Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La culture maçonnique d'un Ouattara inéligible et la raison d'Etat en Côte d'Ivoire

L'Afrique en mouvement - Isaac Pierre BANGORET (Écrivain) le Lundi 27 Avril 2015 à 09:42 | Lu 1425 fois



La première stratégie politique utilisée par Dramane Ouattara pour bénéficier du soutien de la communauté internationale, qui était déjà prête à l’installer de force, en fermant volontairement les yeux sur la nécessité du désarmement des rebelles protégés par la France de Chirac, consista à se présenter à la face du monde, comme un homme politique musulman persécuté par des non-musulmans xénophobes ivoiriens, qui seraient opposés à l’élection d’un musulman à la magistrature suprême de notre pays.

La guerre qu’il déclara à la République de Côte d’Ivoire, à notre Cour Constitutionnelle (à notre Constitution), aux démocrates ivoiriens, fit, à dessein, de nombreuses victimes parmi les chrétiens, en particulier. La maturité des Ivoiriens, dans leur ensemble, nous permit d’éviter les deux pièges qu’il tendit à notre pays : la guerre de religions et la guerre civile. La seconde stratégie, en vue des présidentielles de 2015 consiste, cette fois-ci, à se débarrasser du masque de la religion musulmane, de celui de la société secrète des dozos, ces chasseurs traditionnels, adeptes de sacrifices humains, qui avaient combattu aux côtés de ses armées rebelles, des militaires français et des casques bleus, pour revêtir les costumes des Grands Maîtres Francs-maçons.

Que recherche Dramane Ouattara, en adoptant une telle stratégie politique ? Ouattara et ses mentors sont conscients de la désillusion de ses « alliés » musulmans, dozos, des fils du Nord. Il a donc besoin du soutien des cadres ivoiriens Francs-maçons qui savent que la carrière professionnelle dans les ex-colonies françaises n’est possible que s’ils appartiennent à certaines obédiences maçonniques, rosicruciennes. Ali Bongo est venu, en effet, élever au rang de Grand-Maître Francs-Maçons, son ministre de l’ Intérieur Hamed Bakayoko.

C’est un double message adressé d’abord à l’administration ivoirienne puis à l’Opinion publique internationale. Tous les cadres ivoiriens soucieux de leur carrière professionnelle doivent, en fait, lui faire allégeance, et le monde entier se « doit de comprendre » que le régime de Ouattara serait favorable à un État laïc puisque la Franc-Maçonnerie, dès ses origines, s’est identifiée à la Philosophie des Lumières et avait choisi le camp de la France Républicaine et démocratique. Le marketing politique de Ouattara tient ainsi à battre en brèche toutes les accusations portées à son encontre, quant à sa doctrine tribale du rattrapage ethnique qui divise et oppose les Ivoiriens, afin de s’élever au-dessus du chaos ivoirien, dont il est le père.

Il tient à se démarquer des pratiques ancestrales, des crimes des chasseurs traditionnels, de ses alliés accusés de crimes de guerre et poursuivis par la CPI, de la foi musulmane et chrétienne, de l’obscurantisme culturel et religieux, pour n’épouser que « les valeurs universelles prônées par la Franc-Maçonnerie ». Il nous revient, en toute objectivité, de juger de la neutralité de la Franc-Maçonnerie en Côte d’Ivoire et surtout des valeurs universelles défendues par l’obédience à laquelle appartiennent Dramane Ouattara et tous ses adeptes propulsés au sommet de l’État ivoirien. Du bon musulman persécuté pour son appartenance à l’Islam, Dramane Ouattara dévoile, de manière paradoxale, sa figure de Grand Maître Franc-Maçon, par le biais de son ministre de l’Intérieur élevé, à son tour, au rang de Grand Maître.

L’analyse de tous les actes posés à la tête de l’État ivoirien par Dramane Ouattara et ses adeptes nous permettent d’affirmer, sans ambages, que l’obédience maçonnique de Ouattara n’est pas laïque, et ne peut, par conséquent, s’identifier à la Philosophie des Lumières, à la République, à la démocratie, puisqu’elle prône le rattrapage ethnique. Il n’est donc pas étonnant que soit élevé Grand Maître Francs-Maçons, Hamed Bakayoko, un homme politique issu de son grand groupe ethnique. Le rattrapage ethnique vient de faire une entrée triomphante dans une école ésotérique réputée neutre. Que dire de la laïcité, du sécularisme de l’obédience maçonnique de Ouattara ?

La laïcité est le principe de séparation de l’État et de la religion, elle a trait à l’impartialité, à la neutralité de l’État. En résumé, disons que la laïcité s’oppose aussi bien à la religion d’État qu’aux partis totalitaires. Si les partis totalitaires cherchent à se substituer aux religions en proposant à leurs militants le salut, la religion sème les germes du totalitarisme quand elle ne peut être dissociée de l’État. En Côte d’Ivoire l’obédience maçonnique de Ouattara est comparable à une religion d’État, puisqu’elle propose à ses adeptes et aux Ivoiriens un bien être aussi bien matériel, moral, que spirituel (le salut).

Une religion a, en général, un Credo ; il s’agit de la profession de foi d’une assemblée. Si les musulmans confessent qu’il n’y a de Dieu que Dieu Seul et Mahomet (béni soit son nom) est son prophète, les chrétiens confessent, bien avant leurs frères dans le Dieu unique, qu’il n’y a de Dieu que Dieu Seul et Jésus-Christ est l’Agneau de Dieu immolé pour le salut de tous les hommes de bonne volonté. Si les musulmans pratiquent la religion d’Abraham en immolant le bélier remis par Dieu au père des croyants, les chrétiens observent ce rite sacré en confessant que le sacrifice de ce « bélier divin » préfigurait, en réalité, le sacrifice de Jésus Christ dont la mort est la réalisation de la Promesse faite aux Patriarches, et sa résurrection, la victoire de la vie sur la mort, comme annoncée par tous les prophètes. Combattre la résurrection du Christ Jésus revient à mettre donc en doute les révélations des prophètes relatives à la résurrection des morts.

Si Mahomet (béni soit son nom) a remis aux musulmans le Saint
Coran, Paroles écrites du Dieu unique, Jésus Christ est pour les chrétiens le Verbe de Dieu, sa Parole qui s’est faite chair dans le Sein d’une Vierge d’Israël. Il est né et est venu accomplir tout ce qui est écrit afin d’être l’incarnation du Principe spirituel qui nous obtient le salut. Le Credo des musulmans et des chrétiens met, en définitive, en exergue un Ordre, l’existence d’une Conscience divine à l’origine de la Création car le ciel régit la terre. Ce Credo n’est pas celui que professent Ouattara et son obédience maçonnique. C’est en effet « aux fruits que nous pouvons juger de la qualité de l’arbre : Dramane Ouattara (le Grand Maître Francs-Maçons)».

Nous sommes, de prime abord, stupéfaits de constater que la Franc-maçonnerie, les écoles ésotériques font elles-aussi profession de foi. L’existence d’un Credo ne peut que nous amener à identifier la Franc-maçonnerie aux religions révélées même si, contrairement à ces dernières, elle ne transmet à ses fidèles que ce qu’elle acquiert au moyen de l’expérimentation, de la raison. Les Francs-Maçons reconnaissent, en effet, que le Principe de la Création est un principe mystérieux, le plus insondable de tous les mystères qui ne peut être appréhendé que par le Divin Créateur (qui n’est pas le Dieu unique des chrétiens ou des musulmans). Confrontés aux mystères insondables les guides spirituels transmettent aux fidèles ou aux adeptes des dogmes, des vérités fondamentales, incontestables, qu’il est impossible d’expérimenter.

Le mystère, qui entoure la Création sera à l’origine des professions de foi qui opposeront les religions révélées aux écoles ésotériques. Si les chrétiens confessent qu’au commencement il y avait un Ordre, et que le Verbe de Dieu (le Principe la Création) était avec Dieu et était Dieu, la Franc-maçonnerie qui tire ses connaissances des textes sacrés et de la science affirme, au contraire, que « le mystérieux principe de Création d’un chaos informe, désordonné et immatériel, d’un infini non manifesté, permettra cet infini de formes manifestées et ordonnées ». « Il monte de la terre, et redescend en terre, et reçoit la force des choses d’en haut et celles d’en bas, et obtient la gloire du monde entier ».

C’est ce Credo d’Hermès, de la Haute Magie, formulé à partir du chaos qui aurait précédé la Création qui inspire le Grand Maître Francs-Maçons Dramane Ouattara, le père du chaos en Côte d’Ivoire. Après avoir puisé sa force de ce chaos ivoirien, des divisions, de la haine suscitée, expressément, dans le cœur de ses ennemis, le maître Dramane Ouattara s’élève progressivement de cet état de nature dans laquelle s’embourbent ses alliés et adversaires pour recevoir la force d’en haut, pour revêtir désormais les costumes d’un Grand Maître Franc-Maçons, afin de se présenter au monde sous les traits d’une colombe. La raison d’État constitue, dit-on, l’excuse parfaite pour tout abus politique. Anatole France (1844-1924) écrit : « Nous n’avons point d’État. Nous avons des administrations.

Ce que nous appelons la raison d’État, c’est la raison des bureaux. On nous dit qu’elle est auguste. En fait, elle permet à l’administration de cacher ses fautes et de les aggraver ». C’est ce à quoi nous assistons en Côte d’Ivoire sous le régime de Ouattara, qui s’est entouré d’alliés qui ne sont, en fait, que des boucs émissaires, ces boucs que le prêtre, dans la religion hébraïque, chargeait symboliquement des péchés d’Israël. Les sacrifices dans la Franc-maçonnerie et dans toutes les écoles ésotériques constituent un rite fondamental à l’instar du sacrifice perpétuel de Jésus dans le christianisme. La raison d’État en Côte d’Ivoire sous Dramane Ouattara commande à la CPI de jeter en prison ses adversaires politiques, de poursuivre certains de ses alliés, des boucs émissaire comme Soro, Ben Laden, Wattao … destinés à être sacrifiés, à porter ses fautes, pour lui permettre de « fuir toute obscurité », de « naître de nouveau », sous les traits d’une colombe.

L’effectif de l’ONU, comme annoncé par le Grand prêtre Dramane Ouattara sera réduit en 2017, quand il se sera débarrassé de tous ses boucs émissaires et de ses adversaires politiques. Le Credo confessé par l’obédience maçonnique de Dramane Ouattara et de ses adeptes est totalement opposé à celui de nos religions révélées qu’il détruit de l’intérieur, en avilissant ses pasteurs. Pour ce dernier et ses mentors français, du chaos naît l’ordre, des ténèbres naissent la lumière.

Nous observons ahuris, à juste titre, le spectacle désolant du chaos en Lybie et celui de tous ses naufragés que nous offre Sarkosy. Que peut on attendre de son disciple Dramane Ouattara prêt à sacrifier, à l’instar de Kadhafi, les têtes fortes ivoiriennes des partis et des mouvements politiques qui lui font ombrage ? Un Ouattara inéligible Grand prêtre Francs-Maçons n’a désormais rien à perdre ; le chaos est son champ de prédilection, il n’a que faire de notre Constitution.

Opposer les Ivoiriens les uns aux autres est le Grand Œuvre de Dramane Ouattara, le Grand Maître Artisan du chaos en Côte d’Ivoire. Nous ne réussirons à vaincre Ouattara que si nous savons tirer profit du Credo de nos religions révélées qui ont vu la victoire des prophètes sur les adorateurs de Baal, car l’ordre naît de l’Ordre, de la Loi, de notre Constitution et non du Chaos.

Isaac Pierre BANGORET (Écrivain)

Isaac Pierre BANGORET (Écrivain)
Lundi 27 Avril 2015
Vu (s) 1425 fois



1.Posté par acha le 29/04/2015 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ILS VOUS ONT DIT HIER SUR AFRICA N1 QUE ALLASSANE DRAMANE OUATARA ETAIT AU TOGO POUR FELICITER LE PRESIDENT FAURE EYADEMA ALORS QUE LES RESULTATS DES ELECTIONS NE SONT PAS ENCORE ANNONCES.CAR ALLLASSANE N'A RIEN A FAIRE AU TOGO CAR HIER NOUS DISIONS QUE ALLASANE NE VIVAIT PLUS .ET N'EST PAS LE PDT DE L'UNION AFRICAINE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Novembre 2016 - 00:00 Du rattrapage ethnique au parti unique.

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !