Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La Révolution Permanente/ Burkina Faso : Une "Révolution" sans ambition !

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Vendredi 31 Octobre 2014 à 18:51 | Lu 3433 fois



A OUAGA, les choses sont simples. On voit les choses simplement. Et on les faits tout aussi simplement. En commençant par la fin, pour aller au début.

Il est vrai que l’un des plus dangereux criminels au service de la France dans l’histoire en cours de l’Afrique a été poussé dehors. Sur ce coup, OUAGA a semblé avoir appris la bonne leçon : on ne négocie avec un dictateur que pour lui offrir un couloir humanitaire pour rejoindre l’aéroport ou une frontière.

Mais à quelle étape cette "Révolution", dont le goût se révèlera tout à fait amer dans un avenir tout proche, se situe-t-elle ?

Il semble que le peuple burkinabè recherche la démocratie en jetant dehors le sanguinaire Blaise Compaoré. Sur le principe, la motivation de cette action populaire est en elle-même un échec. Tant que les Africains ne comprendront pas que le mot «démocratie » est la pire des escroqueries morales inventées par l’Occident, pour manipuler, diviser, exploiter les convoitises et trucider l’Afrique, tout mouvement populaire ne conduira qu’à une impasse sociopolitique, une fragilisation économique et une destruction pure et simple des valeurs sociologiques et économiques sur lesquelles l’Afrique forte devrait reposer. La Tunisie avec son printemps qui a viré à une indigence sociale désormais impitoyable des Tunisiens, la Libye avec sa soi-disant révolution qui a viré à la destruction pure et simple de la Nation la plus prospère d’Afrique, ne sont là, que quelques échantillons des effets dévastateurs de cet opium du peuple qu’est la "démocratie" des Occidentaux.

Sur un autre plan, l’effort de la jeunesse burkinabè tombe dans un sac percé, dès lors que cette jeunesse s’adresse dans un premier temps à un vieillard, fut-il un homme de bonne moralité et Officier supérieur en retraite des forces armées burkinabè. C’est tout simple. On ne fait pas de révolution avec un vieillard qui lui-même n’a plus d’avenir. Il ne lui reste que des souvenirs. Que peut-il apporter à une jeunesse qui aspire à des réformes profondes qui nécessitent du temps, de la conviction et des hommes de conviction pour réaliser son idéal ? Un père de Révolution commence jeune et finit vieux. Le cas du Président Rawlings du Ghana en est une illustration parfaite. Alors j’insiste. Un père de Révolution ne commence pas vieux pour finir dans une symphonie inachevée, dans la tombe ou sur un lit de malade en soins palliatifs, après quelques mois d’usure du pouvoir.

Le comble, c’est le vol, rendu possible, de la "Révolution" du peuple par le sanguinaire sortant Blaise Compaoré. Il réussit à placer à la tête du pays, un officier supérieur qu’il a façonné et trempé dans tous les sales coups jonchés de meurtres, de recèle de biens volés à d’autres pays, de soutiens logistiques à rebellions, de complicité active de génocide et notamment de complicité active dans le pillage de l’Afrique par l’Occident avec à sa tête la France malhonnête, roublarde, pillarde et escroc.

Alors où vont les "Ouagalais" avec leur révolution sans ambition. Quel genre de "Révolution" croient-ils avoir perpétré ? Quel renouveau cette action populaire a-t-elle introduit à Ouaga ?

On pourrait le dire comme ci-après. C’est pourtant très simple. C’est un mouvement populaire qui se veut une révolution. Mais il n’a pas de chef incarnant les mêmes valeurs que le peuple qui s’est offert en sacrifice. Il n’a que des opportunistes, des anciens complices frustrés du tueur de Thomas Sankara, lesquels ne rêvent que d’une chose : revoir les bons morceaux dans leurs gueules et soumettre de nouveau ce peuple qui est désormais capable de prendre des risques dans l’espoir de trouver mieux.

Nous voici donc au point de départ. On a débarrassé le plancher sans aucun nettoyage avant même de penser à qui allait occuper et entretenir la maison. Par manque de vigilance, le truand qui s’en va lâche le morceau d’une main et le récupère de l’autre. Pendant ce temps, une "Vieille chose" attend dans les couloirs sombres du pouvoir pour que le peuple opère une rectification et lui donne ce pouvoir qui ne le servira à rien, une fois entre ses mains. Et dans tout ça, une guerre de partage du gâteau surgira et alors ce sera le chaos.

On comprend à cet égard, pourquoi l’imposture d’Abidjan dont les deux poumons et l’âme sont gérés par Ouaga a choisi de déployer les mercenaires burkinabè à Abidjan dans les points stratégiques de la ville avec armes lourdes aux points, comme le rapportent nos sources. Ouaga a mal commencé et Ouaga va mal finir.

Et pourtant, quand bine même Ouaga n’aura été qu’un faux départ, un projet à rectifier, sous d’autres cieux en Afrique et notamment à Abidjan, un modèle de nettoyage parfait reste à réaliser… Et nous y devons travailler maintenant plus que jamais avec une détermination qui forcera le respect de nos descendants.

A Très Bientôt.
Hassane Magued
La Révolution Permanente

Afrik53.com : Infos 7J/7
Vendredi 31 Octobre 2014
Vu (s) 3433 fois



1.Posté par . El Poutino le 31/10/2014 20:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
analysse preske parfaite. Frere s du fasoooo . Faite bien. Ces generaux ne font l affaire du coup.

2.Posté par LaRédemption le 31/10/2014 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très belle analyse combattant HM. Chasser un vieux dictateur et le remplacer par des casseroles usagées prétendument militaires à la retraite de surcroît et formés par les mêmes maîtres blancs français, donc déjà lobotomisés. Quelle substance pourrions-nous tirer de ces bénis oui-oui ? Que de la désolation et des regrets. Surpris par sa propre révolutions, le peuple burkinabé a intérêt à bien négocier ce virage historique pour mieux appréhender sa survie et sa stabilité. Par ailleurs, nous éburnéens attendons avec quel courage le mossi dawa va encore violer notre constitution. Qu'il le sache une bonne fois pour toute que le silence observé par les ivoiriens n'est ni une faiblesse, ni de la lâcheté. C'est tout le contraire. Nous ne nous laisserons pas abuser une deuxième fois. A bon entendeur .... Dieu nous garde.

3.Posté par bintou361 le 01/11/2014 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA SIMPLICITE DU BURKINA FASO DOIT FAIRE SA GRANDEUR, SA FORCE.
LE CAMARADE THOMAS SANKARA REPRESENTE UN TRES BON EXEMPLE DE CETTE GRANDEUR DANS LA SIMPLICITE.
L'OPPORTUNITE ATTENDU EST DONNEE ICI AUX VRAIS ELEVES DE CETTE MAJESTIQUE ECOLE ; ILS DOIVENT SE TAILLER UNE VRAIE CHANCE DE LIBERALISATION DANS CE SURSAUT DU PEUPLE FASO. ILS DOIVENT CONTINUER A DIRE NON A LA FAUSE DEMOCRATIE.
LE BURKINA EST IDEOLOGIQUEMENT PREPARE POUR SA RENATURALISATION.
JE SOUHAITE QUE CE PEUPLE DU FASO A PU GARDER LA SAGESSE RECU PAR LE CAMARADE SANKARA, TOUT EN DISANT NON A LA CONFUSION ET LE VOLE COMMIS CHEZ LE VOISIN EN SON NOM.TOUT EST POSSIBLE MAINTENANT JE NE LE DIT PAS DANS LA NAIVITE, LES CHOSES DOIVENT CHANGER. LE BURKINA PEUT PRENDRE SOIN DE SES PROPRES AFFAIRES DANS L'INTEGRITE SANS ETRE GENE. NOUS GAGNERONS A LES ENCOURAGES SUR LA VOIE DE LA LISIBILITE.



JE DONNE RAISON A L'INFATIGABLE SOLDAT PERTINENT H.M ;SANS 1 BON LEADERSHIP LE PLAN N'IRA NUL PART,DANS CE CAS ILS SE FERONS FORCEMENT ENGLOUTIR PAR LES BALEINES.
NEANMOINS CHER COMBATTANTS, NOS VERRES AU SUCCES DE CETTE ACTION ET POUR L'AMOUR ET LE RESPECT QUE NOUS AVONS POUR NOTRE CAMARADE ET FRERE THOMAS SANKARA.

N.B :L'AFRIQUE PAR LE BURKINA A UN IMPORTANT POLITICAL BLUEPRINT (SANKARA).
MAIS QUI EST LE PORTE- FLAMBEAU?

SALUT!!!

Bintou MASSA-DEIN

4.Posté par OKIPI MADIBA le 03/11/2014 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HASSANE MAGUED, nous avons la même vision. Une révolution sans gloire qui profitera uniquement à la Côte d'Ivoire, et non aux burkinabé qui ne savent pas que leurs soi-disant leaders sont dans une confrerie de sociers politiques visant des intérêts personnels. C'est le plan de Dieu, le burkina sera préoccupé à durement se refaire qu'il ne pourra pas soutenir militairement leur idole dramane ouattara quand sa tragédie adviendrait. Quand un peuple a pactisé avec le diable en soutenant ses démons (dramane ouattara et sorro), il n'a plus droit à la paix et au bonheur. Est-ce que je me fais comprendre? C'est spirituel!

OKIPI MADIBA

5.Posté par Bintou361 le 04/11/2014 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
I'll faut eviter de sous estimer les burkinabes. Ce pays a un element sur La liste des revolutionnaires his torique.les panafricanists doivent revoir leurs devoirs. Le ballayage a waga vous Donne une opportunite de mise en place d1 politique pratique pana. Au lieu du pessimisme soyons simplement creativement active.Que les africains se mettent ensemble pour resister . Le Burkina a besoin de la participation de tous pour bien terminer leur revolution de longue date . cela est specialement tres important pour nous qui Sommes de la terre ivoire.le Burkina n est pas Notre enemmi . compaore et consorts sont les vrais enemmis. Aidons le burkina a retrouver son Porte flambeau et
de le maintenir haut ! Faisons le pour le camarade capitaine SANKARA faisons le pour nous meme.

Blintou MASSA DEIN

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !