Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Interview exclusive de M. Anicet Djéhoury, du chef de Cabinet du Président Abel NAKI

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Dimanche 31 Mai 2015 à 10:49 | Lu 667 fois



Interview exclusive : Anicet Djéhoury, Chef de cabinet du président Abel NAKI : "On veut tuer la démocratie dans notre pays...On veut contraindre le peuple ivoirien à une pensée unique dictée par une conceptualisation erronée de la démocratie moderne."

Fiche de Présentation

Anicet Maxime DJEHOURY né le 26 Juillet 1974 à Abidjan
Titulaire d'un Master I Menton Droit des Affaires et d'un Master II Banque Finance Assurance Spé. Gestion du Patrimoine obtenus à l'Université d'Angers en France, Anicet Maxime DJEHOURY est Gestionnaire d'Assurances de Profession dans une banque française.
Auteur de deux ouvrages parus aux Ed. l'Harmattan (Marcoussis les Raisons d'Un Echec en Juillet 2005. La Guerre de Côte d'Ivoire, La Dernière Expédition Coloniale en Novembre 2007), il occupe également les fonctions de Chef de Cabinet du Président du Cri-Panafricain et de Responsable de la Section du Cri-Panafricain Bordeaux.

1- Le Cri-Panafricain est membre de la plateforme de l'opposition contre le pouvoir actuel. Qu'est-ce qui explique votre alliance à cette coalition?

Intégrer la CNC n'est pas pour le Cri-Panafricain, une décision d'opportunité. C'est le fruit d'une profonde réflexion. Nous avons, il y a plus d'un an rédigé un projet d'alliance de l'opposition politique et civile parce que nous estimions déjà à l'époque que la seule façon de mettre la Côte d'Ivoire sur le droit chemin, sur la voie de l'apaisement, de la réconciliation nationale, était de réunir les filles et fils de notre pays autour d'un projet consensuel.

Voir la coalition Nationale pour le Changement naître au grand jour est une satisfaction et nous félicitons les camarades de la 3ème voie qui ont porté ce projet jusqu'à son aboutissement.

Les combats à venir pour une Côte d'Ivoire démocratique où se dérouleront des élections transparentes, libres et sans violences; une Côte d'Ivoire définitivement débarrassée des scories de la vengeance politique, du rattrapage ethnique et de la justice des vainqueurs ne doivent pas être sous-estimés.
Ces combats difficiles n'aboutiront pas par la seule solidarité d'un club d'amis se fermant aux autres Ivoiriens. Ils aboutiront par une prise de conscience collective de l'ensemble des populations.

C'est pour cela qu'au Cri-Panafricain, nous militons depuis longtemps pour une coalition incluant tous ceux qui sans exception ne se reconnaissent plus du régime actuel. C'est-à-dire non seulement les partis politiques, les membres de la société civile ivoirienne mais aussi ceux de la diaspora qui ont joué un rôle très actif ces dernières années.

2- On connaît le Cri-Panafricain dans les mobilisations à la Haye. Qu'est-ce qui explique votre absence dans les derniers mouvements en faveur de Gbagbo?

Détrompez-vous Monsieur, nous sommes présents dans toutes les manifestations et mobilisations concernant le combat panafricain.

Lors de la grande Marche Internationale de l'Unité Africaine, le samedi 27 décembre 2014 dans les rues de la capitale française. Le Cri-Panafricain a avec Abel Naki mobilisé toute la diaspora africaine pour le respect de la souveraineté de notre continent.

Le 11 avril 2015, pendant que nos camarades manifestaient avec d'autres africains à Paris, pour le respect des constitutions africaines, j'étais personnellement à Lectoure dans le Gers en compagnie de l'ambassadeur du Sénégal en France, des autorités françaises et de l'association des travailleurs sénégalais de France. Ce jour particulier pour la Côte d'Ivoire est aussi un jour de commémoration et d'Hommage aux combattants africains tombés sur le champ d'honneur. Dans cette ville du Gers, repose en effet une majorité de combattants ivoiriens venus défendre l'intégrité territoriale française.

Depuis avril 2011, le Cri-Panafricain est avec Abel Naki en tête de toutes les manifestations Pro-Gbagbo de la diaspora, nous nous réjouissons de voir aujourd'hui de nouvelles têtes prendre le relais du combat que nous avons initié et nous les accompagnons autant que faire se peut. Le 30 mai 2015 des camarades, et nous les félicitons, organisent le déplacement à la Haye pour fêter les 70 ans du Président Gbagbo et la responsable des femmes du Cri-Panafricain est au four et au moulin pour la réussite de cet événement.
Je voudrais rassurer les uns et les autres que sur les questions fondamentales, sur nos valeurs, sur notre soutien au Président Laurent Gbagbo, il n' y a aucun compromis possible. Au Cri-Panafricain, nous sommes tous des Gbagboistes convaincus et non négociables.

3- On accuse votre leader Abel Naki d'avoir pactisé avec le régime d'Abidjan. Qu'en est-il exactement?
Il n'en est rien! Nous avons, avec Abel Naki, arpenté quatre années durant les rues d'Europe et d'Amérique pour dénoncer l'injustice faite aux Ivoiriens. Nous l'avons fait sans concession aucune et obtenu des victoires certes importantes au niveau international mais pas suffisantes pour faire changer le cours de l'histoire en Côte d'Ivoire.

C'est ainsi qu'à Bordeaux au printemps 2014 est apparue la nécessité que nous ne nous détournions pas du sort de nos concitoyens en Côte d'Ivoire. C'est à cette date qu'est née notre projet d'union de l'opposition politique et civile ivoirienne. L'objectif était double d'une part parler à nos frères ivoiriens qu'ils soient à Abidjan, Duékoué, Grand Lahou, Guiglo, Bouaké, Dabou, Korhogo, Odienné, Gagnoa et d'autre part rencontrer les différents responsables de l'opposition civile et politique ivoirienne en vue de les sensibiliser à la nécessité d'une union.

Nous avons dès lors décidé qu'un retour en Côte d’Ivoire, la terre de nos ancêtres s'imposait pour continuer la lutte là, où le président Gbagbo l'a menée avant son arrestation. C'est ainsi que notre organisation a donné un quitus à Abel Naki son Président pour qu'il se rende en Côte d'Ivoire. Ce qu'il a fait en obéissant strictement au cahier des charges qui avait été arrêté.

Nous avons peut-être à un certain moment pêché par défaut de communication, mais l'objet général de l'entrevue qui a fait tant de bruit avec Monsieur Hamed Bakoyoko, le ministre de l'intérieur, consistait simplement à obtenir les garanties sécuritaires nécessaires au bon déroulement de notre mission en Côte d'Ivoire.

Aujourd'hui, alors que les clameurs et les accusations injustifiées se sont tues, les faits parlent désormais pour nous. Tous les observateurs avisés de la vie politique ivoirienne savent qu'aujourd'hui en Côte d’Ivoire, en ce qui concerne l'opposition, il y a deux groupes.

D'une part la C.N.C avec en son sein le Cri-Panafricain qui estime qu'il il est primordial de mettre la pression sur le régime Ouattara pour obtenir des conditions d'une élection libre et transparente.
Et d'autre part, une opposition qui est disposée en l'état actuel des choses, avec une CEI monocolore, un conseil constitutionnel au service du régime, une armée tribale, des médias aux ordres, d'accompagner le régime actuel dans une opération de légitimation après son accession brutale au pouvoir.
La suite des événements nous a donné raison parce qu'en politique, seule la vérité du terrain rétablit les faits.

4. Qu'est-ce qui explique le silence de Naki sur le font patriotique?

Tout ce que je viens d'expliquer est la preuve contraire qu'Abel Naki et le Cri-Panafricain ne sont pas silencieux sur le front patriotique. Au niveau de la diaspora, nous avons montré la voie et je suis heureux de constater que d'autres camarades emboitent le pas d'Abel Naki dans les rues de Paris. Le Cri-Panafricain est à un autre stade de la lutte. Et le terrain ivoirien est désormais son nouveau lieu de prédilection. Nous ne le ferons pas seuls. Nous agirons dans le strict respect de la coalition dans laquelle nous sommes partie prenante. Vous verrez dans les prochains jours et surtout dans la campagne à venir la force de mobilisation de notre organisation, la force de la coalition de l'opposition ivoirienne. Allons seulement.

5. Si tel est que l'opinion publique ivoirienne pense que le patron du Cri-Panafricain n'est pas sur la bonne route quelle action d'envergure pour redorer son blason?

Comprenez cher Monsieur, et je suis obligé de me répéter que la suite des événements nous a déjà donné et continuera de nous donner raison parce qu'en politique, le terrain ne ment jamais.
Concernant les actions d'envergure pour redorer un quelconque blason, nous vous rappelons que membre d'une coalition de toute l'opposition, il n'est pas question pour notre mouvement de prendre des initiatives solitaires.

Par contre, connaissant les qualités de mon camarade et frère Abel Naki, je puis vous assurer qu'il saura prendre au sein de la C.N.C ses responsabilités notamment quand il s'agira de mobiliser la jeunesse de Côte d'Ivoire. Le président Gbagbo disait souvent, allons doucement car nous sommes pressés. Le calendrier ivoirien est riche d'événements. Il faudra aller arracher au gouvernement les conditions d'une élection libre. Il y a la campagne présidentielle à venir. Sachez simplement que sous sommes prêts et déterminés pour le combat pour la démocratie. Et vous nous verrez sur le terrain, il n'est pas dans nos habitudes de fuir nos responsabilités.

6- Quelle lecture fait le Cri-Panafricain de la politique et de la gouvernance actuelles de Ouattara?

Sur le plan économique, le gouvernement ivoirien a une approche des investissements qui tient plus de la parade que de l'efficacité. En dépit des effets d'annonce d'une croissance exponentielle à deux chiffres, le désarroi des acteurs économiques nationaux et la méfiance des investisseurs subsistent. Le recours à un endettement sans précédent ainsi que les dérives sur la gestion des finances publiques sont autant de signes qui ne peuvent tromper sur l'état économique du pays.

Le front social est lui en ébullition tant le gouvernement actuel méprise les étudiants, les professeurs, les policiers et l'ensemble des travailleurs. Plutôt que de répondre aux revendications légitimes des différentes organisations syndicales, le régime actuel s'entête à arrêter, menacer et réprimer les différentes manifestations.

Sur le plan politique le Cri-Panafricain s’indigne de la recrudescence d’une campagne d’intimidation de l’opposition entreprise par le gouvernement de M. Ouattara depuis son accession au pouvoir.
En lieu et place d'un dialogue politique constructif pour mettre les Ivoiriens et la Côte d'Ivoire au centre du jeu politique, à quoi assistons-nous? Le chef d'Etat qui n'a jamais reçu en audience un seul leader de l’opposition depuis sa prise de fonction s’attelle plutôt à déstabiliser les partis politiques en choisissant en leur sein ceux qui sont prêts à l'accompagner sans sourciller vers un deuxième mandat. Les cas du PDCI, FPI, MFA sont des illustrations parfaites.

7- Quelles réactions du Cri-Panafricain par rapport aux dernières arrestations dans les rangs du FPI?

On assiste malheureusement depuis l’accession au pouvoir d'Alassane Ouattara a un recul net de la démocratie en Côte d'Ivoire. On veut tuer la démocratie dans notre pays. On veut emprisonner les esprits en Eburnie. On veut contraindre le peuple ivoirien à une pensée unique dictée par une conceptualisation erronée de la démocratie moderne. Cinq ans maintenant que les dirigeants du FPI et les membres de l'opposition subissent des brimades. Laurent Gbagbo et Blé Goudé déportés à la Haye, Simone Gbagbo détenue depuis près de cinq ans en prison.

Le CRI-Panafricain exige des autorités ivoiriennes la libération pure, simple et sans condition aucune des ministres Danon Djédjé, Hubert Oulaye, et du Secrétaire National du FPI M. Justin Koua et l’ensemble de tous les autres prisonniers politiques détenus injustement dans des prisons de fortunes en Côte d’ Ivoire.

8-Votre dernier mot?

Je voudrais avant tout m'incliner devant la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de la crise en Côte d'Ivoire de septembre 2002 à nos jours. J'apporte toute ma compassion à leurs familles. Et souhaite un prompt rétablissement à tous ceux qui portent des blessures physiques et morales. Une pensée à tous les prisonniers politiques et leurs familles qui souffrent tant de leur éloignement. Il est enfin temps pour notre pays de sortir de la politique de vengeance.

Le seul combat qui mérite d'être mené aujourd'hui est celui qui fait passer le sort et l'avenir des Ivoiriens avant les intérêts partisans de quelques hommes politiques. Les Ivoiriens ont de tout temps été un peuple hospitalier, épris de paix. Depuis quelques années, nous constatons malheureusement que nous nous éloignons années après années de ce qui fait notre ADN, un peuple pacifique. C'est pour cela que nous sommes engagés en politique pour retrouver nos valeurs qui se perdent.

Je veux dire aux Ivoiriens que nous viendrons vers eux pour emprunter définitivement
la démarche pour une vraie réconciliation nationale. Et cela passe par le départ du pouvoir de ceux qui refusent de réconcilier les Ivoiriens. Je veux dire à nos frères du Nord qu'ils ne doivent pas hésiter à rejoindre la CNC, au sein de laquelle se trouvent d'éminents cadres tels que KKB, Mamadou Koulibaly, Banny, Aboudramane Sangaré et surtout Essy Amara. Cette coalition n'est pas une coalition anti-Ouattara. Il s'agit d'une coalition pour la Côte d'Ivoire.

Je vous remercie.


Afrik53.com : Infos 7J/7
Dimanche 31 Mai 2015
Vu (s) 667 fois



1.Posté par konan dieudonne le 01/06/2015 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A VOTRE ATTENTION SVP... (Faites Circuler SVP, Merci !!!)
Ce qui va suivre est juste un appel que je voudrais porter à l’endroit de toutes les personnes (Ivoiriens ou pas) vivant en Côte d'Ivoire ou désireuse de s'y établir et notamment investir. Entre 2001 – 2002, à mes débuts en tant que Négociant Immobilier, j’ai fais la rencontre d’une dame (Mme K...) qui recherchait des Opportunités Immobilières ; vente/achat de terrains, villas etc… Alors avec mes modestes expériences j’avais réussi à lui en trouver. Nous avions été dans la zone de Bingerville. Mais je me souviens qu’à l’époque, la majorité des acquéreurs à qui je proposais de s’investir activement si moyens financiers il y’avait dans l’achat des terrains surtout dans ces zones-ci (Bingerville/Angré Château/Abobo Biabou/Yopougon prison civile et même Bassam etc…) manifestaient tout de suite un désintéressement comme c'est souvent et "malheureusement" le cas chez bon nombre de nos concitoyens « Je ne peux/veux pas aller à Angré Chateau/Bingerville/Biabou/Anyama...; l'electricité n'y est pas encore en plus nous risquons ma famille et moi de nous faire agresser...» Me disaient-ils tous en général. Mais mon objectif avait été de leur faire savoir que compte tenu de l’urbanisation en Abidjan qui était tassez grandissante, ces zones dites dangereuses/risquées allaient devenir sûrement des endroits prisés. Et s'ils y investissaient en acquérant des terrains en son temps, ils feraient de très bonnes affaires soit environ 10/20-30 ans plus tard. Mais aujourd'hui, ma vision que j'avais eue s'est avérée exact et deviendra encore plus concrète dans les années avenirs d'ici une dizaines d'années puisque selon les statistiques, La Côte d'Ivoire, Notre Très Belle Patrie sera désormais comptée parmi les Nations Importantes dans Le Monde Entier. C'est donc ainsi que ces terrains qui y étaient cédés à des prix défiant toute concurrence pour ne pas dit insignifiant ont grimpé et continueront même à le devenir tant la DEMANDE devient chaque jour plus croissante. Face donc à ce grand défis dans laquelle Nos Autorités se sont engagées de Re-positionner Notre Pays, La Côte d'Ivoire dans le concert des nations, j'ai décidé d'apporter ma modeste contribution à Ce Projet en faisant La Promotion de La Destination Côte d'Ivoire mais plus particulièrement en proposant à tous des Opportunités Immobilières dont La Vente/Achat de Villas, Terrains, Immeubles etc... N’attendez plus, réagissez et devenez Un Acteur de Cette Nouvelle Côte d'Ivoire tout en devenant Propriétaire d'Une Bien Immobilier. Ainsi, vous aurez sécurisé votre vie future et celle de votre famille. La Bible dit dans Le Livre des Proverbes 13V22 ceci: « L'homme de bien laisse un héritage à ses enfants et aux enfants de ses enfants... » Ci-bas, le récapitulatif de toutes mes Opportunités Immobilières actualisées, crédibles et vérifiables.-------------------------------------------------
A LOUER
---Appartements & Studios---
Zone Cocody/7ème/8ème/9èmeTranche/Palmeraie/Bonoumin/Attoban/Riviera
- Studios 80.000/90.000/100.000 - 150.000
- Appart 2pcs 150.000/180.000/200.0000
- Appart 3pcs 250.000/300.000/350.000
- Appart 4pcs 400.000/500.000 – 700.000
- Villa basse et Duplex 3/4/5/6/7/8/9/10 pièces 400.000 /2,5 - 3,5 Millions
- Résidence à Louer pour Vacanciers 30.000 - 50.000/Jour
---Villas basses & duplex disponibles pour Location
1/ Villa duplex 9pcs bâtie sur 1200 m² sise à la 7ème Tranche (en bordure de route Attoban) 2 Millions.
2/ Villa duplex 19pcs bâtie sur 800 m² 7ème Tranche 3 Millions
3/ Villa duplex 8pcs meublée+piscine Riviera Attoban vers le 30ème Arrondissement 2 Millions.
4/ Appart 3 pieces 7,8ème Tranche 400.000
5/ Appart 4pcs+garage interne+salon spacieux 1er étage Angré Glacier Oscar 300.000
6/ Villa basse Star 14, 9ème Tranche 4pcs+garage interne, très belle et neuve 500.000
7/ Duplex 7pcs+jardin situé à Angré Arcade 3 Prix 1 Million/Mois
8/ Duplex 6pcs situé à Angré 8ème Tranche vers SAGETIM 700.000/Mois
VILLAS DUPLEX/BASSES EN VENTE
1/ Location Vente d'une Villa basse 4 pièces évolutive (brut/non modifiée) avec garage cours arrière et avant bâtie sur 300M² avec un apport initial de 2.600.000Fcfa Livraison prévue pour Décembre 2015. Lieu: Akandjé 2 / Prix: 10.5000.000Fcfa
2/ Villa basse 4 pièces+garage (brut/non modifiée) sise à la Riviera Abatta vers SICTA Prix: 25 Millions à débattre
3/ Villa duplex Plateau Dokui Cité Forest 4pcs+garage interne.60Millions à débattre.
4/ Villa duplex 8pcs Riviera Versant 280 Millions
5/ Villa duplex 6pcs+1dependance+piscine 400 Millions
6/ Maison inachevée (2 appartements de 3pcs) bâtie sur 600 m² Angré Château 35 Millions
7/ Villa duplex inachevée 8pcs angré papayer 750 m² 75 Millions (Offre soumise à condition…)
8/ Villa basse 4pcs+1dependance+garage interne Angré Cité Blanche 300 m² 95 Millions à débattre
9/ Villa basse sise à Angré 5pcs+garage sur 600 m²120 Millions avec ACD
10/ Villa duplex 5pcs+1dependance+garage 600 m² Angré Cité Bel Horizon 150 Millions
11/ Villa duplex 8pcs+piscine 1300 m² Angré 8ème Tranche 450 Millions à débattre.
12/ Belle Villa basse 4 pièces+1dépendance+garage (2 voitures)+grande terrasse et cours arrière Riviera Palmeraie Prix : 50 Millions
13/ Villa Duplex 4 pièces+1 dépendance+parking inachevée Cocody Mermoz derrière nouvelle Mairie 50 Millions à débattre.
14/ Belle Villa basse 4pièces+1dépendance+débarras+garage (2 voitures) sur 300M² prête à habiter Angré Prix : 70 Millions
15/ Villa basse 5pièces (3chambres+2salons) bâtie sur 420M² Angré Glacier Oscar 90 Millions.
16/ Très Grande Maison (Ensemble de 21 studios, rapport mensuel 800.000Fcfa) située à La Riviera Palmeraie 60 Millions
17/ Très belle Villa Duplex 6pièces très bon standing sur 600m² Riviera Plameraie Prix : 130 Millions.
18/ Très belle Villa Duplex 5pièces+dépendance sur 400M² Cocody Les Perles Prix : 160 Millions
19/ Très belle Villa Duplex 5 pièces meublée (de qualité supérieure)+Split bâtie sur 400 M² 176 Millions Angré 8ème Tranche
20/ Villa Duplex 4pièces+Split bâtie sur 300M² Angré 8ème Tranche Prix: 95 Millions.
21/ Très Luxueuse Villa Duplex 5pièces+1 dépendance+piscine entièrement meublée (origine europe/france) habitée par européen mais prête à être céder comportant toutes les commodités sise à Angré 9ème Tranche Prix : 350 Millions à débattre NB : céder avec tous les meubles.
22/ Appartement 4pièces Riviera Golf 70 Millions
23/ Villa duplex deux plateaux Sanon 8pcs 180 Millions à débattre
24/ Villa duplex Cocody Quartier Versant 1 5pcs+1dependance 150 Millions à débattre
TERRAINS EN VENTE
1/ 600 m² Angré Château 25 Millions ACD en-cours
2/ 600 m² Angré Château vers Terrain de SOTRA 20 Millions à déb. Titre Foncier
3/ 2000 m² Angré Château vers Terrain de SOTRA 80 Millions à déb. Titre Foncier
4/ 1200 m² à Cocody Angré 7ème Tranche 100 Millions à débattre Lettre AGEF.
5/ 2 Lots 500 m² 13 Millions/Lot à débattre sis à Cité SIR Riviera Faya Attestation Villageoise
6/ 800 m2 8ème Tranche 120 Millions à débattre
7/ 1700 m² 8ème Tranche 130 Millions à débattre
8/ 350 m² 9ème Tranche 35 Millions à débattre
9/ 900 m² 9ème Tranche 35 Millions à débattre
10/ 500 m²GESTOCI Programme 6. 22 Millions à débattre
11/ 400 m² GESTOCI Programme 6. 10 Millions à débattre
12/ 700 m² Angré Château vers Université Catholique 15 Millions
13/ 800 m² Angré Château vers Université Catholique 20 Millions à débattre.
14/ Nouveau Lotissement à Bingerville 500M² - 600M² Prix 3.5/4.5 et 6 Millions avec Attestation Villageoise.
15/ 5 hectares situé à Sikensi en bordure de l’Autoroute du Nord 5.000Fcfa/M² ACD
N°16/ Terrain 2832 M² situé au Plateau Avenue Nogues Prix 2.4 Milliards de FCFA à débattre
N°17/ Terrain 2832 M² situé au Plateau Rue du Commerce Prix 2.4 Milliards de FCFA à débattre.
NB : Les Visites sont prévues et garanties de 10H - 17H
Contactez Mr. Konan Dieudonne
Cel : (+225)41 25 53 34
Email : konandd@yahoo.fr
Skype ID : konan.dieudonne
Que DIEU bénisse Tous vos Projets & Investissements… !!!

2.Posté par amakon le 02/06/2015 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOI PERSONNELLEMENT NE PEUT PAS ACQUERIR UNE MAISON A HAUTEUR DE MILLION CAR C'EST UN PEU TROP .VU LES PRIX QUE VOUS NOUS PRESENTES ,C'EST ENORME.POURQUOI VOUS LES PROMOTEURS IMMOBILIERS ETES ESCROCS?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !