Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La grogne dans l’armée se poursuit: Tension entre le général Bakayoko et les Frci à Bouaké

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Vendredi 14 Novembre 2014 à 07:21 | Lu 816 fois



Les témoins de cette rencontre sont formels. Le général Soumaïla Bakayoko, chef d’Etat-major des armées, et les éléments des Frci (ex-rebelles) basés à Bouaké se sont séparés en queue de poisson. C’était le vendredi 7 novembre dernier au 3ème bataillon de Bouaké. En effet, dans la matinée de ce jour-là, le général Soumaïla Bakayoko s’est adressé, selon des sources militaires, aux éléments des Frci rassemblés sur la grande place du camp militaire. « Le général Bakayoko est venu nous parler de notre revendication concernant les 5 millions fcfa qu’on nous avait promis avant la guerre, en cas de renversement de Gbagbo pour qu’Alassane vienne.

Depuis avril 2011, on attend notre argent en vain », soutient, sous le couvert de l’anonymat, un élément des Frci, témoin de la rencontre au 3ème bataillon de Bouaké. Le général Bakayoko aurait dit aux éléments Frci que le chef de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara, n’a pas 5 millions fcfa à leur donner individuellement. Que l’Etat pourra certes bailler leurs maisons, mais pas leur remettre 5 millions fcfa. Parce que « l’Etat ne connait pas leur nombre exact, ils ont des salaires et peuvent contracter des prêts auprès de leurs banques respectives ».

Des propos qui ont mis les Frci en colère. En guise d’expression de leur rancœur, ils auraient quitté le lieu de rassemblement avant même que le général Bakayoko ait fini son intervention, soutiennent des sources militaires. Depuis quelque temps, des rumeurs folles ont envahi les différents camps militaires du pays où sont les ex-rebelles devenus Frci (Akouédo, Bouaké etc.). Des rumeurs disant que les 5 millions fcfa promis leur seraient virés incessamment. C’est pour mettre fin à ces rumeurs que le général Soumaïla Bakayoko aurait tenu cette rencontre à Bouaké. Mais visiblement, cela n’a pas fait baisser la tension.

D’autant que, selon des sources militaires, les éléments Frci menacent de réclamer bruyamment leurs 5 millions en février 2015. Après le paiement main à main de leur salaire durant les mois de novembre et décembre 2014 puis janvier 2015. Contrairement à qu’on pourrait penser, cette grogne au sein de l’armée est à prendre au sérieux. D’autant que, selon des sources militaires, l’armée ivoirienne serait divisée entre ex-Fanci et Frci.

Qui se côtoient sans véritablement s’interpénétrer. Au sein des Frci, la division entre pro-Soro et pro-Ouattara constitue un secret de polichinelle. D’ailleurs, certains ex-chefs de guerre auraient même leurs propres milices armées. Qui n’obéissent, a-t-on appris, qu’à eux seuls et non à l’état-major des armées. Les rapports heurtés entre Wattao et Zakaria ne seraient que la face visible de l’iceberg.

Didier Dépry didierdepri@yahoo.fr
notrevoie

Afrik53.com : Infos 7J/7
Vendredi 14 Novembre 2014
Vu (s) 816 fois



1.Posté par Zadi le 14/11/2014 12:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle armée? dites plutôt les Microbes et le sauvage

2.Posté par Zadi le 14/11/2014 12:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle armée? Dites plutôt les Microbes et le sauvage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !