Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Interdiction de la vente ambulante des baguettes de pain: On s'en fout à Abidjan

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Jeudi 3 Septembre 2015 à 08:15 | Lu 312 fois



Contrairement à la volonté du gouvernement, la vente ambulante des produits de consommation, notamment des baguettes de pain, continue dans les rues d'Abidjan. Au grand plaisir des automobilistes et des riverains...

« La vente ambulante de baguettes de pain, interdite ? ». C'est avec un air surpris et le regard interrogateur que Hervé, se réclamant livreur de pains depuis plus de cinq ans, nous demande ce mardi 18 août 2015 à la Riviera-Palmeraie si la décision du gouvernement d'interdire la distribution de pain est toujours de mise. « Moi et mes amis, on continue de travailler. Je livre mes pains à moto dans des quartiers à Cocody. Je ne suis pas sûr que ce soit sérieux cette histoire. On va vivre comment si c'est vraiment interdit ? », lâche-t-il.

Hervé, nous le constatons sur le terrain dans les communes de Yopougon, Koumassi, Port-Bouët, Cocody et Marcory, n'est pas le seul livreur et vendeur de pain à violer la décision de l’État d'interdire la vente des baguettes dans les rues, pour des raisons de santé. Dans l'après-midi du dimanche 23 août 2015, c'est à moto que Ali quitte la Riviera 2 où il a pris ses pains pour la Riviera 3. « Moi je travaille et je ne me pose pas de question. Mes clients en ont besoin. Je livre les pains le matin et le soir», nous confie-t-il à la Riviera 3. « Les jeunes gens nous aident. Ça il faut le reconnaître. Graĉe à eux, j'ai la baguette de pain sans effort à 150 francs Cfa », fait savoir M. Youne, un riverain de Cocody.

Dans les communes d'Adjamé et d'Abobo, la vente des baguettes de pain dans les rues, est une affaire courante. De nombreuses femmes sont dans ce secteur d'activité. « Je gagne 25 à 50 francs Cfa sur un pain », nous apprend Saly à Abobo. Même si les vendeurs rencontrés avec des baguettes de pain exposées dans des cuvettes ou des seaux sur la tête, font mine de s'enfuir lorsque des agents de mairie approchent. La vente du produit interdit dans les rues, continue. Même les brouettes sont toujours utilisées pour la livraison. « D'accord, ils ont interdit. Mais pour le moment, on vend et les gens payent», fait remarquer Amy, non loin d'une boulangerie située vers le forum d'Adjamé.

Au niveau de la gare ferroviaire dans la même commune, des boulangers et des vendeurs de pain, mettent à la distribution de la population des pains à l'air libre. Le fait étrange chez eux, est que tout se passe entre 19 h et 22 h tous les jours. Et, ils ont des clients. « J'achète le pain avec les femmes devant cette boulangerie parce qu'il y a quelque chose de différent. Ils ajouent la farine de manioc. Laissez cette histoire d'interdiction parce qu'il faut bien mourir de quelque chose », soutient Yao, un client. Fini donc les difficultés rencontrées par les clients pour se procurer du pain au début du mois de janvier 2015.

De façon générale donc, dans la ville d'Abidjan, le transport des baguettes de pain dans les charrettes, les véhicules de transport en commun, la distribution ambulante à pied, les ventes à moto ou à vélo, les ventes de porte-à-porte et les ventes dans les boutiques de quartier, interdits en début d'année, se poursuivent tranquillement. Et, les livreurs ont des clients fidèles. Ceux-ci, on les retrouve également avec les vendeurs ambulants de produits divers aux différents carrefours à Abidjan. Ce ne sont pas les jeunes gens qui font ce métier sur les routes de la Riviera, d'Adjamé, de Yopougon et de Koumassi qui diront le contraire. A Koumassi, les bonnes affaires sont réalisées au grand carrefour non loin du marché Djékonan au détriment de la circulation des véhicules et des piétons, créant un problème de sécurité.

Afrik53.com : Infos 7J/7
Jeudi 3 Septembre 2015
Vu (s) 312 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !