Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Interdiction des opposants de sortir du pays : La FIDHOP dénonce la dictature du régime Ouattara

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Lundi 4 Avril 2016 à 14:14 | Lu 344 fois



I- LE CONTEXTE ET LES FAITS.

• Alors que la Côte d’Ivoire vit encore le deuil d’une attaque meurtrière de la part des Terroristes-Djihadistes, ayant fait une trentaine de morts et des dizaines de blessés à Grand-Bassam ;
Sans que les fameuses « Forces spéciales » du régime n’aient pu, ni éviter, ni neutraliser les assaillants ;
• Pendant que des affrontements extrêmement graves, entre communautés sœurs (des cultivateurs et des éleveurs), endeuillent à nouveau le pays et traumatisent les populations du Nord, à Bouna, avec au moins 23 morts et 39 blessés, dont des Burkinabés ;

• Tandis que, dans la célèbre capitale économique ivoirienne, dite « La Perle des Lagunes », des bandits et délinquants, (‘’fabriqués’’ par le régime lui-même, qui les baptise « Microbes »), sévissent royalement et impunément, en terrorisant (aussi) les populations, principalement dans la commune d’Abobo qui est réputée favorable majoritairement au Chef de l’Etat Ouattara ;
• Sans que tous ces drames successifs ou simultanés ne suscitent la moindre indignation des dirigeants actuels de la Côte d’Ivoire, pouvant provoquer un semblant de démission, ni du côté du ‘’tout-puissant’’ Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, encore moins chez son collègue de la Défense ;

• VOICI que les autorités d’Abidjan viennent de s’illustrer de fort pitoyable manière, en dévoilant le caractère abusif et dictatorial de leur pouvoir, contre ‘’la pauvre’’ Mme Marie Odette Lorougnon Gnabry, présidente de l’Organisation des Femmes du Front Populaire Ivoirien (OFPI) du Président Laurent Gbagbo / dirigé par le Prof. Aboudramane Sangaré.

En effet, cette figure symbole de la résistance féminine de l’opposition ivoirienne qui devait se rendre à Paris pour y animer une conférence, a été refoulée à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, une fois de plus ; sans aucune forme d’explication, telle une indésirable.

• On rappelle qu’avant elle, le Vice-président du parti de Laurent Gbagbo, M. Laurent Akoun, avait connu le même sort, avant d’obtenir finalement ‘’la grâce’’ du régime pour se rendre aux Etats Unis, au mois de décembre dernier.
Et c’est toujours le cas du fils Gbagbo, le Dr Michel Gbagbo, qui subit cette interdiction de sortir du pays, alors qu’il est convoqué par la justice française et bien que jouissant d’une nationalité française.

La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique), se sentant très préoccupée par les faits ci-dessus exposés, s’interroge et interpelle.

II- LA FIDHOP S’INTERROGE ET INTERROGE…

• Devant cette attitude des autorités actuelles de la Côte d’Ivoire, qui consiste à interdire systématiquement, et de façon extrajudiciaire, certains opposants au régime de sortir du pays, ne confirme-t-elle pas le caractère de DICTATURE qu’utilisent la plupart des analystes sérieux de la situation sociopolitique ivoirienne pour qualifier le régime d’Abidjan ?
• Mme Marie Odette Lorougnon G., ou M. Laurent Akoun, ou le Dr Michel Gbagbo…, seraient-ils dangereux à ce point ; tels des Terroristes-Djihadistes ? Quels crimes gravissimes ont-ils donc commis pour subir une pareille privation de libertés, de surcroit arbitraire ? Quelles sont les décisions de justice qui les maintiennent prisonniers dans le pays, de même que les nombreux prisonniers politiques ; pendant que des rebelles ou ex-rebelles du régime sont libres de voyager à travers le monde (sauf au Burkina Faso ou en France, désormais) ?

• Et pourquoi les autorités d’Abidjan concentrent-elles tant leurs ‘’muscles’’ contre ces honnêtes citoyens, alors que, dans le même temps, ils déroulent le tapis rouge à d’autres opposants, qui sont autorisés à sortir librement du pays ? Est-ce-là une nouvelle forme de gouvernance ‘’ouattariste’’, consistant à se choisir des opposants à son goût, comme dans le « rattrapage ethnique » ?

• Finalement, le plébiscite ‘’soviético-ethnique’’ réalisé par M. Alassane Ouattara lors de la dernière présidentielle du 25 octobre 2015, avec près de 90%, ne suffit-il pas pour réduire les appétits de vengeance et apaiser les cœurs des dirigeants actuels du pays ?
• A quand donc le début de commencement du vaste chantier de la Réconciliation nationale en Côte d’Ivoire ?
D’où cet Appel de la FIDHOP lancé au Chef l’Etat Alassane Ouattara.

III- LA FIDHOP INTERPELLE M. OUATTARA.

M. Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, le monde entier s’accorde aujourd’hui à admettre que l’unique réplique efficace, face au Terrorisme-Djihadiste, ou devant toutes tragédies qui frappent toute la Nation, et qui occasionnent des Journées nationales de deuil, ou de prières ou de libations, c’est l’UNITE NATIONALE.
En tant que Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire, c’est à vous qu’il incombe d’en créer les conditions ; la Constitution vous y oblige !

Fait à Rome, ITALIE, le 03 avril 2016

Dr BOGA S. GERVAIS
Président-Fondateur de la FIDHOP

Afrik53.com : Infos 7J/7
Lundi 4 Avril 2016
Vu (s) 344 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !