Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

LA CPI LUI DEMANDE DE LIVRER LAURENT GABGBO : la justice ivoirienne face à ses responsabilités.

le Mercredi 30 Novembre 2011 à 09:24 | Lu 726 fois



LA CPI LUI DEMANDE DE LIVRER LAURENT GABGBO : la justice ivoirienne face à ses responsabilités.
Telediaspora.net-30/11/2011

C’est fait ! La justice ivoirienne est mise face à ses responsabilités dans l’épineux dossier de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. La CPI lui a demandé de lui livrer Laurent Gbagbo si elle se sent incapable de le juger. Le mandat a été délivré depuis le 23 Novembre. Mais c’est ce mardi que les avocats du Président Gbagbo en ont été officiellement informés. La CPI attend à présent que la justice ivoirienne lui dise soit elle est incapable de juger l’homme, dans ce cas alors, elle prend en main les choses. Ou alors, la justice de la Côte d’Ivoire se montre digne d’un pays respectable et conserve le dossier. C’est la même procédure qui a été utilisée en Lybie. La CPI a émis un mandat pour disposer de Seif al-Islam.

La justice libyenne a préféré en toute responsabilité juger son homme. C’est une question d’orgueil, de dignité voire même de souveraineté nationale. La CPI a donc lâché le morceau au grand dame du procureur Ocampo, le “juge des dirigeants africains”, qui déclarait comme dépité : “La primauté est au système national. S’ils (les libyens) veulent (juger Seif al-Islam), nous ne sommes pas en compétition avec eux. Nous le ferons quand ils ne sont pas en mesure de le faire…” “…”Dès qu’ils peuvent le faire, nous arrêtons. C’est le système… » Mais Quelle réponse peut-on attendre de la justice ivoirienne ?

Pourra-t-elle se montrer aussi responsable que la justice libyenne ? Les faits permettent d’en douter .Son chef, Alassane Ouattara n’a jamais caché que le transfèrement de son adversaire à la dernière élection présidentielle faisait partie de ses priorités. Plusieurs médias hexagonaux avaient les semaines écoulées éventré le projet qui se murissait en ventilant que l’homme fort d’Abidjan comptait livrer Laurent Gbagbo à la CPI avant les prochaines élections législatives c’est-à-dire le 11 décembre prochain.

Lors de sa dernière visite à Bruxelles, Ouattara a rencontré en catimini le procureur de la CPI, Luis Morieno Ocampo. Il n’ya pas de doute que ce projet funeste était au centre de leurs échanges. Laurent GABGBO aux mains de la CPI, il n’ya plus de place au doute si c’est à la justice ivoirienne qu’appartient désormais la décision.

Le plus gros fardeau retombera alors sur la tête de Charles Konan Banny qui devra regarder les ivoiriens dans les yeux pour parler de réconciliation nationale

Mercredi 30 Novembre 2011
Vu (s) 726 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !