Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La Côte d’Ivoire de OUATTARA, classée Patrimoine Mondial de l’Humanité !

L'Afrique en mouvement - Hassane Magued le Samedi 20 Août 2011 à 11:08 | Lu 400 fois

C’est officiel, très officiel. La Communauté internationale en a décidé ainsi. La Côte d’Ivoire est finalement classée Patrimoine Mondial de l’Humanité et Première merveille du monde. Pour en arriver là, OUATTARA Dramane a du batailler dur comme un beau diable. Comme s’il ne l’était pas.



La Révolution Permanente N°0061/08/11
Samedi 20 août 2011
-------
La Côte d’Ivoire de OUATTARA, classée Patrimoine Mondial de l’Humanité !
--------
C’est officiel, très officiel. La Communauté internationale en a décidé ainsi. La Côte d’Ivoire est finalement classée Patrimoine Mondial de l’Humanité et Première merveille du monde. Pour en arriver là, OUATTARA Dramane a du batailler dur comme un beau diable. Comme s’il ne l’était pas. Mais enfin. Il y est parvenu. Ne dit-on pas que la fin justifie les moyens ?

Pour une fois, les militants et sympathisants du RDHP de Bédié Konan et de Dramane Ouattara peuvent être fiers de ce qu’ils ont fait de la Côte d’Ivoire transformée par l’indélicatesse d’un homme à la langue pleine de malice. Mais que voulez-vous ? OUATTARA est sorti tout droit du FMI, cette institution noble de la Communauté dite internationale qui ne recrute que des patrons à la moralité douteuse. Violeurs, imposteurs, apatrides, corrompus ; bref. Dans ce bled, seuls les casiers judiciaires bien remplis ont de l’avenir. Passons donc à ce qui a valu à la Côte d’Ivoire d’être là où elle est classée aujourd’hui.

C’est incroyable ! Laurent GBAGBO a vraiment mis ce pays en retard. Il n’a pas compris qu’un pays n’avance pas, mais il recule. Le pauvre GBAGBO. Il ne l’a compris qu’après le 11 avril 2011. Mais mieux vaut tard que jamais. Même si certains observateurs peu avertis craignent qu’il ne fût réellement trop tard.

La Côte d’Ivoire qui suscite la convoitise de tous les touristes de la criminalité internationale et aussi la sympathie des prédateurs les plus vils au monde, est un pays au portrait robot lumineux.

D’abord, il est dirigé par un cacique de la pègre internationale. Lui est un aventurier voltaïque en quête de prestige. Il l’a finalement obtenu dans une marre de sang. Mais il en est fier. Parce qu’il l’a obtenu de très haute lutte.

Ce dur des durs, est assisté d’un conglomérat d’anciens voleurs, gagnés quelques années plus tôt par la pauvreté puis revenus par ricochet aux affaires dans la peau d’Experts en relations internationales et en économie. Croquemorts rodés aux métiers d’enterrement de fonds publics dans les paradis fiscaux, ces vétérans du détournement de deniers publics sont côtoyés par des jeunes loups, insuffisamment lettrés ou complètement analphabètes. Ce petit noyau de 36 indésirables, a pris la dénomination très inappropriée de gouvernement.

Ensuite, de bout en bout, le pays est essaimé de groupuscules d’individus aux regards perdus, le corps très peu habitué à l’hygiène, armés de fusils mitrailleurs neufs et prompts à buter tout individu de "race" différente. Ces gars qui ont tout l’air d’être des extraterrestres venus de la brousse, ont la lourde responsabilité de démanteler la grosse bâtisse appelée Etat de droit. D’abord, ils ne savent pas ce que c’est. Mais ils leur ont expliqué que pour démolir l’Etat de droit, il faut tuer des Gendarmes puis prendre leurs tenues militaires. Ou bien s’ils sont déjà morts, il faut faire de même : déshabiller le corps. Ensuite, il faut faire de même avec les Policiers.

Et puis encore, il faut forcer les civils à donner l’argent qu’ils ont au moment où ils croisent leur chemin. Enfin, il faut voler des voitures, vendre certaines, rouler dans d’autres à des vitesses vertigineuses. Cela s’appelle faire des patrouilles. Et pour compléter, il faut ériger des barrages, forcer les transporteurs à donner de l’argent, attaquer les banques pour envoyer de l’argent aux parents restés au pays lointain, puis si tout cela ne suffit pas, il faut attaquer les entreprises, ramasser leurs ordinateurs et outils de travail afin de les vendre à la ferraille. Ce n’est pas important de savoir à quoi un ordinateur sert. Il y a du fer blanc là-dedans, on peut fabriquer des marmites avec.

Bien. Pour ce groupement d’indésirables, appelé gouvernement, la tâche est beaucoup plus simple. Il faut être aussi réactif que le Gouvernement du Président des Ivoiriens, celui qu’on appelle GBAGBO Laurent. Ça c’est une recommandation personnelle de OUATTARA lui-même en plein conseil dit des ministres. Il faut trouver des Solutions à tous les problèmes créés depuis ces quinze dernières années de sabotage pour rendre le pays ingouvernable.

Alors voilà : il faut commencer par chasser tous les commerçants et toutes les commerçantes des marchés. Il faut détruire leurs étables et si les journalistes en parlent, il faut répondre que les marchés sont sales. Après, tous les commerces aux abords des routes, les magasins de beauté, les lieux de restauration, tout, vraiment tout doit être démoli. Ceux qui ne veulent pas qu’on démolisse leurs installations, eh bien, qu’ils donnent quelque chose. Vous comprenez ce que je veux dire ?

Tout ça, c’est la relance de l’économie. Alors convainquez les militants. Dites-leur qu’ils n’ont plus besoin de travailler, de faire le commerce, de manger ; non. Ils doivent attendre les pluies de milliards ! Et quand on attend ce truc chimérique, on ne mange pas, on ne travaille pas, on ne se soigne pas ; et si ça devient insupportable, eh bien, on leur construira des maisons de repos, des morgues dans tout Abidjan.

Mais attention. Un pays ne devient pas la première merveille du monde avec ces choses ordinaires. Il faut un programme d’urgence. J’exige que ce soit la réhabilitation des prisons. Les gens ont besoin de vivre ensemble ! Parce que notre slogan, c’est Vivre Ensemble mais en Prison!

De l’autre côté, les missions régaliennes de Police doivent revenir aux anciens prisonniers libérés et armés. La sécurité urbaine est confiée aux braqueurs et à tous ceux qui ont participé au génocide des Guérés et des jeunes jugés pro-GBAGBO. Ces combattants ont déjà montré de quoi ils sont capables. Nous devons leur faire confiance !

Quant à la Marine Nationale avec ces Fusiliers Commandos et Détachements Mobiles d’Intervention Rapide, FUMACO, DEMIR et autres ; c’est du passé. Ils sont dépassés par la science et les technologies militaires. Ils doivent être remplacés par les Dozos, braconniers expérimentés, féticheurs loufoques, analphabètes de surcroît, puis chair à canon par excellence. Ceux-là ne dérangeront jamais les intérêts français. Ils ne savent même pas ce que c’est. Nous pouvons leur faire confiance ! Ils sont l’avenir de la marine ivoirienne. Qu’ils occupent donc la Base Marine de Lokodjro dont les anciens occupants ont fait tomber deux hélicoptères français lors des bombardements salvateurs qui ont permis de transformer la Côte d’Ivoire en Patrimoine mondial de l’humanité.

Avec un tel décor, un panorama aussi extraordinaire, une vision si anarchiste de la Côte d’Ivoire jamais produite de mémoire d’homme, pourquoi ce pays ne deviendrait-il pas la plus grande attraction du monde et naturellement, la Première Merveille mondiale, bousculant du coup tous les classements de l’Unesco ?

Oui, la Côte d’Ivoire est devenue un Patrimoine mondial de l’humanité et la Première Merveille de désolation. Mais ce nouvel eldorado du tourisme d’occupation et d’asservissement, verra naître la Première Révolution Permanente d’Afrique. C’est dire que les amateurs de sensations fortes seront comblés. Le RHDP de Dramane OUATTARA et de Konan BEDIE aussi. Alors Vive la Côte d’Ivoire restaurée !

A très bientôt.

Hassane Magued

Hassane Magued
Samedi 20 Août 2011
Vu (s) 400 fois



1.Posté par karim ouattara le 20/08/2011 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il s'agit ici d'un noman's land. Oui c'est bien la traduction à mon sens de patrimoine mondial! Pauvres Ivoiriens! Les Indiens aumoins c'est du passé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !