L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

L'avocat de Gbagbo va demander sa libération

le Mercredi 30 Novembre 2011 à 17:00 | Lu 1003 fois



"L'arrestation est illégale, la détention est arbitraire et le transfèrement est lui aussi tout à fait illégal." L'avocat de Laurent Gbagbo, l'ancien président ivoirien transféré mardi 29 novembre à la Cour pénale internationale de La Haye (CPI), aux Pays-Bas, ne compte pas en rester là. Emmanuel Altit a indiqué mercredi qu'il allait demander la libération de l'ex-dirigeant de la Côte d'Ivoire.

Ce dernier devra répondre d'accusations de crimes contre l'humanité. La CPI a enquêté sur les violences commises dans le pays après la victoire d'Alassane Ouattara à l'élection présidentielle de novembre 2010. Un résultat entériné par la communauté internationale mais que Laurent Gbagbo a refusé de reconnaître, ce qui a entraîné plusieurs mois de combats. Selon le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, le conflit de l'hiver et du printemps derniers a fait au moins 3 000 morts, avant que la guerre civile prenne fin avec la capture de Laurent Gbabgo le 11 avril.

"Il est très malade"

Le conseil de l'ancien chef de l'Etat va appuyer sa requête sur des failles juridiques qu'il dit avoir constatées dans le transfèrement de l'ancien chef d'Etat. Ce dernier s'est vu délivrer un mandat d'arrêt alors qu'il comparaissait devant une juridiction ivoirienne pour "crimes économiques" à Korhogo, lieu de sa résidence surveillée. La défense, prévenue au dernier moment, n'a pas eu la possibilité de s'exprimer et de faire valoir des arguments de droit pour s'opposer au transfèrement, souligne Emmanuel Altit.

"Ce qui s'est passé, c'est une sorte de coup de force, une manœuvre politique pour mettre la défense du président Gbagbo devant le fait accompli", dénonce-t-il. Pour tenter d'obtenir sa libération, l'avocat de Laurent Gbagbo, âgé de 66 ans, mettra également en avant son état de santé. "Il est très malade", assure Emmanuel Altit.

L'ancien président ivoirien attend désormais son audience de première comparution, prévue lundi. S'engagera alors une procédure accusatoire et plusieurs mois s'écouleront avant la tenue d'un éventuel procès.

FTVi avec Reuters

Mercredi 30 Novembre 2011
Vu (s) 1003 fois



1.Posté par AFRIK le 01/12/2011 01:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
URGENT URGENT URGENT

COMMUNIQUEZ DE PRESSE http://afrohistorama.over-blog.com/article-defi-de-reconstruction-sociale-ou-de-spoliation-oligarchique-90720956.htmlMercredi 30 novembre 2011 3 30 /11 /Nov /2011 22:16 COMPRENDRE L’INCULPATION DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO PAR LA CPI. COMPRENDRE L’INCULPATION DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO PAR LA CPI.


Comment comprendre l'inculpation du Président Laurent Gbagbo de Côte d'Ivoire par la Cour Pénale Internationale ? Je vous mets ce petit passage extrait du nouveau livre en préparation qui reprend tous les articles et Editoriaux que je publie régulièrement et qui sera dans vos librairies en Français et en Anglais dès le début d'année :

"Dans l'empire Romain, le mot "Dictateur" désignait un Magistrat souverain qu'on nommait dans des circonstances critiques pour rétablir la paix. Aujourd'hui, ce mot désigne un chef qui exerce un pouvoir absolu et de façon arbitraire. Dans les deux cas, que ce soit dans la période de l'empire romain que de nos jours, il y a une condition commune, c'est que le "dictateur" a un pouvoir souverain et ensuite qu'il a la liberté de l'exercer. Le vrai dictateur a un cahier de charges, il a une vision qu'on peut partager ou non, mais il a un idéal de société et c'est pour atteindre cet idéal qu'il est certainement obligé de passer par des raccourcis détestables. On l’a vu en Russie avec Staline, en Chine avec Mao.

Ceux qu'on désigne pour "dictateur" en Afrique ne correspondent jamais à ce cas de figure, puisqu'il ne bénéficie de cette dénomination que le jour où il décide finalement de cesser de s'occuper des lobbys occidentaux pour s'occuper de son peuple; que lorsqu'il décide de remettre en question le statu quo des contrats injustes d'exploitation des ressources minières de son pays.

En Afrique, les présidents décrits comme démocrates et aimés par l'Occident sont ceux qui baissent leur culotte à cet Occident, comme l'a dit l'ancien Président Lula aux Chefs d'etat Africains lors du
sommet de l'Union Africaine a Malabo, en Guinée équatoriale en Juillet 2011. Tant qu'un Président Africain baisse son pantalon et laisse l'occident faire tout ce qu'il veut, il peut faire 100 ans de pouvoir, jusqu'à ce que l'Alzheimer l'immobilise et ensuite il cède sa place à son fils, l'Occident continuera à applaudir à dix doigts.

A sa mort, il aura des chefs d'état occidentaux à ses funérailles, pour avoir bien servi les intérêts autres que ceux de son pays. Celui-là, qu'il soit issu d'un coup d'état bien préparé et financé par
Paris ou Londres, peu importe, il est un "démocrate", sa pléthore de conseillers occidentaux qui l'entourent sont là pour l'acclamer dans le monde entier, pourvue qu'il tienne la culotte toujours baissée. Et si par malchance il quitte le pouvoir avant, il peut toujours se réfugier en Occident, dans sa "Normandie Natale" ou présider une organisation bidon dans tous les cas, il sera toujours très bien
remercié pour services rendus.

A l'inverse, dès lors qu'il remet en cause les accords qui lient son pays à un certain nombre de sujets avec l'Occident, c'est son arrêt de mort. Le système a préparé pour lui toute une armada d'options qui ne lui laisse aucune porte de sortie honorable : d'abord des Africains pour le combattre et lorsque cela ne suffira pas, il y a la Cour Pénale Internationale et le Tribunal Pénal International pour finir letravail, quand ce ne sont pas les bombes de l'OTAN pour le tuer (...)
"La Suite dans le "Manuel de Géostratégie pour l'Afrique" sortie
Février 2012 - Edité par l'Institut d'Etudes Géostratégiques" Genève
(Suisse).

30/11/2011

Jean-Paul Pougala
Ecrivain Camerounais et Analyste Géostratégique
www.pougala.org

2.Posté par AFRIK le 01/12/2011 01:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mercredi 30 novembre 2011 3 30 /11 /Nov /2011 22:12 Enlèvement du président Gbagbo : Communiqué de presse



Nombre de jours en captivité : 1



Enlèvement du président Gbagbo :

Communiqué de presse

Du Comité contre l’ingérence étrangère

en Côte d’Ivoire

Pour protéger le président Laurent Gbagbo contre l’injuste CPI, le Mouvement Panafricain lance un appel à un sitting devant la cours pénale internationale de l’Haye jusqu'à la libération du président élu de Cote d’Ivoire Laurent Gbagbo.

Restons sereins, vigilants, et toujours motiver. Laurent Gbagbo nous l'a démontré, sous les bombardements il est serein et digne, déporté comme au temps de l'esclavage, il nous l'a démontré, alors préparons-nous à démontré au monde entier du jamais vu. Préparons nos tentes, nos charbons et nos couvertures en polaire, e, plaid, pour rester debout devant la CPI jusqu'à la libération de notre président et nous rentrons en Côte d'Ivoire avec triomphe et gloire. Organisons-nous à envahir la CPI, Laurent Gbagbo l'a dit à ses avocats, ils (les patriotes, FPI/LMP et résistants) savent ce qu'ils ont à faire. Nous Africains, Ivoiriennes de toute l'Europe et d'Amérique, peuple Noir du monde digne et fier levons contre cette injustice.




inShare.0Plus
Email Lien Imprimer

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Politique | C.I - Société | C.I - Economie | Articles Sponsorisés | Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements | Les syndicats / Grève





Bien Vivre en Bonne Santé





Les Articles les plus lus

Ma belle sœur me drague``

0 Commentaire - 17/03/2017 - Afrik53.com : Infos 7J/7


Incroyable !