salue Hermane N'da;N'cho Fabrice,Coopen et coucou a Doriane la vraie ,Fatim 1 sans oublier tous les autres membres de la revolution permanente et aussi bien de chose au grand guerrier de l'invisible HASSANE MAGUED.C'EST MONSBIL

2.Posté par citoyen kouassi le 30/10/2012 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chers freres et soeurs fils et filles de la terre d'eburnie et de la diaspora surtout. En verité rien ne doit nous etonner en ce qui concerne la decision de la CPI .
ALONS d'abord à l'essentiel: oeuvrons pour la liberation de notre chere patrie. Côte d'ivoire d'abord puis laurent bgabgo après s'est ça qui est la verité rien d'autre que cela.
la liberation de ce pays aux mains des occidentaux et ensuite le retablissement de la verité comme Hassane Magued l'a dit :
Il sera installé au pouvoir après avoir vaincu les fils de la perdition, le diable incarné, les fils du père du mensonge, de l’imposture, de la fourberie, de l’arnaque économique et sociopolitique ; ces démons agissant au profit des intérêts de ces maudits fils de "Sodome et Gomor" qui se prennent pour les maîtres du monde créé par Dieu. voici qui doit ètre claire dans l'esprit de tout un chacun de nous.
s'est pourquoi tous, nous devons faire mains et pieds aussi dans la prière pour le soutien des commandos invisibles pour l'action menée
que DIEU NOUS PROTEGE car je sais une seule chose
l'hynme nationale de la côte d'ivoire doit s'accomplir et elle s'accomplira certainement.
nous sommes prèts pour la plus grande baitaille jamais livrée au nom de JESUS-CHRIST

3.Posté par Claman Lafimissou le 30/10/2012 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous, nous allons installer l'esprit de Gbagbo au pouvoir en Côte d'Ivoire.La réalité contraindra ces idiots de la CPI à libérer notre président.Que Dieu bénisse tous les gars de la révolution permanente .

4.Posté par SALIF KANI le 31/10/2012 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
libérons d'abord cet pays de cet mossi assoifé de sang des ivoiriens et de tout ses mercénaires avant l'arrivée de notre président le woody de mama que nous aimons tant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !