Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La gouvernance de la Côte d’Ivoire et les multiples tractations des mystiques maçonniques

le Vendredi 22 Juillet 2011 à 08:34 | Lu 988 fois



La gouvernance de la Côte d’Ivoire et les multiples tractations des mystiques maçonniques
Le 11 avril 2011, par la conjugaison de la force brutale de la France et de l’ONU, nous avons assisté impuissants à la chute de l’ex président, monsieur Laurent Gbagbo et à son arrestation. Les forces néocoloniales l’ont ainsi remis entre les mains des forces rebelles de monsieur Alassane Dramane Ouattara, et l’opposition composite en faveur de qui le coup d’Etat a été fait.

En fait, ce coup d’Etat est certes l’œuvre de la France, au motif qu’elle supporte mal la ligne de conduite de monsieur Laurent Gbagbo qui est nationaliste et panafricaniste démesurément ; mais cette inspiration ne vient pas moins de la nébuleuse maçonnique de France et d’Afrique qui tient à tenir le pays sous sa coupe. En effet, les francs-maçons sont animés d’une volonté hégémonique puissante, pour arriver à leur fin. Dans ce cadre, ils s’imposent aux nations pour les gouverner à leur guise et à ainsi faire prospérer leurs affaires par des exploitations abusives multiples. Ils créent dès lors des connexions criminelles pour réaliser leur dessein sombre, en liaison avec des multinationales féroces et voraces.

En fait, l’œuvre de la rébellion ivoirienne est intimement liée à la volonté des mystiques d’étendre leur toile sur la Côte d’Ivoire en évinçant de sa tête un homme politique futé et incorruptible. Ils s’appuient ainsi en interne sur les mystiques ivoiriens qui partagent les mêmes valeurs avec les dirigeants africains maçonniques, la farouche détermination de neutraliser leur cible dans une collaboration sans faille ; pour perpétrer un coup d’Etat et mettre à la tête du pays une personnalité malléable à souhait, mais aussi mystique. Cet acteur acquis à la cause de l’étranger doit aider à transformer le pays en un véritable no man’s land, par tous les moyens. C’est dans cette optique que la connexion mystique maçonnique porte son choix sur Dramane Outtara et Guillaume Soro, pour les installer au pouvoir, eux-mêmes revêtus du sceau de la franc-maçonnerie.

Malheureusement pour ces mystiques, ce binôme aux capacités de nuisance assez élevées est politiquement fragile, par manque de vision. Ces acteurs sont porteurs d’un charisme approximatif, et leur talent politique pour réguler des situations complexes est assez réduit. En regardant de près leurs actions, on se rend compte qu’ils sont fortement marqués par leur passé de rebelles, et cela réduit considérablement leur emprise sur le peuple qu’ils dirigent. En fait, leur communication est si terne et si distante qu’elle n’emballe pratiquement personne, sauf ceux qui leur sont acquis aux origines de cette situation. Les nombreuses exactions commises par leurs forces durant la crise post électorale ont complexifié leurs difficultés à gérer cette société, et ils sont ainsi en quête d’une hypothétique réconciliation, ne parvenant pas à actionner les acteurs et instruments outillés à cette fin, du fait du chaos généralisé de la société.

Au fond, au fur et à mesure que le temps passe, l’on se rend compte que l’équipe dirigeante navigue à vue, et est mue par la propension à tendre la main pour chercher en permanence à s’endetter, contrairement à ceux qui ont été renversés par la force brutale de la France. Au-delà de cette situation, les faiseurs de roi réalisent l’impossibilité pour les tenants du pouvoir à réguler par eux-mêmes l’insécurité ambiante ; ils sont ainsi en présence de forces rebelles qui tuent allègrement et créent le doute sur toute renaissance démocratique. Et pour tenter de maîtriser ce qui leur échappe, les dirigeants entretiennent la violence politique sous toutes ses formes, ainsi ils emprisonnent à tour de bras et leurs bras armés sèment la désolation partout ; ce qui amplifie la vulnérabilité de la société et la honte de leurs mentors qui confessent en coulisses leur déception. Cette terreur est activement entretenue avec le soutien tacite des francs-maçons qui ne visent qu’à maîtriser le pays à terme en arrachant par le moyen de l’insécurité de proximité programmée et organisée la totalité du pouvoir d’Etat, et étendre ainsi leur hégémonie sur le pays de manière effective et le tenir sous contrôle.

Dans cette perspective, les francs-maçons dans une espèce de guerre d’influence accusent les chrétiens de s’immiscer dans la politique par leurs pratiques spirituelles intenses. Cet axe d’intervention des mystiques est destiné à fragiliser ceux-là dans leur engagement spirituel, ce qui permet aux acteurs maçonniques de progresser et faire des exploits dans leur quête de prise en main effective du pays en s’implantant sérieusement. Ils ont en fait une aversion absolue pour la vie de prière prononcée qui est un obstacle au rayonnement des pouvoirs maçonniques. Au regard de l’enjeu, les chrétiens gagneraient à réactiver sans aucune haine leur flamme en se tenant à la brèche et en intercédant avec ardeur, pour réclamer la guérison totale du pays. Tout refus de ces derniers à s’engager spirituellement avec force équivaudrait à ouvrir un boulevard aux mystiques maçonniques pour installer durablement leur influence sur le pays.

Dans le combat engagé contre la Côte d’Ivoire, les mystiques prennent pour cible principal monsieur Laurent Gbagbo qui est leur bête noire à cause des capacités plurielles qu’il affiche. Il demeure un sérieux obstacle à l’éclosion et à l’enracinement de leurs activités dans ce pays, et les francs-maçons encourageraient donc sa réclusion au nord par les gouvernants actuels. Avec lui tous ceux dont le charisme est susceptible de remettre en cause la concrétisation de leur projet politique et économique qui consiste à s’implanter durablement dans le pays, et à le contrôler à leur guise. Mais malheureusement, les dirigeants actuels du pays prennent le nord pour un espace où ils peuvent emprisonner et maltraiter leurs prédécesseurs à la tête de l’Etat.

Les gouvernants donnent ainsi de cette zone du pays une image assez austère, celle d’un univers sombre, oppressif. Le choix de ce pouvoir amplifie la bipolarisation du pays et inscrit dans l’imagerie populaire ivoirienne que le nord demeure une zone de non droit, où les activités criminelles sont monnaie courante. Dommage ! Qu’à ce jour, le nord porte l’étendard d’un espace qui exclut ceux du sud, un univers hostile aux autres groupes ethniques du pays. Ce facteur est intégré et amplifie la méfiance vis-à-vis du nord et de ses habitants, même après l’arrestation de monsieur Laurent Gbagbo. Ceci donne aux acteurs sociaux de s’interroger sur la véritable capacité des dirigeants à réconcilier les habitants de ce pays, surtout au regard de la justice des vainqueurs qui prend corps.

Ce qui augmente indéniablement au nom des frustrations multiples, les chances d’une conflagration sociale. Cette dérive des tenants du pouvoir ne semble guère émouvoir ni les fils du nord, ni les chefs religieux musulmans qui pourtant multipliaient à l’envie en son temps les déclarations pour cause d’exclusion. Ce décor triste pousse leurs propres adjuvants qui les ont portés au pouvoir par la force des armes lourdes à déchanter et à chercher des compétences habiles capables de faire preuve de plus de flexibilité dans la gestion de cette nation, pour lui éviter d’être disloquée. Dans l’objectif de trouver une solution à leur angoisse, ces forces composites après conciliabules auraient porté leur dévolu sur le Professeur Mamadou Coulibaly qui aurait pour mission de former une force politique assez représentative qu’il dirigerait en propre.

Mais malheureusement, le refus de certains dirigeants du Front Populaire Ivoirien ( FPI) d’accéder à sa demande pour accélérer la mort des entités politiques, syndicales et groupes de pression du CNDR, pour l’introniser roi en fusionnant immédiatement déchaine la colère du Président de l’Assemblée Nationale. Il justifie alors son départ du FPI en ces termes : « Lorsque dans un parcours politique, les événements évoluent dans une voie qui n’est plus en adéquation avec votre vision, vos aspirations et vos valeurs, il devient nécessaire de se réorienter et de dissoudre les liens qui vous ont attaché à une formation politique dans laquelle vous ne vous reconnaissez plus ».

L’intellectuel accuse la haute direction de faire de l’immobilisme par son refus d’un Congrès qui ferait un procès par contumace des dirigeants du parti, et commettrait un parricide. Jamais l’homme ne souffle un traitre mot de son agenda secret, et de guerre lasse il crée son parti pour avoir les coudées franches dans la conquête du pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire, avec la collaboration active de ceux qui l’ont coopté par anticipation. En vérité, tous redoutent unanimement l’ex-Président Laurent Gbagbo pour son grand charisme, ses capacités et talents multiples. Ils redoutent sa constance politique et ses idées souverainistes capables de donner du rayonnement à l’Afrique entière.

Pour finir, soyons convaincu que la Côte d’Ivoire cherche dirigeant, tant ceux hissés au pouvoir dans des circonstances catastrophiques par la puissance de feu de la France avec la complicité active des francs-maçons tâtonnent, manquent de repères et de vision. Ainsi, au-delà des déclarations multiples qu’ils font, nos gouvernants n’inspireraient plus confiance à leurs protecteurs qui seraient en quête de mains plus expertes pour sortir de ce marasme politique qui les encombre fortement, car ils ont leurs propres difficultés à gérer.

Ce flou politique pousse les mystiques maçonniques et tous leurs collaborateurs à travailler à remettre la gouvernance de cette nation entre de mains plus assurées, davantage audacieuses et plus flexibles pour sortir ce pays du gouffre où la crise post électorale l’a plongée. Mais le choix des prochains dirigeants devraient se faire sous la direction de la nébuleuse mystique qui a vocation de tenir le pays sous sa dépendance.

Contribution particulière de Majerol!

Source : Le Temps : Dernière Mise à jour : 22/07/2011 (Auteur : )



Vendredi 22 Juillet 2011
Vu (s) 988 fois



1.Posté par AVEPOZO le 23/07/2011 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALERTE ALERTE DES IVOIRIENS ARRÊTES AU TOGO PAR LA GENDARMERIE CE SAMEDI 23/07/2011 .
LA GENDARMERIE A AFFECTÉE UNE DESCENTE MUSCLÉE DANS LE CAMP DE RÉFUGIÉ IVOIRIEN D'AVEPOZO POUR EMPÊCHER UNE RÉUNION DES IVOIRIENS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !