Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Interviewé dans sa cachette de l’Hôtel du Golf par France 24 : Alassane Ouattara en plein délire

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Media Libre pour tous le Vendredi 7 Janvier 2011 à 15:16 | Lu 340 fois



Si, pour Alassane Ouattara, assumer les fonctions de président de la République c’est rester cloitré 24h sur 24h entre les 4 murs d’un hôtel, alors permettons qu’il jouisse d’une telle consolation. Mais de là à se permettre de distiller à longueur de journée de gros mensonges et des contrevérités par le canal des médias étrangers qui lui font allégeance, c’est faire une injure intolérable à l’intelligence des Ivoiriens.

Dans l’interview accordée à France 24 depuis l’Hôtel du Golf, Alassane Ouattara soutient avoir battu Laurent Gbagbo dans les casernes militaires. «J’ai la preuve que, dans les casernes, les militaires ont voté pour moi à plus de 64% le 28 novembre. Aujourd’hui, ce chiffre doit être largement dépassé. Par conséquent, il n’a ni le soutien des militaires en réalité, et, bien entendu, le suffrage universel m’a donné plus de 54% des voix», confie-t-il à cette chaîne de télévision.

Mais à la question de savoir pourquoi l’armée ne bouge pas contre Laurent Gbagbo, l’ancien Premier ministre avance : «Oui, mais, pour ce qui est de l’armée, je félicite d’ailleurs les forces de défense et de sécurité pour leur retenue. Parce que ce sont des militaires et des miliciens qui assassinent les honnêtes citoyens ivoiriens dans les quartiers populaires.

L’armée est donc attentive à cette situation. Nous ne voulons pas d’affrontements entre les militaires en Côte d’Ivoire».
Arrêtons-nous là et demandons à Alassane Ouattara : si vous soutenez que plus de 64% des militaires ont porté leur choix sur votre personne dans les casernes, alors sur quelle force repose Laurent Gbagbo qui, selon vous, s’accroche au pouvoir ? Est-ce possible que vous, Alassane Ouattara bénéficiez du soutien d’une large majorité des militaires et ne pas être en mesure d’utiliser cette force pour déloger Laurent Gbagbo qui, à vos yeux, confisque votre pouvoir ?

Est-ce encore possible que cette large majorité de militaires vous soutien et laisse les milices tuer librement vos populations dans les quartiers populaires comme vous le faites croire? En suivant votre raisonnement, on est tenté de dire que l’armée de Côte d’Ivoire est tellement devenue faible au point de rester impuissante face aux milices et mercenaires que vous attribuez à Laurent Gbagbo ! Difficile de croire. A moins que vous ne vouliez cacher la vérité à vos interlocuteurs de France 24. Et pourtant, à vous entendre, vous ne vivez pas à l’hôtel de gaieté de cœur, mais bien parce qu’il vous est impossible d’en sortir.

Vous le dites si bien en des termes clairs répondant à la question relative au blocus qui vous cloue à l’Hôtel du Golf : «Vos journalistes ici présents vous diront que ce matin, quand ils ont essayé de venir, ils ont été agressés». Mais qui peut donc agresser les journalistes en route pour une visite à Ouattara alors que ce dernier dit avoir l’adhésion des militaires ? Ces nombreux militaires favorables à Ouattara ne sont pas toujours capables de lever le verrou de son hôtel afin de le rendre libre de ses mouvements. C’est quand même curieux et incompréhensible. Et il n’est pas exagéré de dire que Ouattara baigne dans une incohérence dont il a lui seul le secret. Il tente de rouler dans la farine ceux qui le veulent bien.

Sur la question économique

Le candidat malheureux accuse à l’emporte -pièce : «Le Conseil des ministres de l’UEMOA a décidé le 23 décembre dernier qu’il n’y a aucun doute que c’est Alassane Ouattara et ses représentants qui ont la signature. Ceci étant, Laurent Gbagbo et sa garde républicaine envoient des éléments armés pour attaquer des banques, prendre de l’argent en espèces pour l’utiliser à des fins macabres». Voilà que Ouattara apprend aux Ivoiriens que Gbagbo fait attaquer des banques.

Des braquages donc. Mais il ne dit nulle part le nom d’une banque qui a été attaquée à cet effet. Mais comment celui qui dit être le président de la République reste évasif et imprécis dans ses accusations. La question essentielle est de savoir qui de lui Ouattara dont la signature est reconnue et Laurent Gbagbo a pu payer les salaires de décembre ? Et pourquoi la Garde républicaine n’est pas avec lui et continue-t-elle de servir celui qu’il présente comme le perdant des élections ? Finalement, que contrôle Ouattara au niveau de l’appareil de l’Etat ? Il laisse les Ivoiriens sur leur faim sur bon nombre de questions.

Contre le Conseil
constitutionnel

Comme il sait bien le faire sans toutefois convaincre, il accuse le Conseil constitutionnel d’être aux ordres de Laurent Gbagbo et refuse le recomptage des voix. «Ce qui se passe est tout simple : Voici un Conseil constitutionnel aux ordres qui se lève et qui annule les voix de sept départements du Nord. Cela n’est pas acceptable. Le Conseil constitutionnel avait le choix soit d’invalider le scrutin dans son ensemble, soit de le valider.

Mais il ne peut annuler le scrutin dans un certain nombre de départements. Ce Conseil constitutionnel n’a dit ni le droit, ni la vérité», s’est confié Ouattara. Alors pourquoi Ouattara ne dit pas un mot sur l’annulation de tous les résultats de France pour les deux tours ? En outre, si le Conseil constitutionnel est, selon lui, aux ordres de Gbagbo et ne dit ni le droit, ni la vérité, pourquoi donc Alassane Ouattara lui adresse un courrier pour l’informer de sa prestation de serment ?

Quand les choses sont en sa faveur, c’est le droit, mais quand c’est le contraire, Ouattara entre en rébellion comme il le fait avec les chefs-rebelles qui l’entourent à l’hôtel du Golf après avoir nié n’avoir aucun lien avec eux. Alassane Ouattara, c’est le creuset de l’incohérence. En un mot, il délire.

Benjamin Koré (benjaminkore@yahoo.fr)

Afrik53 - Media Libre pour tous
Vendredi 7 Janvier 2011
Vu (s) 340 fois



1.Posté par Jean Luc le 08/01/2011 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça ne fait que commencer. Quelqu'un a dit que dans un songe d'avant les élections,mossi dramane avait perdu et qu'il était devenu FOU et foutu.
Mais qu'il s'attend au jugement sans appel de Dieu pour les innocents qu'il a fait tuer depuis son entrée guerrière en politique en CI.

2.Posté par kingston Tiemel le 09/01/2011 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas surprenant. M. Alassane est tellement envieux du pouvoir qu'il en a perdu la raison. Sinon comment comprendre que ce monsieur se mette dans un hotel et croit gouverner la Côte d'Ivoire. En tout cas les Ivoiriens sont inquiets pour lui mais en même temps se moquent de lui car il est le diable en personne. Au lieu de faire de la politique, il fait du brigandage et du terrorisme en armant et entretenant des rebelles sans foi ni loi qui maintiennent dans l'angoisse et la terreur beaucoup de nos frères du nord et de l'ouest du pays. Il devait se rendre compte que les Ivoiriens dans leur majorité le prennent déjà pour fou sinon ses appels à la désobéissance civile seraient suivis. Nous conseillons à ses amis de le soumettre à un psy et de se mefier en évitant qu'il soit en contact d'armes à feu de peur qu'il se mette à tirer sans raison..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !