Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Joseph Titi, directeur de publication d’“Aujourd’hui” : “On nous en veut pour notre engagement en faveur de Gbagbo”

le Jeudi 8 Décembre 2011 à 06:59 | Lu 605 fois



Le Conseil national de la presse (Cnp) a suspendu, hier, les quotidiens « Aujourd’hui » et « Le Temps », respectivement pour un mois et deux semaines. Joseph Titi, le directeur de publication d’ « Aujourd’hui », se prononce, ici, sur cette mesure. Il accuse le président du Cnp de chercher à « tuer » son journal pour son engagement pour Gbagbo.

Notre Voie : Quelle est le reproche que le Cnp vous fait ?

Joseph Titi : Cela fait trois fois en l’espace de six mois que le quotidien « Aujourd’hui » est suspendu. La première fois, le journal a été suspendu pour douze parutions. La seconde fois, c’était le 22 septembre. Là, le quotidien a écopé d’une suspension de 26 parutions. Aujourd’hui, nous sommes suspendus pour un mois. C’est un acharnement intolérable. La dernière suspension est relative à une série d’articles. Le premier article incriminé est un avant-papier qui parlait d’une manifestation projetée à Paris par les Ivoiriens qui entendaient ainsi célébrer la victoire électorale de Laurent Gbagbo. Nous avons fait un article pour annoncer l’événement. Le Cnp estime que cet article remet en cause le résultat des élections présidentielles.

Le deuxième article est un papier relatif à un appel d’Alain Toussaint, conseiller en communication du président Gbagbo, qui a demandé aux Ivoiriens de se mobiliser par tous les moyens légaux pour empêcher le transfèrement de l’ancien chef de l’Etat à la Haye. Là, le Cnp voit une incitation à la révolte, un appel subversif. En cause également deux billets de notre collègue Joseph Mara dont le premier est intitulé «Il est là, le débat sur la dévaluation aussi ». Le Conseil y a vu une incitation à la violence. Puis un autre billet que j’ai signé et qui s’intitule « Konders se croit en brousse ». Le Cnp a évoqué une injure grave à un diplomate. A cette liste, il faut ajouter un article sur l’histoire des femmes qui ont été tuées à Abobo. Nous y avons relevé que ce sujet qui défrayait tant la chronique tend à être relégué aux oubliettes. Le Cnp a indiqué que cet article était une manipulation de l’information. Le quotidien « Aujourd’hui » a été suspendu pour 26 parutions. A titre personnel, j’ai été suspendu pour trois mois. Pendant trois, je suis ainsi interdit d’écriture.

N.V. : Quel commentaire faites-vous de cette suspension ?

J.T. : Ce que le Cnp dit n’est rien d’autre qu’un habillage juridique. On nous en veut parce que, très tôt, nous avons sonné la mobilisation autour de Gbagbo. C’est cela le vrai problème. Je n’ai rien contre ces confrères, mais quand « Nord-Sud », par exemple, dit que Gbagbo est responsable de trois mille morts sans en apporter la preuve, pourquoi le Cnp ne réagit pas ? Il y a deux jours, « Le Nouveau Réveil » a titré que Gbagbo est un colis encombrant ; et cela n’a suscité aucune réaction. Est-ce à dire que les 46% présumés de pro-Gbagbo qui ont voté pour lui à la dernière présidentielle ne peuvent pas se révolter ?

On nous dit que notre article sur la mobilisation des Ivoiriens de Paris pour la célébration de la victoire électorale de Gbagbo remet en cause le résultat des élections. Je pose la question : Comment ? Je me demande en quoi ce papier peut remettre en cause le résultat des élections, dans la mesure où nous n’avons pas donné de nouveaux résultats. Les gens veulent tout simplement, et c’est malheureux, tuer le journal.

N.V. : Que comptez-vous faire ?

J.T. : Nous avons porté plainte. La loi nous permet de faire un recours devant la Chambre administrative. Nous allons exercer ce recours. Comme je l’ai indiqué tantôt, c’est une décision anti économique qui vise à tuer nos emplois et, par voie de conséquence, le journal. Tous les journalistes d’ « Aujourd’hui » vont donc porter plainte. En tout cas, cette fois, nous allons nous battre avec tous les moyens juridiques pour que justice soit faite.

Tous ceux qui peuvent nous aider à payer les honoraires des avocats seront ainsi interpellés. Nous sollicitons, pour ce faire, le soutien de toutes les personnes de bonne volonté. On veut, par tous les moyens, nous étouffer, mais nous ne sommes pas prêts à baisser les bras. J’en appelle à la mobilisation de tous les démocrates ivoiriens pour sauver « Aujourd’hui », et, avec lui, la liberté de presse.



Entretien réalisé par César Ebrokié

Source : notrevoie

Jeudi 8 Décembre 2011
Vu (s) 605 fois



1.Posté par SILUE SEKONGO le 08/12/2011 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FELICITATIONS A Mr DJE KACOU. MAIS, QU'IL SACHE QUE TOUT SE PAIE SUR TERRE. SI LUI, DIE KACOU NE PAIE PAS ICI BAS MAINTENANT, SA DESCENDANCE PAIERA FORCEMENT SES FORFAITURES. FORCEMENT. NOUS SOMMES VIGLANTS LA-DESSUS. QUE Mr DIE KACOU POURSUIVE SON 2 POIDS 2 MESURES. MAIS L'HISTOIRE RAPIDE DE LA C.I. LE SOUMETTRA TRES TRES BIENTOT A UN JUGEMENT SANS APPEL... SES JUSTIFICATIFS SERONT IRRECEVABLES. IL SERA CONFIE A SATAN...

2.Posté par Mèh le 08/12/2011 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment ignoble pour des intellectuels de verser dans tant d'injustice. Mr Dié kakou, faire un tout petit effort de justice et de rigueur est mieux. On ne sai jamais

3.Posté par Alino Lopez de KPAPEKOU le 08/12/2011 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon très cher frère Joseph, vous êtes l'espoir de la Côte d'Ivoire en particulier et de l'Afrique en général. Nous vous soutenons dans vos actes qui sont d'ailleurs d'ordre juridique. Vous lutter pour une cause noble et vous avez le soutien de tous les africains de la diaspora. Donc ne pensez en aucun moment que vous êtes seuls dans le combat de la libération totale de la CI et de l'Afrique toute entière. Tôt ou tard la vérité finira par triompher et un si beau jour il fera beau temps. Continuons la lutte et résistons!!!

4.Posté par Alino Lopez de KPAPEKOU le 08/12/2011 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon très cher frère Joseph, vous êtes l'espoir de la Côte d'Ivoire en particulier et de l'Afrique en général. Nous vous soutenons dans vos actes qui sont d'ailleurs d'ordre juridique. Vous lutter pour une cause noble et vous avez le soutien de tous les africains de la diaspora. Donc ne pensez en aucun moment que vous êtes seuls dans le combat de la libération totale de la CI et de l'Afrique toute entière. Tôt ou tard la vérité finira par triompher et un si beau jour il fera beau temps. Continuons la lutte et résistons!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !