Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La liberté de la presse en difficulté sous Ouattara: Notre Voie et Bôl’kotch suspendus

le Mercredi 16 Mai 2012 à 00:34 | Lu 639 fois



Le célèbre quotidien d’informations générales, Notre Voie, et l’hebdomadaire satirique, Bôl’Kotch, appartenant à la société d’édition La Refondation S.A, ont été suspendus par le Conseil national de la presse (Cnp) que dirige le duo Eugène Dié Kacou (président) et Me René Bourgoin (Secrétaire général). Les décisions N°006 du 15 mai 2012 et N°007 du 15 mai 2012 portant sanction applicable aux deux publications ont été signifiées, ce vendredi 18 mai 2012, dans l’après-midi (16h gmt) aux rédactions concernées. Le journal Notre Voie est suspendu pour 4 parutions à compter du samedi 19 mai.

Quant à l’hebdomadaire Bôl’Kotch, il ne paraîtra pas durant deux vendredis. A partir du vendredi prochain. Que reproche le Cnp à Notre Voie ? « Constate qu’à la page 10 de son édition du samedi 12 et dimanche 13 mai 2012, le quotidien Notre Voie a affiché : il y a plus d’un an qu’ils sont prisonniers du régime, ne les oublions pas !!! ; pour une vraie réconciliation, ils doivent être libérés ». « Que cette titraille est illustrée de photographies notamment celle de l’ancien Président de la République, monsieur Laurent Gbagbo, comportant comme légende : SEM monsieur Laurent Gbagbo, Président de la République de Côte d’Ivoire renversé par la coalition Onu-France, le 11 avril 2011 ; Que présenter monsieur Laurent Gbagbo comme étant le Président de la République de Côte d’Ivoire, au surplus renversé par une coalition Onu-France constitue une dénaturation des faits ; Décide en conséquence de ce qui précède : La suspension du quotidien Notre Voie pour quatre (4) parutions, conformément aux articles 47 et 70 de la loi N° 2004-643 du 14 décembre 2004 portant Régime juridique de la presse ».

Que reproche le Cnp à l’hebdomadaire satirique Bôl’Kotch ? « Qu’à la page 2 de son édition N°010 du vendredi 11 mai 2012, l’hebdomadaire Bôl’Kotch publiait dans sa rubrique Rat-Le-Bol, des caricatures avec en titre : Côcô politique ; Que cette rubrique est illustrée d’une bande de trois (3) dessins caricaturaux concernant monsieur Laurent Dona Fologo assis sur un récipient estampillé PDCI, mangeant dans une écuelle pleine de nourriture marquée FPI et ayant devant lui, une écuelle vide marquée UDPCI ; Que le deuxième dessin, sous le titre : il a aussi une autre particularité, le présente en train de déféquer dans le bol estampillé RDR ; Que le troisième dessin de la bande intitulée : il finit toujours par consommer ce qu’il rejette, le présente, assis sur un récipient sur lequel est inscrit FPI, mangeant dans un récipient marqué RDR les excréments qu’il venait de rejeter. Décide, en conséquence de ce qui précède : La suspension de l’hebdomadaire Bôl’Kotch pour deux (2) parutions, conformément aux articles 47 et 70 de la loi N°2004-643 du 14 décembre 2004 portant Régime juridique de la presse ».


Didier Depry didierdepri@yahoo.fr


Mercredi 16 Mai 2012
Vu (s) 639 fois



1.Posté par nea le 19/05/2012 07:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La liberté de la "vraie" presse n'a jamais été la tasse de thé du pouvoir actuel ... quand leurs journaux deversent des mensonges sur le marché de l'information , eugène kacou ferme les yeux en les cautionnant ; alors que sous gbagbo , la presse de l'opposition allait dans le denie sans jamais être inquièté ... sous ces falacieux gouvernants ... à quand la vraie liberté de la presse ? messieurs les dirigants du CNP , laissez les journaux de l'opposition paraître au moins ceux qui peuvent s'exprimer publiquement ou tenir des meetings , puissent donner de leurs nouvelles à leurs sympatisants ... c'est la démocratie , la politique vraie... affaire à suivre .

2.Posté par MADOU ISRAEL le 19/05/2012 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à Notre voie, bravo à Bol Kotch ! Courage ! Continuez ! Le monde entier découvre la piètre dictature de celui qu'on avait exhibé comme chantre de la démocratie. On dit en C.I " Ca ment pas...". Les Dié Kacou et autres déservent délibérément DAO. peuvent-ils censurer la dénonciation du coup d'Etat de la France et de l'Onu perpétré le 11 avril 2011 contre GBAGBO dans les nombreux livres qui sortent comme de petits champions ? IM - POS - SI - BLE. Donc, les Kacou et autres Bourgoin sont conscients que ce n'est plus loin.

3.Posté par MADOU ISRAEL le 19/05/2012 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OBAMA, voilà votre Démocrate " hors série", feu Sarkozy, pardon, ancien Président, voilà le Démocrate " hors série" que le monde n'ait connu et que tu as offert à la C.I.

Mais, M. DJE KACOU, qu'appelez-vous " dénaturation des faits" ? Quels ont été ces faits là ? Du statut d'homme de conviction, les préoccupations alimentaires ont fini par ranger ton nom au nombre de piètres personnes. Est-ce " dénaturer les faits" que de rappeler que M. GBAGBO a été démocratiquement élu le 22 octobre 2000. Qu'à peine 1 an d'exercice du pouvoir, une rébellion élevée par M. Ouattara et soutenue par la France de Chirac a fait irruption dans la vie des ivoiriens dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002 ? Est-ce dénaturer les faits que de rappeler que le Président GBAGBO a tout fait, tout donné aux rebelles de Ouattara afin que la normalité revienne et l'élection Présidentielle se tienne dans un climat d'équité et de paix ? Est-ce dénaturer les faits que de rappeler au souvenir des DJE kacou que malgré ces efforts qui sont passés des amnisties des rebelles de Ouattara, à la nomination de ceux-ci aux postes de 1er Minitre et Ministres, et à l'admission, à titre exceptionnel du sieur Ouattara, à la candidature à l'élection Présidentielle d'un pays qui n'est pas le sien, rien n'y fit ? Est-il faux que l'élection présidentielle de 2010 s'est tenue avec les armes à la tempe des Ivoiriens ? La réalité des faits n'est-elle pas qu'au 2ème tour, les rebelles de Ouattara ont fraudé, violé, violenté, interdit les partisans de GBAGBO à prendre part à l'élection dans la partie septentrionnale ? Est-il faut que la CEI de YOUSSOUF Bakayoko n'a pu donner les résultats de cette élection dans le délai légal de 3 jours ? M. DJE Kacou, est-il faux que la constitution prévoit qu'au terme de ce délai, la relève est prise par le Conseil Constitutionnel ? La réalité n'a-t-elle pas été qu'alors qu'il était forclos, sous escorte des embassadeurs des USA et de la France de Sarkorzy, le sieur YOUSSOUF BAKAYOKO s'était transporté au Golf pour y proclamer tout seul des résultats ? Est-il faux que le Conseil constitutionnel de la C.I a proclamé M. GBAGBO élu le 2 décembre 2010 ? Est-il faux que consécutivement à la crise subséquente, le Président GBAGBO a proposé le recomptage des voix ? DJE Kacou, vas-tu nier que le sieur OUATTARA a préféré la guerre en prêtant serment au Golf en tant que Président parallèle de la C.I ?

M. DJE Kacou, les faits ne sont-ils pas que dès lors, et aux termes des dispositions de l'article 98 de la Constitution ivoirienne, produisant des effets erga omnes ( insusceptibles de recours), M. GBAGBO demeure le Président constitutionnellement reconnu.

Cela est d'autant vrai qu'après les résultats des bombardements de la paire ONU-FRANCE SARKOZIENNE, Ouattara a pleuré pour prêter un semblant de serment devant le même Conseil Constitutionnel qui a déjà déclaré GBAGBO élu et reçu son serment dans le délai légal.

Quelle sont donc les faits ? Les faits des armes ayant abouti le 11 avril 2011 ? Ou le droit ? Si vous reconnaissez que les faits des armes ne peuvent être valablement niés, c'est admettre le coup d'Etat évoqué par le quotidien Notre Voie. Dès lors, le Président constitutionnel de la Côte d'Ivoire, balayé par les armes, demeure M. Laurent GBAGBO.

Vos suspensions de journaux ne travestiront point cette réalité. C'est vous DJE Kacou qui tentez maladroitement et vainement de " dénaturer" l'histoire de la Côte d'Ivoire qui s'immortalise dans de nombreux ouvrages à travers le monde entier. Mais lorsqu'on est esclave de son ventre, que peut-on attendre d'un tel acteur ? Pitié pour le piètre DJE Kacou....

4.Posté par Nichiren le 20/05/2012 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pitié surtout pour ses enfants... enfin s'il a eu la chance d'en avoir ! Car un Homme ne peut pas demander à toute une nation de travestir ... son quotidien, juste pour son seul ventre, même si celui-ci est gros.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !