Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La Côte d’ivoire dans un scandale de 2 milliards CFA pour faire taire Afrique-Média

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 26 Avril 2014 à 06:48 | Lu 1289 fois



Le face-à-face entre la ministre ivoirienne de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, et la chaîne de télévision camerounaise, Afrique-Média, prévu pour le mercredi 23 avril dernier, n’a pu avoir lieu. Selon des confrères camerounais que nous avons joints par téléphone à Yaoundé et Douala, Mme Affoussiata Bamba-Lamine ne s’est pas pointée au rendez-vous. « Elle s’est refusée à toute confrontation avec Afrique-Média que le régime Ouattara accuse pourtant de ternir son image au plan international », soutient un confrère proche de la chaîne.

Qui précise qu’Afrique-Média est collé à la vérité sur ce qui s’est réellement passé en Côte d’Ivoire depuis 2002 et durant la crise postélectorale. Pour un autre confrère camerounais, « Alassane Ouattara qui se trouve à un an de la présidentielle de 2015, ne veut pas que des vérités sur la crise postélectorale de 2010 soient sues de l’opinion africaine et internationale. Alors il utilise tous les moyens pour tenter de faire taire les médias camerounais qui sont attachés à la vérité en Côte d’Ivoire ».

Depuis mercredi, des rumeurs persistantes au Cameroun, au dire de nos confrères, font état d’une tentative de corruption des médias camerounais qui serait menée par une personalité proche du pouvoir ivoirien. Elle serait porteuse d’une forte somme d’argent évaluée à 2 milliards fcfa visant à soudoyer les patrons de presse camerounais afin qu’ils polissent l’image d’Alassane Ouattara.

Des responsables de la télévision Afrique-Média auraient été approchés mais, « ils ont refusé de mordre à cet hameçon », précise un confrère camerounais qui semblait en savoir beaucoup sur cette affaire. Il a été impossible hier à Notre Voie de vérifier à partir d’Abidjan, la véracité de ce scandale qui fait grand bruit dans le paysage médiatique au Cameroun. La porte-parole de la ministre ivoirienne de la Communication étant en mission au Cameroun avec sa patronne, nous n’avons pu avoir la version du ministère sur cette affaire.


Autre fait révélateur, le signal de la chaîne de télévision cryptée, Afrique-Média, est brouillé depuis quelque temps pour les téléspectateurs de la zone ouest-africaine. Afrique-Média est disponible sur le Canalsat. Donc sur le bouquet Canal Horizons en Côte d’Ivoire, par exemple. « Depuis ce matin (hier), on est en concertation avec Canalsat. Ils sont à pied d’œuvre pour rétablir le signal », nous a confié hier, sous le couvert de l’anonymat, un confrère de la chaîne camerounaise.

Avant d’ajouter qu’Afrique-Média est victime d’un piratage mené par un opérateur de télécom basé au Kenya. «Comme les n’ont pu nous corrompre, ils utilisent un opérateur anglophone spécialiste du piratage pour brouiller notre signal en direction de l’Afrique de l’Ouest », accuse-t-il. Pour le confrère, il n’y a pas de doute, « le pouvoir d’Abidjan a versé beaucoup d’argent pour ce sabotage ». Dans un communiqué rendu public, jeudi, sur son site officiel, la télé Afrique-Média faisait état du sabotage dont elle est victime et accusait un pays africain, sans le nommer, d’en être l’instigateur. Dans les milieux médiatiques au Cameroun, on indexe ouvertement la Côte d’Ivoire.

Quelle a été la réaction de la ministre Affoussiata Bamba-Lamine face à toutes ces accusations ? Hier, a-t-on appris, elle a animé une conférence de presse au Cameroun dont nous n’avons pu avoir la teneur exacte. Officiellement, la ministre ivoirienne de la Communication est en visite de travail au Cameroun, du mardi 22 au dimanche 27 avril 2014, pour raffermir les liens d’amitié et de coopération qui unissent les deux pays dans le domaine de la communication. Cette visite fait suite à la 2ème session de la grande commission mixte ivoiro-camerounaise qui s’est tenue à Abidjan en mars 2014.

Publié le samedi 26 avril 2014 | Notre Voie

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 26 Avril 2014
Vu (s) 1289 fois



1.Posté par Sily Camara le 27/04/2014 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il veut tuer la liberté d'expression hors de "chez lui", que peut-il faire "chez lui" ? Y a-t-il autre mot que dictature ?

2.Posté par Yuotam le 27/04/2014 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces chiens errants d'Apatrides veuillent tronquer notre histoire récente, en EBURNIE y'a qu'à voir les interventions d'ADO-MOUTONS, pour comprendre qu'ils n'ont pas d'arguments solides pour convaincre même le petit dernier de la classe, a part la violence qui est devenu leur sport favoris y'a rien à face, il utilisent les même méthodes que SARKONAZY et sa presse meanstream avait mis en place avec des saboteurs professionnels pour brouiller les ondes de la RTI sous KOUDOU LAURENT GBAGBO KAFISSA, pour nous empêché nous dignes fils d'Afrique de suivre les bombardement de l'armée d'occupation NAZIE franSSaise ainsi que les crimes odieux de BAN KI MOON et assassins contre les populations IVOIRIENNES, c'est le même tabacs où scénario qui se profile a l'horizon, c'est mal connaître le peuple CAMER, qui à subit les mêmes massacres de sa population comme les peuple EBURNEEN, par des pétainistes franchouards même si le criminel gaulois se dit qu'il est HONGROIS, il à commis ses imbécilités au nom de cette franSSe là.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !