Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La Cour pénale internationale va ouvrir un bureau en Côte d'Ivoire

le Jeudi 24 Mai 2012 à 04:01 | Lu 700 fois



Le greffier de la Cour pénale internationale (CPI), Silvana Arbia, est en visite à Abidjan où elle a entamé mercredi des discussions avec les autorités ivoiriennes sur l'ouverture d'un bureau de la CPI dans la capitale économique ivoirienne pour conduire ses activités dans le pays.

Au sortir d'une audience avec le Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio, Mme Arbia, a indiqué que le "sujet principal" de ses discussions avec les autorités est l'ouverture d'un "bureau extérieur" à Abidjan pour renforcer la coopération judiciaire entre l'Etat ivoirien et la CPI.

"Ma visite vise à renforcer la coopération judiciaire avec les autorités nationales ivoiriennes afin de faciliter les activités de la CPI", a-t-elle précisé.

La Côte d'Ivoire a signé en février le protocole d'accord avec la CPI sur les privilèges et immunités du personnel et des locaux de la Cour.

"Cette étape est nécessaire pour permettre à la Cour de conduire ses activités sur le territoire ivoirien et d'ouvrir un bureau extérieur à Abidjan", selon Mme Arbia.

"Nos expériences précédentes ont démontré que l'ouverture d'un tel bureau est indispensable pour assurer une coopération efficace avec les autorités nationales et les autres acteurs clés", a-t- elle ajouté.

Le bureau devrait permettre à la CPI de remplir son "mandat judiciaire indépendant et impartial" en Côte d'Ivoire et de répondre aux besoins de rapprocher la CPI des communautés affectées par les crimes relevant de sa compétence et de les sensibiliser à propos des droits des victimes devant la CPI.

Il facilitera la mise en oeuvre du soutien apporté par le greffe de la CPI aux équipes de Défense et aux représentants légaux des victimes, la participation de ces derniers aux procédures, ainsi que la mise en place des programmes de protection nécessaire aux témoins.

Le bureau permettra également de conduire des activités d'information du public ivoirien sur les procédures judiciaires relatives à la Côte d'Ivoire et d'échanger avec les juristes, avocats et universitaires intéressés par les activités de la Cour.

La Côte d'Ivoire a accepté la compétence de la CPI "par déclaration" dans l'attente de la ratification du Statut de Rome, traité fondateur de la Cour.

En vertu de cette déclaration, l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril dernier, a été transféré devant la CPI à la Haye où il attend d'être jugé pour des "crimes contre l'humanité", "crimes de sang" et "crimes de guerre" lors de la crise post-électorale déclenchée en novembre 2010.

"La coopération de la Côte d'Ivoire avec la CPI est donc essentielle pour que ce processus de renforcement mutuel, de la justice internationale et de la justice ivoirienne puisse développer tout son potentiel", estime le greffier de la CPI.

"Je suis confiante que notre coopération continuera et se développera davantage et que nous travaillerons côte à côte pour le bénéfice des victimes affectées par les crimes relevant de la compétence de la Cour ainsi que pour épargner aux générations futures la répétition des crimes les plus atroces", a-t-elle conclu.

Jeudi 24 Mai 2012
Vu (s) 700 fois



1.Posté par Halin Bebel le 24/05/2012 09:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De quelle impartialité de la CPI nous parle-t'on? Gninninporte quoi!!!

2.Posté par Patrick le 24/05/2012 11:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour moi,tout depend de la défense de Gbagbo. Il faut dire à la Cpi qu'un an après la crise,elle n'a arrêté personne du camp Ouattara,donc elle n'est pas crédible en voulant juger un seul individu or les preuves de leur culpabilité existent.

3.Posté par Soumatra Kinté le 27/05/2012 02:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cette cour de la CPI va vers le ridicule.Vous qui travaillez au CPI, je vous lance ce pari que vous serez hués et chassés du continent Africain, si vous ne prenez garde.Le temps est compté pour vous.dépêchez vous avant qu'il ne soit trop tard.
Si la Côte d'Ivoire était dotée de l'arme nucléaire comme la Chine , la France, l'Angleterre, l'Israel, etc...l'arrogance dont vous faites preuve dans ce pays depuis, n'aurait jamais eu lieu.C'est depuis 2002 que les rebelles ivoiriens ont fait tomber leurs masques.On vous a maintes fois interpelé pour venir les arrêter, et les désarmer afin d'avoir des élections propres et transparentes.Vous etiez restés bizarrement sourds.Aujourd'hui, vous les avez propulsés comme une fusée, à la tête de la nation ivoirienne, sans qu'ils aient gagné cette élection présidentielle,ni même qu'ils soient établis par la cour constitutionnelle.Prenez votre messie et partez là où vous venez.Les ivoiriens le vomissent à 97%.Ramassez Guillaume Soro et sa bande d'assassins pour votre prison d'abord , avant que vous ne vous adressiez à nous.Sinon, vous n'êtes plus crédibles à nos yeux.

4.Posté par Soumatra Kinté le 27/05/2012 03:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes au vingt unième siècle et vous continuez de vous comporter comme ce que vous faisiez au temps du cromagnon.Notez que c'est nettement ahurissant.L'esclavage dans lequel vous maintenez de manière expresse, voulue, à cause de vos intérêts , sans vous soucier de la souffrance de l'être humain que les Africains sont comme vous aussi, vous conduira immanquablement à votre fin tragique.Continuez à protéger nos tueurs les rebelles et vous verrez.Même nos entrailles futures vous vomiront.
Si on avait su que vous étiez esclavagistes endurcis comme vous l'êtes à ce vingt et unième siècle sur le continent africain, on ne serait pas venus donner nos poitrines pour vous sauver des jougs d' Hitler.
Mais ne vous en faites pas nous avons compris qui vous êtes enfin.Nous réglons seulement nos violons dans nos douleurs, pleurs et lamentations.Nous saignons à l'intérieur de nous .nous vous remercions quand même de nous permettre de savoir qui vous êtes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !