Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

John Dramani Mahama à propos de l’affaire Katinan : « Laissez la justice de mon pays faire son travail »

le Mercredi 3 Octobre 2012 à 01:19 | Lu 1297 fois



John Dramani Mahama à propos de l’affaire Katinan : « Laissez la justice de mon pays faire son travail »
Exaspéré. Cela semble être l’état d’esprit du chef de l’Etat ghanéen John Dramani Mahama. Accusé par le pouvoir ivoirien de soutenir des comploteurs, le chef de l’Etat ghanéen voit dans la nouvelle affaire Koné Katinan une tentative d’entraver la bonne marche de la justice de son pays.

« Je ne suis pas en charge du dossier, je ne suis pas juriste, je suis historien et communicateur de formation », a-t-il déclaré à la presse, dimanche dernier, à l’aéroport international Kotoka d’Accra à son retour de New York où il vient de prendre part à la 67ème Assemblée générale de l’organisation des nations unies (Onu). De fait, le successeur de feu John Atta Mills ne veut pas que l’on fasse des amalgames. « Ce que je souhaite, c’est que l’on laisse la justice de mon pays faire son travail », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « cette affaire relève de la justice ghanéenne et tous ceux qui veulent la ramener sur le terrain politique auraient dû se rendre à l´assemblée générale des nations unies où nous avons parlé de l’Etat de droit. Je pense qu’ils auraient beaucoup appris ».

Une allusion à peine voilée au chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara qui ne s’est pas rendu la semaine dernière à New York à l’assemblée générale des nations unies.
Certains observateurs s’expliquent difficilement l’absence du chef de l’exécutif ivoirien, président en exercice de la Cédéao à New York alors que le dossier malien y a été abondamment évoqué. Cela aurait également pu être l’occasion pour les dirigeants ghanéen et ivoirien de s’expliquer sur leur différend une semaine après l’attaque des positions de l’armée ivoirienne à Noé ayant entraîné la fermeture unilatérale de la frontière entre le Ghana et la Côte d’Ivoire par le gouvernement ivoirien.

Le président ghanéen a dû être déçu de ne pas voir son homologue et voisin ivoirien à cette rencontre. Cela ne l’a pas empêché de réitérer à la tribune des nations l’engagement de son pays à ne pas servir de base arrière à la déstabilisation de la Côte d’Ivoire. Sa déception a dû être encore plus grande quand, alors qu’il était absent, l’affaire Koné Katinan rebondissait alors que l’ancien ministre ivoirien venait à peine de bénéficier d’une mise en liberté conditionnelle de la part de la justice ghanéenne.

D’où sûrement, sa réaction qui traduit son agacement et son exaspération devant ce qu’il considère comme une méconnaissance de l’Etat de droit manifestée par des personnes qu’il n’a pas nommées mais que l’on imagine aisément.



Augustin Kouyo
Notre voie

Mercredi 3 Octobre 2012
Vu (s) 1297 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 03/10/2012 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Prez MAHAMA, ne vous énervez pas pour si peu. Ne vous donnez pas de la peine pour un individu qui a des rapports très difficiles avec le droit, avant même qu'il ne soit posé de force sur ce fauteuil par le petit voyou Sarkozy. Prez, ignorez les masturbations de Ouattara. Dans tous les cas, il éjaculeras sur lui-même. Il n' y a aucun vase approprié à lui offert à l'effet de se soulager. Il ne mérite aucun récipient de soulagement sur cette terre. Prez, ne vous rabaissez pas au niveau d'un énergumère pour lequel le droit est un grave totem. Depuis qu'il est né, du lundi au dimanche. Du 1er Janvier au 31 décembre de chaque année, tous les marabouts de son père dont il a hérité, l'ont averti que le jour ou il accordera respect au droit, il moura. C'est comme dans le jardin d'Eden ou Adam et sa femme ont été instamment invités à ne pas passer près de l'arbre de vie et de la mort. Prez Mahama, le jour ou Dramane Watra se hasardera à respecter la petite norme en vigueur dans la société, il succombera. Donc; ça n'en vaut nullement la peine de l'obliger à manger son totem. Vous prez MAHAMA, avez été forgé dans le moule du respect des droits humains. Vous souffrez leur piétinement. Dramane ne connaît pas ça, Prez. Prez, si Draamane savait ce qu'on appelle le respect des règles de l'art, la Côte d'Ivoire n'aura jamais été dans la situation ou elle se trouve présentement. Dramane Ouattara est né dans et pour la violence, le non droit. Sinon, comment un individu qu'une décision de la Cour Suprême a déclaré inélligible à une élection présidentielle de Côte d'Ivoire, décision insusceptible de recours, pourquoi, dis-je, un tel Monsieur puisse se sentir à l'aise d'être candidat dans le même pays après distribué de petites kalach à ses petits pour attaquer le pays ? Comment, un individu de l'accabit de Dramane qui crie aujourd'hui " Au droit..Au droit.." puisse rejeter, et la décision d'un Constitutionnel, et la proposition pacifique de recompter les voix peut-il avoir rapport au Droit. Prez, ignorez cet énergumène. Il ne sait pas ce qui lui arrive après avoir perdu, de façon inattendue son parapluie Sarkozy. Prez, tu vois, toi dont le sympole du Parti, le NDC est le parapluie. Dramane est affolé : Sakozy n'est plus là pour faire injonction aux chefs d'Etats Africains au profit de Dramana OUATTARA comme de petits Sous-Prefets face à leur Préfet. Prez, dis Yako au petit burkinabè installé sur un tabouret akan ivoirien qui est débordant pour lui. Il a perdu tous ses soutiens. Plus de Sarkozy pour faire la liste des ivoiriens à dépoter à la CPI. Plus de Sarkozy pour ouvrir toutes les portes des institutions financères internationales. Plus de Sarkozy pour obliger chaque petit chef d'Etat Africain de l'Afrique de l'Ouest à ménager son temps pour être à l'investiture de son petit en mai 2011 si celui-ci tenait à voir son mandar renouveler à la tête de son pays. Prez Mahama, exprime plutôt ta compassion au pauvre Ouattara. Il croyait être quelqu'un. Quelque chose. Or, il n'est rien. Tout s'est écroulé autour de lui. Ne lui demande donc pas de manger son totem : le respect d'un Etat de droit. Il connait pas. Il n'a jamais connu ça. Il ne sait pas si c'est kabato ou sauce arachide. C'est mortel pour lui. Aie pitié de lui. Surtout que sa messe de requiem n'est pas loin. L'Eternel en a déjà fixé la date et les modalités..J'y crois.

2.Posté par poh le 03/10/2012 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Prési MAHAMA ne me faites pas rire. Dramane ne peut pas se présenter à l'assemblée générale des nations unies pour parler de droit de l'homme. Il ne connait pas ça. Dramane tampiri ignore les règles élémentaires de vivre ensemble. C'est dommage pour notre beau pays et ses dignes fils. Prési MAHAMA du courage et surtout ne vous laissez pas pièger par ce maudit de dramane. Pardon Prési MAHAMA protège nos frères qui sont chez toi. Ne les livre pas aux tueurs d'Abidjan.
QUE DIEU BENISSE LE GHANA ET LA COTE D'IVOIRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !