Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Intervention de Mr Guy Laberti sur Africa N1 / Sujet Proces du Président Gbagbo. Ce Lundi a 8hre 15

le Lundi 31 Octobre 2011 à 06:23 | Lu 528 fois




Lundi 31 Octobre 2011
Vu (s) 528 fois



1.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Perfect comme le disent les anglais. Vos interrogations. Seulement, votre papier de la semaine dernière " sur une guerre etnique guette la C.I" m'a indigné tant votre démarche était loin d'être logique. Tout d'abord, vous croyez d'abord mettre en lumière les "crimes" de GBAGBO et son régime avant de démontrer que ça n'a aucun lien avec la guerre des impérialistes contre notre pays. Ensuite pour développer le titre du papier, tu mettais en parallèle la présence de DJEDJE MADI, KAKOU Guikahué avec Amani N'guessan et Yao Yao Jules. Je dis : tu es à côté de la plaque quoi que tes intentions fussent manifestes...

2.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu sais, nous nous connaissons dans cette C.I. GBAGBO et son régime sont coupables de tous les péchés. Ns devons les laisser tranquiles dans leur prison qu'ils méritent en sanction. Jugeons maintenant les "sans tâches". Et au sujet de la guerre ethnique. Ne nous voilons pas la face, en ressassant la mise en parallèle de KAKOU GUIKAHUE-DJEDJE MADI et AMANI N'guessan et Yao Yao Jules. Nous sommes tous en C.I. Contrairement à ce que ton papier de la semaine dernière insinuait, ceux qui ont cru devoir s'associer à cette guerre ethnique aux dioula sont connus. Cessons de distraire les gens. Qui a dit qu'on ne peut voter un KOKRO-Bété qui a tué Houphouët../..

3.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui a dit dans ce pays que le groupe bété est tout juste bon pour être tumbiste et danseur ? Qui a dit qu'au lieu de voter un bété, il préfère voter un chien ? Et venons-en aux DJEDJE MADI-KAKOU GUIKAHUE/AMANI N'guessan et autre. Dans le cas des 1ers, la règle veut chacun mette sa tâche où il veut. C'est la culture de leur groupe ethnique. C'est l'exception qui voue aux gémonies le "frère" qui milite ailleurs. En revanche, peux-tu nier que pour avoir "suivi 1 bété", YAOYAO Jules a été mis nu dans son propre village dans les années 1992 ? Peux-tu nier qu'en ce moment, Mr AMANI N'guessan est interdit de mettre pied dans son village ? Peux-tu nier les témoignages des guérés qui ont attesté être assassinés...:/...

4.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
par des burkinabé, des dioula avec malheureusement la complicité de leurs frère ivoiriens " BAOULE". J'ai entendu ce témoignage sur France 24. Il n'ya pas un village attaqué dans l'Ouest par les FRCI sans que les frères Baoulé accueillis sur leurs terres ne fassent corps avec les agresseurs, les tueurs, les violeurs de leurs bienfaiteurs. Alors, même si un mot d'ordre n'a pas été donné par les politiques, nous observons sur le terrain, un comportement qui démontre à suffisance que les frères Baoulé ont pris fait et cause des tueurs, des agresseurs, des violeurs de leurs hôtes. Dès lors...

5.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dès lors, disais-je, si les ingrédients d'une guerre ethnique étaient réunis, ayant le courage de désigner ceux qui les amoncellent à l'effet de nous permettre de la conjurer efficacement. Mais si on veut rester dans les amalgames, dans les principes vaseux, mais les dégâts ne nous surprendront pas. Car, quelque soit les défauts de quelqu'un, qu'il soit paresseux, belliqueux, vendeur de forêt, le fait qu'il t'ait accueilli chez lui, introduit dans le patrimoine de ses ancêtres, en toute occasion, tu dois lui pardonner ses manquements. J'ai un exemple de mon cousin qui exhorte à cela :

6.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cousin était instituteur dans un village de Bodokro ( Centre de C.I.) au mileu des années 90. Il y avait un petit espace derrière son logement. Sa femme avait cru bon d'y faire une petite palissade pour y planter quelques boutures de manioc. Mais dès que le Président des parents d'élève avait fait le constat de la croissance de ces plants, il en rendait directement compte au chef du village. Et la machine se mettait en marche au motif qu'il n'était pas venu cultiver leurs terres. Les jours qui ont suivi ont vu la saisine de l'Inspecteur, l'affectation en pleine année de mon cousin dans un autre village de la même circonscription administrative et scolaire...

7.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors, arrêtons de faire de grands développements théoriques dont les objectifs sont perceptibles. C'est-à-dire au travers de ton papier, on doit en déduire ceci : en démocratie, on donne librement des consignes dans le sens qu'on veut, et ses militants votent librement. Non, cà n'a pas été le cas lors des dernières joutes. Et ces personnes continuent de s'associer aux agresseurs de leurs bienfaiteurs. Alors question : s'ils n'avaient pas été accueillis sur leurs terres, comment auraient-ils pu, depuis leurs villages, s'associer à leurs agresseurs ? La terre appartient à Dieu. Il sait pourquoi il a été généreux avec certains paresseux, barbares, danseurs, vendeurs de forêts...

8.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu est omniscient. Il sait pourquoi, il a fait grâce à ceux qui peuvent partager sans état d'âme. La terre n'a donc pas de pris. Celui qui vous accueille donc chez lui devrait être regardé comme un bienfaiteur et ne pas profiter de l'agression dont il est victime chez lui pour vous associer à ceux qui le martyrisent. En n'agissant ainsi, convenez qu'il regrettera ce qu'il a fait à votre profit et sera en droit d'éloigner de lui tous les instruments nocifs. Si donc la guerre ethnique doit être conjurée, il faut conseiller à ceux qui sont sur les terres des autres d'avoir au moins la reconnaissance du ventre. S'ils ne le font pas, cette guerre ethnique, si elle n'advient pas demain, ce n'est pas sûr qu'elle tardera avec nos petits enfants. Car, je me souviens ..../...

9.Posté par Israel MADOU le 31/10/2011 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
que lors de la campagne de la dernière présidentielle, le slogan d'un candidat au 1er tout, était : " TROP.............C'EST TROP. TROP.......................C'EST TROP". Les wê, les bété, les kroumen, les attié, les abbey, le agni, les abidji, les gouro, les dida, les yacouba, les ébriés qui vivent le martyr depuis 2002 de la part des tueurs venus du Nord auxquels se sont associés les frères baoulé, disent eux aussi à leurs hôtes, à ceux à qui ils ont donné les terres de leurs aïeux : TROP.........C'EST TROP TROP.........C'EST TROP.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !