Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

« La République des mallettes »: On a empêché Gbagbo de parler

le Jeudi 22 Septembre 2011 à 07:22 | Lu 890 fois



« La République des mallettes »: On a empêché Gbagbo de parler

Le nouveau courrier


Gbagbo devait faire des révélations. L’auteur de « La République des mallettes » l’affirme. Les forces spéciales françaises l’en ont empêché... Qui a peur de voir l’otage de Korhogo publier ses Mémoires ?


Si les forces spéciales françaises n’avaient pas travaillé à son arrestation, le président ivoirien renversé se serait confié en avril à Pierre Péan sur les moeurs financières «spéciales» des dirigeants français.

En ce début d’automne, la France continue de vivre au rythme du «grand déballage » sur la grande corruption internationale que ces dirigeants politiques orchestrent en Afrique et dans le Moyen-Orient, en se retrouvant souvent aux côtés de petits bras de la pègre et de mafieux de haute volée. Au centre de toute cette agitation, le livre de Pierre Péan, un des plus célèbres journalistes d’investigation français, dont le nom est plus qu’évocateur... «La République des mallettes». Le livre trace le portrait du sulfureux Alexandre Djouhri, intermédiaire véreux passé – comme Robert Bourgi – de la Chiraquie à la Sarkozie, avec armes... et mallettes, selon toute vraisemblance.

Le livre de Péan raconte notamment les relations financières malsaines qu’entretiennent depuis les indépendances les chefs d’Etat français et africains. Il révèle que, juste avant son kidnapping, il devait rencontrer le président Laurent Gbagbo pour évoquer, au cours d’un entretien-vérité, les coulisses des aspects les moins ragoûtants de la relation entre Paris et ses anciennes colonies. Pierre Péan écrit : « Je puis livrer ici un souvenir personnel qui étale la vraisemblance de l’anecdote rapportée par Robert Bourgi. Quelques semaines avant la chute de Laurent Gbagbo, qui se produisit en avril 2011, j’ai obtenu l’accord de celui-ci pour venir le rencontrer à Abidjan, avec un seul ordre du jour : son rôle de « père Noël » vis-à-vis des hommes politiques français, notamment Dominique de Villepin (...) En permettant l’arrestation de Laurent Gbagbo, les forces spéciales françaises ont rendu cette interview impossible».

La phrase de Pierre Péan nous donne de comprendre que beaucoup de personnes «propres sur eux» dans le sérail politique français, au courant du projet de voyage de Péan, ont dû pousser un «ouf» de soulagement en voyant le président renversé humilié – et interdit de parole – à l’hôtel du Golf, quartier général d’Alassane Ouattara et de ses alliés étrangers. Ces milieux-là, qui ont profité du principe établi par Gbagbo selon lequel «le chef a le ventre profond» et doit se taire sur certaines choses, craignent aujourd’hui une perspective : celle des Mémoires plusieurs fois annoncées de Gbagbo. Guy Labertit, l’ami de toujours du président renversé, évoque cette éventualité dans le livre de Péan. « Laurent Gbagbo m’a assuré avoir été sollicité en 2002 par l’entourage de Jacques Chirac
pour financer sa campagne présidentielle ».

Tout en refusant de confirmer de manière claire que Gbagbo a cédé aux avances pressantes de l’ex-métropole, Guy Labertit prévient : «Je pense que Gbagbo écrira un jour sa vérité dans un livre, lorsqu’il ne sera plus chef de l’Etat.» Dans le contexte créé par les dernières révélations, l’on peut tout simplement dire que la responsabilité morale de l’ONU, qui assure la garde rapprochée du président renversé, est grande. Il ne faudrait pas que certains milieux hexagonaux, en complicité avec un régime Ouattara, cherchent à l’éliminer. Tout simplement parce qu’il en sait trop...

Jeudi 22 Septembre 2011
Vu (s) 890 fois



1.Posté par leguess le 22/09/2011 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Dieu que nous adorons, qui a permis son arrestation ne laissera pas ses bourreaux lui ôter la vie. Au moment où il aura choisi, il le délivrera et le monde entier verra éclater la gloire de Dieu. Qu'il nous bénisse abondamment.

2.Posté par pety gbagbo le 22/09/2011 13:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si le prési s,e,m laurent gbagbo meme dns 1reve es mort ? Cè Là ke la pauvre france ce peti pays pauvre va na connaitre, kil ce prepar a nous tué tous,yes j'ai perdu 1bra pour le président gbagbo et je sui prè a perd ma vie pou lui, il fau ke le nabo de sarko le sache, je fai l'amour ala pute de mere sarko dans les couloir de mn kartié kan je veux. Ereu de(gawa) sarko enfant cloné(vive le guide kadhafi,vive le président gbagbo,vive robert moukabe cè vrai hero et vrai fisj de l'afreque)

3.Posté par marie le 22/09/2011 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous prions pour que Dieu te protège.Si quelque chose lui arrive comment le sauront-nous? Le 4 ou 5 un nouveau contingent Français va dans notre pays (ivoirian.net) pour protéger leurs ressortissants; peut-être veulent ils livrer notre président à la CPI et se préparent contre la réaction du peuple.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !