Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Justice ivoirienne: Vers la grâce présidentielle pour les pro-Gbagbo ?

le Samedi 3 Novembre 2012 à 01:29 | Lu 1010 fois

« Le président de la République a le droit de faire grâce », dixit l’article 49 de la constitution ivoirienne de août 2000. Va-t-on recourir à cette disposition de la constitution pour les détenus pro-Gbagbo en Côte d’Ivoire ?



Justice ivoirienne: Vers la grâce présidentielle pour les pro-Gbagbo ?
L’idée n’est pas à écarter, et ce serait d’ailleurs, de l’avis de bien des observateurs de la vie politique ivoirienne, une réelle bouffée d’oxygène pour le processus de réconciliation nationale qui bat de l’aile depuis son lancement il y a environ deux ans. Même si cette mesure n’a pas encore fait l’objet d’annonce officielle, elle se susurre, semble-t-il, dans les officines diplomatiques et les couloirs du palais présidentiel d’Abidjan.

Cette prérogative dévolue exclusivement au président de la République, pourrait en effet intervenir dans la gestion de la crise post-électorale pour décrisper l’atmosphère. Selon des sources bien introduites, l’idée du chef de l’Etat Alassane Ouattara, serait d’accélérer les procédures judiciaires en cours contre les partisans de l’ancien président ivoirien, et les boucler avant la fin de l’année 2012. Ce qui devrait lui laisser le temps d’analyser au cas par cas, la situation des détenus issus de l’ancien régime, afin de décider qui doit bénéficier de la grâce présidentielle, après la sanction judiciaire.

Le président de la République ne voudrait pas entamer la nouvelle année 2013 sans donner un signal fort pour la réconciliation nationale. Et il semble bien décidé à accorder la grâce à des prisonniers à la fin de l’année, comme cela lui est reconnu par la constitution ivoirienne. Il voudrait le faire à la fin de l’année en cours, comme cadeau de fin d’année, et aborder plus sereinement la nouvelle année.

Toutefois, soulignent nos sources, le chef de l’Etat ne veut cependant rien faire qui entrave la bonne marche des procédures judiciaires. Celles-ci devraient aller jusqu’à leur terme, histoire de conférer à la justice le rôle qui lui est dévolu dans la vie de la nation, quitte au président d’intervenir en dernier ressort pour réunir les Ivoiriens autour de l’idéal de réconciliation. Donc la justice d’abord, la grâce présidentielle ensuite. Guillaume Kigbafory Soro, le chef du Parlement ivoirien, est également dans cette disposition d’esprit.

Au cours de ses ressentes interventions face à la presse française, il a évoqué l’idée de la grâce présidentielle pour des détenus pro-Gbagbo, mais cela après que la justice eut fait son travail. « Il me semble important que l’on accélère les procès et que les décisions soient rendues par les tribunaux. Après, l’initiative revient au président de la République qui peut, s’il le veut, les amnistier. Donc je demande qu’on laisse la justice ivoirienne faire son travail », a déclaré le président de l’Assemblée nationale face aux médias français. « Pour le cas Michel Gbagbo, il faut également laisser la justice faire son travail.

Ce serait un mauvais signal que de dire aux Ivoiriens : comme vous êtes Ivoiriens, vous serez jugés et comme lui il est franco-ivoirien, il ne sera pas jugé. Ce n’est pas bon pour le pays, ce n’est pas bon pour la réconciliation. Il faut laisser les juges faire leur travail, et après l’initiative revient au président de la République », a-t-il ajouté. Soro aurait voulu évoquer le recours à la grâce présidentielle dans le dispositif qui se met en place pour parvenir à la réconciliation, qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

Les procédures judiciaires pourront-elles cependant s’ouvrir et être bouclées avant fin 2012, pour permettre au président de la République d’user de son droit de grâce ? Pourquoi le pouvoir judiciaire met-il autant de temps pour faire les procès alors que les prévenus et les charges qui pèsent contre eux sont connus ? Autant de questions dont les réponses permettront certainement de donner un coup d’accélérateur à la réconciliation nationale.



Hamadou ZIAO
L'Inter

Samedi 3 Novembre 2012
Vu (s) 1010 fois



1.Posté par le lezard le 03/11/2012 01:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon cher ZIAO,comme le dit l'adage,"le rêve est permis"vous êtes dans le droit de rêver.C'est par là que le PR devait commen

2.Posté par le lezard le 03/11/2012 02:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il devait commencer par là pour vraiment montrer à l'opinion public et internatinal qu'il est vraiment un homme éprit de pai

3.Posté par le lezard le 03/11/2012 02:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un homme éprit de paix et un vrai démocrate.Vraiment cela releverait du miracle. Attendons de voir.....

4.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 03/11/2012 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M ZIAO !! ET LES NOMBREUX MORTS IVOIRIENS!
CE N'EST PAS OUATTARA L'INITIATEUR DE CETTE GRACE PR
C'EST SUITE AUX NOMBREUSES PRESSIONS
DE L'UNION EUROPEENNE QUI A ENVOYE SON
PRESIDENT DE LA COMMISSION A ABIDJAN LE 26
OCTOBRE DERNIER, M ZIAO!
VOICI TRES EXACTEMENT CE QU'ILS LUI ONT DIT:
SI VOUS NE FAITES RIEN POUR NORMALISER LA SITUATION
EN COTE D'IVOIRE ET QU'IL VOUS ARRIVE " DES ENNUIS"
NOUS NE POURRONS LEVER LA MOINDRE PROTESTATION!!
VOILA LA VERITE M ZIAO !

5.Posté par Fatim le 04/11/2012 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Francais Revolte.
Or donc le Mossi a ete garant par ses patrons. Ah ca se compremd aisement. Ok on attend de voir.
Coucou a toute la RP.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !