Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Insécurité : ‘’Triangle du mal’’, ‘’Guantanamo’’… les destinations les plus dangereuses d’Abidjan

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 20 Décembre 2014 à 18:22 | Lu 1565 fois

La nouvelle est bonne. L’indice de sécurité a ‘’fortement baissé’’ en Côte d’Ivoire atteignant 1,18 point en fin septembre. Nonobstant cette embellie sécuritaire, certains endroits de la capitale économique, demeurent extrêmement dangereux surtout en cette période de fêtes de fin d’année.



Même si, il est de notoriété publique que désormais à Abidjan, personne n’est à l’abri d’une agression, il serait judicieux d’éviter ou de redoubler de vigilance dans certains lieux réputés criminogènes. Appelés ‘’zones rouges’’ dans le milieu des policiers, ces endroits se distinguent des autres par le nombre important de forfaits qu’ils ont enregistré.

Adjamé, un véritable foyer d’agressions

La commune d’Adjamé est redoutée pour ses agressions. C’est un centre commercial à ciel ouvert, où, commerçants, clients, mais également les voleurs viennent faire de bonnes affaires. Sur le boulevard Nangui Abrogoua très animé reliant la grande mosquée au grand marché, il ne se passe pas de jour sans qu’un vol à la tire ne soit commis surtout en ces moments d’intenses activités commerciales.
Les secteurs de ‘’Liberté’ et ‘’Renault’’, ainsi que la grande gare routière sont également un nid de malfrats. Dans ces coins, les brigands sont de plus en plus virulents.

La nuit, le danger est réel et permanent. Il peut sembler suicidaire de s’engager à pied dans certains lieux. Notamment dans les environs de l’ex-cinéma ‘’Krindjabo’’ et la Gare nord (Terminus de bus), appelé également ‘’En bas du pont’’ où sévissent généralement des bandits de grands chemins. Ils sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. L’an dernier, un étudiant rentrant tardivement d’un voyage a été tué à quelques encablures de l’immeuble ‘’Mirador’’. Le risque d’agression est aussi élevé au niveau du ‘’Pont ferraille’’.

Yopougon, les « hommes à la machette » font la loi

Dans la bouillante commune de Yopougon, la simple évocation du nom ‘’ Guantanamo (appellation d’un ancien maquis fermé à cause de la pègre)’’ suscite des frayeurs. Situé entre les bidonvilles rivaux de ‘’Yaoséhi’’ et ‘’Doukouré’’ qui foisonnent de fumoirs (lieux de vente et de consommation de drogue), maintes fois démantelés par la police et qui repoussent comme des champignons. Ce petit tronçon reliant le commissariat du 16è Arrondissement à l’ancien cinéma ‘’Saguidiba’’ n’a pas bonne presse. Viols, vols, agressions physiques sont devenus monnaies courantes dans ce lieu mal éclairé. Passants, automobilistes et riverains en font chaque jour les frais.

Mais le ‘’Triangle du mal’’, zone située entre ‘’Yopougon gare- Siporex’’, ‘’Wassakara’’ et ‘’Selmer’’ est en passe de voler la vedette au tristement célèbre ‘’Guantanamo’’. Dans ces lieux, les agresseurs sévissent avec la machette. C’est dans ce coin, précisément sur le terrain de ‘’Ficgayo’’ que la petite Inès, 11 ans, élève en classe de 6è dans un établissement privé de Yopougon a été atrocement massacrée à coups de machette par un individu d’environ 25 ans. C’était le 3 octobre dernier.

Abobo et Attécoubé, les ‘’microbes’’ en état de veille !

Elle est la commune la plus peuplée du pays et l’épicentre d’un phénomène qui trouble depuis un certain temps, le sommeil des autorités en charge de la sécurité. Il s’agit des ‘’microbes’’, des adolescents dont l’âge varie entre 10 et 16, opérant, généralement, en bandes organisées sous la houlette de bandits de grands chemins. A Abobo, ils font la pluie et le beau temps. ‘’Sans Manquer’’, ‘’PK 18’’, la gare routière du rond point de la mairie et ‘’Derrière-rail’’ sont leurs terrains de chasse. Leur nouvelle trouvaille : l’attaque des établissements scolaires.

A Attécoubé, il n’est surtout pas raisonnable de se retrouver tard dans la nuit dans les environs du marché au bétail ou du grand marché. Vous risquez de croiser le chemin de ces ‘’microbes’’ qui vous feront sans doute vivre un calvaire que vous n’oublierez pas de sitôt.

Abidjan911.com

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 20 Décembre 2014
Vu (s) 1565 fois



1.Posté par sachand le 21/12/2014 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MENTEUR QUE TU ES!!!! SI EMBELLIE IL YA A QUI PROFITE T- ELLE??? ET SI L'INSECURITE A BAISSEE QU'EST CE QUI JUSTIFIE LES NOMBREUX PRISONNIERS ENCORE DETENUS EN COTE
D'IVOIRE??????????? BOUCHE TORDUE!!!!

2.Posté par ALLEHAHUN le 21/12/2014 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi êtes vous si hypocrites et méchants? Avec tous les moyens dont vous disposez, vous êtes incapables de juguler ce mal. Arrêtez de nous mentir. Nous vivons dans ce pays et sommes très au parfum tout ce qui se passe. Quand vous allez en quémande d'argent, vous affirmez devant les médias étrangers insécurité "0". En d'autres occasions c'est le contraire. Quand allez arrêter de mentir aux ivoiriens, bandes d'idiots!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !