Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La Révolution Permanente/FPI: Il faut un nom Politique à Laurent GBAGBO!

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 15 Novembre 2014 à 00:00 | Lu 3599 fois



La Chronique de ce jour sera la plus courte de toutes nos contributions stratégiques au Combat mais certainement, l’une des plus riches en enseignement. Elle parle du nom, du nom de Laurent GBAGBO. Nous voulons parler du nom Politique de Laurent GBAGBO.

Pourquoi donc Laurent GBAGBO ne veut-il pas perdre son Nom Politique ? Quel est-il donc, ce Nom ?

En politique, chaque acteur a une identité, un nom politique, un nom de politique qui lui donne par la suite, un nom en politique.

Laurent GBAGBO s’est d’abord appelé « Syndicaliste ». Il s’est ensuite appelé « Membre fondateur » du Front Populaire Ivoirien (FPI). Il s’est par la suite appelé « Secrétaire Général » du FPI. Puis il a porté celui de « Président du FPI ». Et après quoi, il est devenu « Président de la République ».

Entre le nom « Syndicaliste » et celui de « Président de la République », Laurent GBAGBO a porté des sobriquets : Chef de l’opposition, Leader de l’Opposition, Chef de file de l’opposition.

Aujourd’hui, Laurent GBAGBO écrit l’histoire nouvelle de l’Afrique noire. Il est assiégé par le colon. Il est déporté et humilié. Injustement, il est tenu en captivité chez le colon. Ce même colon demande qu’on lui retire son tout dernier nom politique avant sa déportation, sachant qu’il ne portait plus ses premiers noms politiques. Pour ce faire, il ne veut plus qu'on appelle Laurent GBAGBO Monsieur « le Président » de la République.

Dès lors, il ne lui reste que des noms honorifiques : ancien Président du FPI, ancien Secrétaire Général du FPI, ancien Leader de l’opposition. Puis il peut se contenter d’un nom assez modeste, le seul d’ailleurs qu’il lui reste : Militant du FPI.

Alors question : au regard des grands enjeux du Combat historique dont Laurent GBAGBO est l’icône actuellement, doit-il se contenter du très modeste nom de Militant du FPI ou bien lui faut-il autre chose, un nom politique qui le maintient dans les dénominations politiques opérationnelles, ces dénominations qui font du leader politique, un acteur actuel et incontournable du jeu politique, un acteur dont la voix et l’opinion comptent, un Chef vers qui le mouvement partisan ou de Résistance tend l’oreille pour recevoir les mots d’ordre ?

Notre opinion est qu’un Chef Politique dont les noms politiques, tous ceux qu’il s’en sert pour mener le Combat actuel, sont précédés du préfixe « Ancien » ou simplement réduits à leur plus simple expression en portant le nom de « Militant », eh bien ce Chef-là a cessé d’être un leader, une tête de file autour de qui s’organise un Combat politique.

L’approche la bonne, celle qui fait vivre le Leader, le porte au sommet des défis historiques et le présente comme le symbole de tout une Lutte, c’est celle qui consiste à donner au Leader, à celui qui est aux prises avec l’ennemi, au front, sur le théâtre des opérations, un nom politique vivant, un nom politique actuel, un nom politique opérationnel, un nom politique à la dimension de l’idéal qu’il incarne.

Et comme tout combat politique se mène avec un appareil politique, il faut absolument que le Leader politique qui concentre dans sa chair et dans son âme, les meurtrissures du Combat actuel, porte le plus haut des noms politiques de son instrument de Combat. Si donc ce nom est « Président », qu’il le porte. S’il est « Guide Suprême », qu’il le porte. S’il est « Secrétaire Général », eh bien qu’il le porte.

Enfin ! Soyons raisonnables ! Il y a des règles de l’art auxquelles il ne faut jamais déroger. Sinon, on cesse d’être…Et le Combat se perd d’avance.

A Très Bientôt.
Hassane Magued.
La Révolution Permanente.

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 15 Novembre 2014
Vu (s) 3599 fois



1.Posté par samba le 15/11/2014 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher journaliste ni ces français ni qui que ce soit ne nous interdira nous peuple de côte d'ivoire d'appeler SEM GBAGBO président parce qu'on a rien à foutre avec ces français raison pour laquelle nous voulons notre indépendance totale qui n'est pas à négocier .
donc si ces mécréants de race malte se sentent indignés pour cette appelation ,alors qu'ils aillent au diable ou se pendre et là ils n'entendront plus ce nom président .
ceci étant que ces gens là sachent que y a des ivoiriens qui sont avec eux ,qui aussi francs-maçons pourront obéir à leurs réquettes ,mais que cette majorité d'ivoiriens se réconnaissant à SEM GBAGBO ne perdra jamais la face concernant son unique sauveur .
alors si cela vous gêne ,nous on s'en fiche parce que ni aujourd'hui ni demain ,on reconnaîtra votre poulin comme président dans ce pays .
pour terminer je veux que vous sachiez que votre emprise est sur ceux qui sont de même bord que vous mais pas sur ce peuple ou la majorité des ivoiriens qui se voient en GBAGBO.
les 80%.

2.Posté par kassi le 15/11/2014 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chers gouvernants français ,la question que je vous pose ,est ,croyez vous que vous pouviez faire changer ce peuple afin qu'il s'allie à vous après l'avoir massacré? non ,donc cela ne servira à rien de lui dire de ne pas appeler SEM GBAGBO le président puisque cela ne vous regarde pas et que si cela vous gêne ,alors vous pouviez vous suicider ou vous pendre parce que votre poulin ne sera ni aujourdhui ni demain notre président et d'ailleurs de quel poulin parle t'on puisque ce poulin est décédé dépuis le 16 01 2011 ici à paris de cette tumeur cérébrale ,mais que cela vous empêche d'avancer dans vos conneries que vous faites parce que vous ne voulez pas ce peuple sache alors que sa non présence (ALASSANE DRAMANE OUATTARA) dépuis cinq ans presque dans le pays se fait toujours sentir alors qu'à travers les images forcloses ,vous trompez ces ivoiriens qui ne sont pas informés comme quoi qu'ADO vit alors que tout cela est de la pure propagande.
donc ,et pour finir au lieu que vous parliez des choses unitiles parce que cela vous emmène aux abois ,dites plutôt cette vérité qui fait que vous campez sur votre décision de ne pas pouvoir libérer tous ces ivoiriens que vous aviez emprisonnés .
ADO est décédé ,donc avouez cela aux ivoiriens pour ne pas perdre votre temps pour rien puisque cela fait déjà quatre ans que rien ne bouge.

3.Posté par kabi le 15/11/2014 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ADO est décédé dépulà mais ils nous le cachent alors que beaucoup de nous le savent.

4.Posté par kabi le 15/11/2014 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ADO est décédé dépuis là mais ils nous le cachent alors que beaucoup de nous le savent.

5.Posté par Hans le 16/11/2014 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette chronique est plus que brillante, elle est vraie. Vraie des deux vérités, vraie de la vérité logique et vraie de la vérité matérielle. Merci à la Révolution Permanente pour son admirable travail. Nous voyons là l’intelligence appliquée à la réalité et non l’intelligence de l’art du discours vide et des fables.
Avec les actes posés par les dirigeants actuels du parti du Président Laurent Gbagbo déporté loin des siens par les néo-colons, il faut dire qu’officiellement vient de s’ouvrir une période de trahison. Des personnes insoupçonnées vont livrer leurs amis, camarades de lutte, des gens qu’ils côtoient quotidiennement. Raison pour laquelle sans verser dans la paranoïa, il convient de faire plus attention et que la main gauche ne sache pas ce que fait la main droite. Comme Jésus le faisait des fois, il faut répondre aux interrogations par des paraboles.
Merci.
C’était Hans, un admirateur.

6.Posté par Meliane le 17/11/2014 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frere Hans, je suis totalement d'accord avec toi quand tu parle de vérité vrai. Mais en plus des deux vérités que tu as cité, j'ajouterai une troisiéme qui est de loin la plus importante: c'est la vérité spirituelle. Car l'invisible domine sur le materiel.

7.Posté par alley le 17/11/2014 12:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kassi et kabi... Si le vrai ADO n''''est plus de ce monde comme vous le dites si bien,alors question....
Qui est ce monsieur qui se promène ici à Abidjan et qu''''on entend et voit à la télé ????
Qui est ce monsieur qui s''''est rendu recemment à Daoukro ??

8.Posté par Hans le 24/11/2014 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Meliane. C’est la connaissance et l’adhésion à cette réalité spirituelle qui nous emmène à apporter notre modeste contribution à ce que vous faites. Car la connaissance de la vérité spirituelle assure la plus haute position spirituelle. Et soyer en sûr, l’infiltration qui pourrait être plus destructrice, c’est c’elle de pensées qui peuvent créer en soi un complexe de tel sorte que l'on puisse s'auto censurer. L’auto censure, vaincre d’abord dans la tête.
Hans, un admirateur.

9.Posté par bintou361 le 25/11/2014 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la COMBATTANTE MELANIE et a L'ADMIRATEUR HANS, J'AJOUTERAIS QUE LA SPIRITUALITE BIEN QU'UNE VERITE VRAIE A DEFOIS UNE FIN INFERIEURE.NE FAISONS PAS D'AMALGAME A CE SUJET.
JE DIRAI LA VERITE VRAIE TROUVEE DANS LE REDEMPTEUR EST LA SUPERIEURE ;PORTEUSE DE VIE ET DE LA CONNAISSANCE VRAIE.

Bintou MASSA-DEIN

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !