Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La France, les Houphouetistes, Ado le Burkinabe et Bédié contre le digne fils éclairé de la Côte D'Ivoire: Laurent Gbagbo.

le Vendredi 27 Janvier 2012 à 07:19 | Lu 591 fois



On assiste à un véritable imbroglio politique et social en Côte d’Ivoire avec du banditisme d'État signé par deux individus et leurs suppôts: Ouattara, Bedié, Soro et la branche militaires des dozos et des zozos sous les commandes de leurs maîtres les colonisateurs français sous l’impulsion des USA.

L’histoire de l’Afrique en général et celle de la Côte d’Ivoire en particulier, fait et fera toujours alimenter les discussions et les débats dans de nombreux milieux socio-politiques, en Afrique ou ailleurs dans le monde.

La France proclame la côte d’Ivoire comme étant sa propriété, selon les bases de ratification du pacte colonial entre la France et la Côte d’Ivoire. Cependant l’on oublie toujours le nom du signataire de ce pacte pour la Côte d’Ivoire. On aimerait le savoir par simple curiosité. Nombreux sont ces africains drapés de sous-information et de véritable ignorance pour se demander si la Côte d’Ivoire a réellement eu son indépendance.

Euh ! L’indépendance ? Ce mot frétille souvent dans les gueules des africains, non sans dose de tribalisme, car, dans ce microcosme politico-ethnique, il y’a des ethnies qui, avant même les indépendances du reste nominales, c'est-à-dire sans avoir lutté, ont été déjà favorisées par rapport à d’autres dans le jeu de calcul du colonisateur qui connaît bien la sociologie ethnique en Afrique.
Notre réflexion est la suivante : si le pacte colonial fait que la Côte d’Ivoire soit toujours placée au rang de propriété de la France même après les indépendances, cela revient à dire que les Ivoiriens l’ont voulu et accepté de plein cœur ?

Un enfant de 6e de nos collèges dira par exemple que le seul président, le démocrate Houphouët est bien celui qui aurait sûrement laissé le pays dans une telle considération, puisqu’en dehors de lui, personne n’a eu autant de contacts avec les colonisateurs français, pour avoir moult fois été au service de la France, en jouant de nombreux rôles d’État et même de renseignement au service de la France.

Sûrement, même pour être élevé au rang de président à vie en Côte d’Ivoire, cela n’a pu se faire qu’avec le soutien direct de la France.

Nombreux sont des conseillers occultes venus de cette même France dont les missions furent celles de donner des ordres à Houphouët Boigny. Ordres accompagnés d’une somme de consignes, par exemple : ‘’Nous vous aiderons, et, voici ce que nous vous dictons comme leçons à appliquer sur le terrain pour la gloire de la France’’.
Ainsi, même vers les années 1980, Ado : Alassane Dramane Ouattara le Burkinabé n’a pu coller Houphouët à la semelle que parce que les maîtres le lui ont recommandé au grand dam des ivoiriens qui devraient s’en étonner de voir de tels bizness entre La France, le FMI et Houphouët. Ce chemin ressemble à celui du Gabon où la France place un congolais pour diriger le Gabon. C'est Albert Bernard Bongo.

Il y’a longtemps que la France retarde le développement des pays africains, sans que les africains eux-mêmes ne soient prudents pour arrêter de se faire sodomiser, politiquement, économiquement et même idéologiquement.

Comme on peut bien suivre la marche de cette Afrique où, il ne se pratique que de la corruption à grande échelle.
Les intellectuels africains, les hommes politiques, tous sont des corrompus. De petits blancs viennent les corrompre sans même hésiter comme des cougars, c'est-à-dire des jeunes dames prêtes à ouvrir les jambes pour n’importe quel homme : nigauds ou autres…

Ce qu’on assiste est un drame que les peuples africains payeront à chaque génération.
Finalement, les Houphouetistes qui ont régné en Côte d’Ivoire, avant l’an 2000, sont ceux-là qui sont revenus au pouvoir le 11 avril 2011 en tuant, en brûlant les gens, en détruisant les symboles de l’État Ivoirien, pays souverain, dans le seul but de déloger à coups de canon monsieur Laurent Gbagbo.

Bedié, Ouattara, et d’autres politiciens ivoiriens ont prouvé dans cet acte que les crimes sont dans leur camp. Le jeune Bédié, pardon, adulte Bédié n’a aucun souci, comme par règlement de compte pour l’avoir déposé du pouvoir en 1999 par le général Gueï, voilà pourquoi toute la colère déferle sur Laurent Gbagbo. Comment voulez-vous que la France vous respecte dès lors qu’un Baoulé et un Bété soient en conflit ouvert tribalo-ethno-politicien pour le pouvoir ? Et les futures générations d’ivoiriens qui arrivent, en lisant une telle histoire sombre, vont-ils avoir quelle réaction ?

Bédié, à ce que je crois ne sera plus président de la République en Côte d’Ivoire. Par quel miracle va-t-il le devenir ? Le geste posé par cet individu aura de répercutions jusqu’à plus de 2 siècles. Il ne le sait pas. Il continu à savourer la victoire de Ouattara qu’il aura parfois du mal à ne pas regretter le geste posé, car la pensée est un élément qui vous revient si souvent en vous rappelant tout ce que vous aurez fait en bien ou en mal.

Le remord quant à cette disposition, ressemble à un regret inouï capable de vous faire mal au cœur et dans la tête. Cela peut être étouffé par une certaine joie, un certain bonheur, mais, il y’a des moments bien choisis par le remord pour vous chicoter le cœur. Si l’on ne fait pas attention, le remord est capable de vous nuire.

La Côte d’Ivoire sous Laurent Gbagbo a été secouée par des coups d’État sanglants. C’est ce que la France voulait, car pour parvenir à ses fins, la France doit compter sur des éléments déclencheurs et surtout sur ses pions en Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo, a été gênant pour la France, dès l’annonce de son accession au pouvoir en l’an 2000.

Le tribalisme qui trottine dans les têtes de certains ivoiriens a fait que les partisans de cette logique soient toujours soumis à la haine contre Laurent Gbagbo. Et demain ? Qu’est ce qu’ils deviendront s’ils trouvaient le pays aux mains des français, comme le pacte colonial est toujours en vigueur.

Ouattara, Bédié et les Houphouetistes ! Vous n’aurez aucune plaque où l’on lira : ici, les houphouetistes, Ouattara, Bedié , vous avez laissé de bonnes œuvres.

Gervais Mboumba, militant des droits de l’homme

Vendredi 27 Janvier 2012
Vu (s) 591 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !