Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Laurent Gbagbo à propos de l`alternance politique : “Un homme du Nord sera forcément au pouvoir”

L'Afrique en mouvement - Redaction - Afrik53.com le Mardi 4 Mai 2010 à 09:31 | Lu 681 fois



Laurent Gbagbo à propos de l`alternance politique : “Un homme du Nord sera forcément au pouvoir”
La forte pluie qui s`est abattue sur la commune de Yopougon avant midi, hier, n`a pas empêché des milliers de militants du Front populaire ivoirien (Fpi) de célébrer l`apothéose du 20è anniversaire de la Fête de la liberté jusqu`à 18 heures. Le président Laurent Gbagbo, présent à cette fête, a prôné l`alternance, la solidarité et la générosité en politique.

Le rideau est tombé, hier, peu avant 17h30, sur quatre jours de festivités, du jeudi 29 au dimanche 2 mai dernier, de La fête de la liberté du Front populaire ivoirien (Fpi). Le village de la liberté, futur site du siège du parti, au ``Nouveau quartier`` à Yopougon, a refusé du monde à cette occasion. Plus de 500 mille participants, sympathisants, militants et amis du parti au pouvoir ont écouté le discours du chef de l`Etat, fondateur du Fpi.

Dans ce discours de clôture, le Premier Ivoirien a partagé sa vision de l`alternance politique. « Un homme du Nord sera forcément au pouvoir en Côte d`Ivoire », a déclaré Laurent Gbagbo. Il se souvient avoir dénoncé cet état de fait lors d`une récente visite d`Etat à Kani (Nord). « Les gens du Nord sont les seuls qui ont poussé les jeunes à prendre les armes pour accéder au pouvoir.

Et cela n`est pas bon», avait-il dit à ses compatriotes de Kani, non sans relever que les peuples Agni Sanwi et Bété, traités à l`époque de tous les noms, n`ont pas eu recours aux armes contre les régimes précédents. Alors qu`il était opposant, qui a connu l`exil et la prison par la faute du régime d`Houphouet-Boigny, il dit n`avoir pas pris les fusils pour se faire justice. Mieux encore, il n`a pas prôné la vengeance une fois arrivé au pouvoir d`Etat.

La politique, seule la politique pratiquée dûment ouvre les portes du palais présidentiel, conseillera-t-il, avant de rassurer à nouveau en ces termes : «si je suis arrivé au pouvoir, c`est qu`un homme du Nord peut aussi arriver au pouvoir un jour». En un mot, l`alternance politique peut être une réalité, selon lui, si ses adversaires font de la vraie politique. Sinon, dit Laurent Gbagbo : « si tu t`assoies et que tu dis aux jeunes de prendre les armes pour te mettre au pouvoir, tu n`y arriveras jamais ».

Fpi, soyez généreux!

Le président a dit de la fête de la liberté qu`elle magnifie l`option du Fpi de faire de la politique en tournant le dos aux armes. Les ``frontistes`` devront se remettre en cause et faire le bilan de dix ans de gestion du pouvoir d`Etat, les a-t-il exhortés, leur demandant de s`ouvrir aux autres. « Chers camarades, ouvrez vos bras, accueillez tous ceux qui, viennent à vous ; soyez généreux politiquement et matériellement. (…) Ne les (Ivoiriens d`autres bords politiques) rejetez pas, ne les rendez pas aigris. Appelez nos camarades qui sont à l`extérieur pour que nous battions ensemble », a lancé le chef de l`Etat. Son analyse est que l`homme politique qui marche seul finit par périr et celui à la table duquel personne d`autre ne mange, ne réussit jamais. Au Fpi et aux non ``frontistes`` qui cohabitent au sein de La majorité présidentielle (Lmp), Laurent Gbagbo a dit qu`ils sont « les seuls à pouvoir sortir la Côte d`Ivoire du trou où la guerre a failli la plonger » ; d`où la nécessaire cohésion qu`il prône.

Cedeao, chacun vote chez lui.

La question du vote des étrangers est certes « dépassée », pense Laurent Gbagbo, mais elle reste essentielle. Car, « c`est pour quoi j`ai invité le président Abdoulaye Wade », révèle le président. Tant que les Etats-nations, fondés à l`orée des années d`indépendance, existeront, explique-t-il, « chacun votera chez lui ». Les ressortissants de la Cedeao ou de l`Afrique occidentale française (Aof) pourront voter hors de leurs nations si ces dernières sont fédérées, comme les Etats-Unis d`Amérique, dira-t-il. Et d`insister en prenant en exemple l`Europe où un Belge ne vote pas à la présidentielle française.

Bidi Ignace

Redaction - Afrik53.com
Mardi 4 Mai 2010
Vu (s) 681 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !