Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Justice internationale: Des ex-combattants invitent la CPI à poursuivre Soro

le Lundi 12 Août 2013 à 07:15 | Lu 1126 fois

Un groupe d'ex-combattants proches de l'actuel régime demande à la Cour pénale internationale (CPI) d'engager franchement des poursuites contre le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro.



Justice internationale: Des ex-combattants invitent la CPI à poursuivre Soro
En effet, dans un courrier adressé à la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU dans le pays, Aïchatou Mindaoudou, dont copie nous est parvenue, ces membres du commando invisible donnent les raisons de leur initiative. Réunis au sein du Comité national de sensibilisation et de moralisation (CNSM), ces ex-éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), qui ont combattu à Abobo pendant la crise post-électorale, ont décidé de mener un autre combat : celui de leur survie.

En effet, leur port-parole, Samba Koné, explique ce revirement par le fait que « les acteurs de la scène politique tardent à mettre définitivement en œuvre la justice et l'égalité pour tous ». Également ex-président du Congrès des jeunes du nord (COJEN) et ancien président des Brigades de dignité d'Abobo (BDD, l'une des branches les plus importantes du commando invisible), Samba Koné regrette que les auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité continuent de « bénéficier des largesses » du pouvoir.

Un combat pour la justice qu'ils se sont engagés à mener pour la restauration de la paix et de la cohésion sociale. « Afin de donner plus de crédibilité aux institutions internationales, aux yeux des populations de tous les bords, et en vue de confirmer le rôle primordial des ONG de défense des droits de l'homme à travers le monde, nous exigeons, au nom des lois internationales et au nom du peuple de Côte d'Ivoire, que soient ouvertes des poursuites judiciaires par la CPI contre Monsieur Guillaume Soro, ex-secrétaire général des Forces nouvelles (FN), qui à n'en point douter, est entièrement responsable de faits reconnus par les ONG internationales », ont écrit M. Koné et ses camarades.

Aussi ont-ils rappelé le massacre, le 6 octobre 2002 à Bouaké (le fief des ex-rebelles), de plus de 65 gendarmes « alors qu'ils étaient détenus avec une cinquantaine de leurs enfants et quelques victimes civiles dans la prison du camp militaire du 3ème bataillon d'infanterie ». « Certains survivants ont été contraints de transporter les cadavres et de les enterrer dans des fosses communes », a rappelé Samba Koné. Il y a aussi les casses des agences de la BCEAO le 20 novembre 2003, à Bouaké, Man et Korhogo.

Pour ces ex-combattants, il faut que justice soit rendue pour plus de 80 personnes qui avaient été enfermées dans un container de 40 (pieds) à Korhogo et Bouaké, le 21 juin 2004, par des hommes qui étaient sous l'autorité de l'actuel chef du Parlement ivoirien. « Ces personnes enfermées sont toutes mortes par asphyxie sous l'effet de lacrymogène en lieu et place de l'eau que celles-ci réclamaient », a-t-il révélé.

À Vavoua et Séguéla, en mars 2004, poursuit le document, plusieurs personnes furent enlevées, torturées et « lâchement assassinées » lors d'un conflit entre factions rebelles. « A tout cela, il faudrait ajouter les vols, pillages et destructions de biens publics et privés qui continuent d'affecter l'économie au Nord », souligne-t-il.

Pour toutes ces raisons et pour bien d'autres, Samba Koné exige le gel des avoirs de Guillaume Soro et la prise d'une mesure d'interdiction de voyager à l'étranger. « Nous vous réaffirmons notre détermination dans un esprit de solidarité à l'endroit du peuple de Côte d'Ivoire, conformément à la Charte de l'ONU qui stipule que tous les hommes naissent libres et égaux devant la loi, sans distinction de race, d'ethnie, de sexe et de religion », écrit M. Koné, avant de poursuivre : « Nous voudrions que justice soit rendue dans un esprit d'équité et d'égalité comme ce fut le cas pour les populations du Sud dans le cadre du massacre des femmes d'Abobo et du charnier de Yopougon en octobre 2000 ».

A l'en croire, ces exigences constituent pour ces ex-combattants un soutien au président de la République, Alassane Ouattara, qui ne cesse d'affirmer que toutes les personnes accusées de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité seront traduites devant les tribunaux. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en prenant une telle initiative, Samba Koné et les siens franchissent un nouveau pas dans les relations crispées qui les opposent à la hiérarchie militaire et plus généralement aux tenants du pouvoir. Se disant livrés à eux-mêmes voire traqués, ils semblent avoir choisi de jouer leur va-tout. Pari risqué ? « Ni les menaces, ni les intimidations, n'arriveront à nous éloigner de notre objectif, celui d'aider à rendre justice aux Ivoiriens », rétorquent-ils.



Hervé KPODION
Source : L'Inter

Lundi 12 Août 2013
Vu (s) 1126 fois



1.Posté par agent007 le 12/08/2013 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CPI ne doit surtout pas oublier les bourreaux des 08 femmes danseuses d'ADJANOU massacreés par Zakaria Koné, Cherif Ousmane, Ben Laden, Issiaka Ouattara, Touré Hervé Pelikan .

2.Posté par Ino le 12/08/2013 10:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bien parle fre

3.Posté par WALACE le 12/08/2013 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nouvelles des journaux bleus Bété au service de cette même racaille ethnie Bété dans leur projet de sabotage de l'unité de la côte d'ivoire
faites tout ce que bon vous semble , le monstre GBAGBO paiera cher le mal fait au peuple ivoirien , là dessus nous ne badinerons pas , il paiera tout le mal qu'il nous a fait

4.Posté par THE QUESTION le 12/08/2013 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ET SI LA VRAIE RECONCILIATION DES IVOIRIENS PASSAIT PAR LE TRANSFEREMENT DE SORO A LA CPI PAR LES SOINS DE OUATTARA, THAT'S THE QUESTION?

5.Posté par Bien aimé MEMESIONDI le 12/08/2013 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je commence à comprendre ton langage. en vérité tu es plus patriote que tout. car effectivement dans ce langage codé que tu utilises, nous comprenons aisément dans, ton intervention suite à cette déclaration de koné samba et ses hommes,que tu souhaites vivement que Soro et son patron soient jugés. malheureusement tu n'es pas assez courageux de le dire de peur des représailles.ne crains rien, ils seront tous jugés et condamnés ces monstres alla-sang et So-rôti.

6.Posté par carole21 le 12/08/2013 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère WALACE, je te lis beaucoup. Franchment je suis de plus en plus peinée par ta haine des bété. Je suis moi même originaire du nord. j'ai cotoyé l'ouest de la CI et surtout la région de gagnoa. j'ai connu d'autres régions de la Côte d'ivoire. De toutes ces régions, je me dois d'êtr reconnaissante de la nature hospitalière des peuples de l'ouest dont les bété dont tu parles avec tant de haine. Mon frère attention, franchment attention parce que je connais beaucoup de bété qui sont du RDR et du PDCI. Il me semble que tu ne connais vraiment pas la CI car les plus fervents soutiens de GBAGBO sont les akans du sud ( les attiés, les abbeys, les abourés, les adjoukrous, les agnis d'aboisso et autres). Je t'invite à faire un sondage personnel ( si éventuellemnt tu cotoies d'autres ethnies et que tu ne te fermes pas à ton seul groupe ethnique), sur10 akans du sud, tu auras plus de 8 ki sont pour Gbagbo alors que sur 10 bété tu en auras peut être 5 ou 6. ce ke je dis là est vraiment sérieux. Je te supplie de t'ouvrir et de ne pas être animé de tant de haine. Bien à toi mon frère....

7.Posté par Filsdafric le 12/08/2013 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi j'ai vraiment HONTE d' appartenir à la même race que ce monstre qui se fait appeler ...WALACE..Quand je pense que la seule chose que les individus des autres races peuvent tirer des textes de notre attardé mental sur ce site c'est LA HAINE, LA HAINE, LA HAINE...et rien d'autre, il leur est , dès lors, plus aisé de déduire que "Les AFRICAINS n' ont aucun projet collectif , ils ne seront jamais unis sur rien, même pas pour leur survie ."..L'amalgame est vite fait.
Cher frère WALACE, puisque ton groupe ethnique DIOULA dispose actuellement de tous les pouvoirs, il ne te reste plus qu'à proclamer l'extermination de TOUS LES BETES , y compris ceux qui militent au sein du RDR et du PDCI.
WALACE, tu es simplement LA HONTE POUR DE LA RACE NOIRE , LA HONTE DE L' AFRIQUE, LA HONTE DE LA COTE D' IVOIRE, bien que tu sois ressortissant Burkinabè !!

8.Posté par LaRédemption le 12/08/2013 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A travers le post de walace le haineux, il vient de démontrer qu'il ne connait vraiment l'environnement politique, socio-culturel et médiatique de la Côte d'Ivoire. Pis, il prouve ici qu'il n'est lui-même, pas résident de notre Eburnie. La raison est toute simple : il assimile le journal Inter aux journaux bleus. Quand la critique vient de chez les adorateur, on a vite fait de taxer le commanditaire de pro-Gbagbo. Un amalgame très grave qui achève de me convaincre dans mes propos. Chère Carole21, tu fais bien de le souligner quand tu expliques à ce robot de walace qui a subit une programmation de son cerveau de façon anachronique à débiter sur ce site des contres-vérités et incongruités, qu'il ne connait vraiment la Côte d'Ivoire. A quoi bon de répondre à cet énergumène si ce n'est perdre son temps. La répétition est pédagogique et aboutit à un résultat probant quand on s'adresse à des êtres sensés. Le cas de ce walace est atypique sinon, depuis qu'on s'évertue à lui faire comprendre la portée et la réalité de notre combat, il serait rentré dans les rangs. Encore faut-il qu'il soit un Ivoirien pour comprendre la douleur du peuple de Côte d'Ivoire infligée par son menteur de mentor dra-mort allah-sang. Cependant, pour ce qui est de l'article, le Grand Laurent Gbagbo, le Président légalement ELU de la Côte d'Ivoire, embastillé à la CPI par le réseau mafieux de la franc-maçonnerie sous l'oeil vigilant du nain de sarko-nazy, le Président Laurent Gbagbo, dis-je avait prédit que le serpent se mordra sa propre que et se tuera par son propre venin. Qu'il en soit donc ainsi. Dieu nous garde.

9.Posté par WALACE le 13/08/2013 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du n'importe quoi ces partisans du FPI , appartenant à la racaille ethnie Bété qui pollue l'air de l'unité de mon pays depuis les années de l’indépendance , on vous connait tous mauvais
vous êtes un poison pour la paix en côte d'ivoire
vous une gangrène pour l'unité de toutes ethnies de la côte d'ivoire , et cela depuis les années de l’indépendance de notre pays
on sait qui êtes vous maintenant, un Bété de GAGNOA ne sera plus président de la côte d'ivoire , il faut en être sûr les gars

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !