Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Inculpation des cadres de l’ex-majorité à la Pergola : Comment l’ONU a livré les pro-Gbagbo à Ouattara

le Jeudi 30 Juin 2011 à 10:55 | Lu 466 fois



Les cadres pro-Gbagbo qui se trouvent à l’hôtel la Nouvelle Pergola et qui sont aujourd’hui placés sous mandat de dépôt par le nouveau pouvoir après qu’ils aient été inculpés par le procureur de la république ont été en fait livrés par les nations unies.

En effet, dès l’arrestation du président Gbagbo, tous ses proches étaient les cibles privilégiées des pires exactions. Leurs domiciles étaient soumis aux pillages et leurs vies étaient menacées. C’est alors que Alcide Djédjé, le dernier ministre des affaires étrangères de Laurent Gbagbo entre en négociation avec l’Onu afin que les cadres pro-Gbagbo puissent bénéficier de la protection de cette organisation. L’Onu les autorise alors à aller à La Nouvelle Pergola. Sous sa protection, bien sûr. Le choix de cet hôtel ne s’est pas fait au hasard. En effet, l’hôtel La Nouvelle Pergola abrite des éléments de l’onuci depuis que cette force dite impartiale est en Côte d’Ivoire.

C’est la raison pour laquelle ce sont donc les soldats onusiens qui étaient à l’entrée de l’hôtel et qui contrôlaient les entrées et sorties, aux côtés des vigiles. Le nouveau pouvoir avait certes détaché un colonel de l’armée à la Pergola, mais dans l’esprit de tous, il ne s’agissait pas d’une prison. Il était alors loisible à celui qui pensaient que sa vie n’était plus en danger dehors, pouvait librement regagner son domicile. Par ailleurs les visites étaient autorisées. C’est bien pour cela que certains s’étaient rendus à la Nouvelle pergola avec leur famille de leur plein gré.
Mais contre toute attente, leur liberté a été grignotée petit à petit jusqu’à ce qu’ils soient aujourd’hui, pour la plus part d’entre eux, inculpés et placés sous mandat de dépôt.

C’est d’abord les téléphones portables qui leur ont été arrachés. Le prétexte trouvé était qu’il n’était pas prudent qu’ils téléphonent à tout moment pour leur propre sécurité. C’est ensuite les visites qui ont été interdites. Là aussi on a prétexté qu’un malintentionné pourrait profiter de ces visites pour s’introduire dans l’hôtel et faire du mal à quelqu’un.

Survint ensuite l’affaire Affi Nguessan. Pour avoir voulu faire une déclaration, le président du FPI est enlevé nuitamment manu militari et conduit d’abord au Golf hôtel, siège du pouvoir Ouattara avant d’être envoyé en prison à Bouna. Et après les choses sont allées très vite. Le lendemain de la déportation du président Affi, tous les cadres qui étaient à la Nouvelle Pergola ont été assignés à résidence surveillée. Et Depuis la semaine dernière, ils ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt.

Cela n’aurait pas été possible si l’onu, n’avait donc donné son accord.

De toute évidence, Y.J. Choi a cherché à régler ses comptes aux cadres pro-Gbagbo qui avaient demandé son départ et même celui de l’opération qu’il dirige.



Boga Sivori (bogasivo@yahoo.fr)

Source : Notre voie : Dernière Mise à jour : 30/06/2011 (Auteur : Boga Sivori )

Jeudi 30 Juin 2011
Vu (s) 466 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !