Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Honnêteté. Ouattara avoue son incapacité à redresser la Côte d'Ivoire

le Mardi 30 Avril 2013 à 06:04 | Lu 1405 fois

Dans un entretien à l’hebdomadaire Jeune Afrique, dont il est un des actionnaires, l’homme avoue son incapacité à réaliser le redressement du pays.



Honnêteté. Ouattara avoue son incapacité à redresser la Côte d'Ivoire
Alors que le Front Populaire Ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo, a boycotté les élections régionales et municipales, les qualifiant de «farce électorale», et ayant invité les Ivoiriens à en faire de même, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’effectivement, l’appel a été largement suivi.

Le scrutin du 21 avril a non seulement prouvé, une fois de plus, que la Côte d’Ivoire reste plus que jamais divisée, mais il confirme également le fait que la très grande majorité des Ivoiriens est tout simplement lassée des mensonges du régime et des violences qui se poursuivent dans le pays. Selon de nombreux spécialistes, notamment occidentaux, la réconciliation nationale est véritablement «en panne».Malgré cela, Alassane Ouattara compte se présenter de nouveau à l’élection présidentielle de 2015.

Dans un entretien à l’hebdomadaire Jeune Afrique, dont il est un des actionnaires, l’homme avoue son incapacité à réaliser le redressement du pays, qu’il avait pourtant promis et sur lequel il avait insisté à maintes reprises : «A priori je ne pense pas qu’il soit possible de redresser la Côte d’Ivoire comme je le voudrais dans les trois ans à venir».

Répondant à la question sur la présidentielle de 2015, Ouattara annonce sans fard : «Oui, vraisemblablement, je serais amené à solliciter un deuxième mandat».

D’autre part, une nette fracture se dessine au sein de l’alliance au pouvoir composée principalement du Rassemblement des Républicains (RDR), le parti libéral d’Alassane Ouattara, et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), de l’ex-chef d’État Henri Konan Bédié. Ces tensions sont notamment dues au fait que le PDCI de Bédié, ancien parti unique, vit mal son statut de second dans cette «union» où les divergences entre le RDR et le PDCI se font de plus en plus sentir.

Des observateurs parient même que cette fameuse coalition du Rassemblement des «houphouëtistes» pour la démocratie et la paix (RHDP), réunissant justement le RDR et le PDCI, ne survivra pas bien longtemps. Par ailleurs, ce vote a été entaché de nombreuses fraudes et disputes postélectorales, qui n’ont pas tardé à se transformer en incidents violents, y compris avec usage d’armes à feu, dans plusieurs communes, principalement à Abidjan.

Une source occidentale dans la capitale économique a affirmé que «malgré la victoire de son parti, Ouattara sort fragilisé de ces élections car il a perdu une belle occasion de montrer qu’on pouvait organiser un scrutin crédible et transparent sans contestations». Une «victoire» obtenue pour rappel, lors d’un scrutin largement ignoré par le parti de Laurent Gbagbo, le FPI, aujourd'hui principale formation de l'opposition, ainsi que par l’écrasante majorité de la population ivoirienne.

Justement, en parlant du taux de participation, selon la Commission électorale indépendante, il se situerait autour de 30 %, entre 13 et 15 %, selon le FPI, qui cite une source proche du ministère de l’Intérieur. Même en retenant le chiffre le plus optimiste pour le régime d’Ouattara, il s’agit d’une confirmation claire d’un boycott massif de ces élections. Compte tenu de ces réalités peu radieuses, le président Ouattara a du souci à se faire.

Aucune avancée notable n’a été faite pour une vraie réconciliation nationale, destinée à tous les Ivoiriens, notamment, les membres de l’opposition, qu’ils soient en Côte d’Ivoire ou en exil.

Un fait majeur : la mobilisation des partisans de Laurent Gbagbo, qui continuent de réclamer ardemment la libération de leur président, incarcéré, depuis le 30 novembre 2011, dans les geôles de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye (Pays-Bas), se fait sentir à tous les niveaux.

Enfin, les soutiens étrangers de Ouattara, en premier lieu la France mais également les États-Unis, devraient rapidement faire évoluer leurs approches dans la crise ivoirienne qui semble perdurer et dont l’issue est pour le moment encore bien incertaine.

A noter que François Hollande recevait son ami et acolyte, le président Ouattara le mois d’avril dernier à l’Élysée. A l’issue de cette rencontre, le chef d’Etat français a «encouragé les autorités ivoiriennes à poursuivre les réformes engagées dans le domaine de la sécurité, de la réconciliation et du dialogue politique», selon le communiqué de la présidence française.

Pourtant, ni la France, ni les autres soutiens occidentaux de Ouattara ne font réellement pression sur un régime ouvertement liberticide et sérieusement fragilisé. Les gouvernements occidentaux ne pourront pas longtemps ignorer le fait que la résistance ivoirienne est désormais mieux organisée et déterminée, aussi bien à l’intérieur de la Côte d’Ivoire qu’au-delà de ses frontières.

La voix de la Russie

Mardi 30 Avril 2013
Vu (s) 1405 fois



1.Posté par Doukou le 30/04/2013 07:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On attend et Ouatt. le sanguinaire et cette communauté dite international (France,UE et USA) de pied ferme pour 2015 cette fois, si ce pays doit brûler, il brulera car il n''y aura jamais plus de 2010 bis parole d''ivoirien

2.Posté par Stones le 30/04/2013 10:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ki vivra verra, kan l'aveugle cogne un caillou, il maitrise son chemin.

3.Posté par Sily Camara le 30/04/2013 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme en 1990 où il a atterri en Côte d'ivoire, on ne sait d'où. Il a d'abord juré devant caméras et micros qu'en 100 jours, il redresserait l'économie sinistrée par 30 années de gabegie du PDCI. Au moment du bilan, il réclama 1000 autres jours. Au millième jour, en octobre 1993, il avoua qu'il ne pouvait plus garantir les salaires des fonctionnaires dès décembre, après un blâme du FMI pour son échec cuisant. Et revoilà Zoro le justicier dans le même scénario. Qui est fou pour confier de nouveau la garde son éléphant à celui qui ne peut pas garder une poule? Et puis, inéligible devant les lois ivoiriennes, il faut qu'il nous dise comment il va s'y prendre pour être candidat. On le voit venir, mais il a oublié que les ivoiriens sont doux et amers. Qu'il ne prenne pas notre hospitalité pour de l'inintelligence.

4.Posté par yobo le 30/04/2013 21:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'EST ÇA VOUS PARLEZ DOUCEMENT LÀ . ELLE ARRIVE ,ELLE PASSE À UNE VITESSE SUPÉRIEURE ,CETTE RÉVOLUTION ,NOUS NOUS METTONS EN MILLOT ,ON VA BIENTÔT QUITTER LES VESTIAIRES . LES SUPPORTEURS DANS LES TRIBUNES ACCLAMENT,APPLAUDISSENT ,CRIENT DE JOIE ,OUI DRESSER VOS OREILLES ET SUIVEZ LE CAPITAINE SORTIR DES TRIBUNES .....
DIEU FRAPPE.

5.Posté par Tchedjougou OUUATTARA le 30/04/2013 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUATTARA = VAURIEN = 1 VRAI MYTHOMANE = PHD EN MENSONGES...N'importe quoi !

6.Posté par GBETIAYI GOUZOU le 01/05/2013 02:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excusez moi mais là, je pense qu'il y a une petite erreur: vous leur prêtez un peu trop de bonnes intentions et nous nous faisons ainsi avoir. OUATTARA et ses amis ne font rien avec le mot redresser. Ils sont là pour piller, s'accaparer et emporter tout ce qu'ils peuvent. Et pour ça, je ne pense pas qu'ils aient besoin "d'expertise en redressement". Il n'y a qu'à bien regarder le niveau intellectuel de la majorité qui tient les postes clefs. Et les vrais intellos qui veulent collaborer avec eux ? Vous voyez bien qu'ils sont obligés de se dénaturer intellectuellement comme pour porter le maillot approprié pour être accepté dans l'équipe... Non, ne nous trompons pas une fois de plus... Salut à tous et bonne fête du travail. Croyons en notre DIEU qui reste la seule solution

7.Posté par kone cote divoire* le 01/05/2013 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUI LUI A DIT QUE 2015 VA LE TROUVER ENCORE AU POUVOIR..............WATRA SI VRAIMENT TU ES EN VIE TU TE PRESENTERAS MAIS JE NE LE PENSE PAS........................
TU TE FAIS TELLEMENT CONFIANCE TU TE PREPARES DEJA POUR 2015......................NE TE TROMPE PAS TU N'Y ARRIVERAS MEME PAS...................PAROLE D'UN GUERRIER..............QUI VIVRA VERRA................A BON ENTENDEUR SALUT...........................UNE PENSEE AU COMMANDANT JEAN NOEL ABEHI...............ON NE T'OUBLIERA PAS TU SORTIRAS ET TU PORTERAS CETTE EPEE DANS LE COEUR DU MOSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSI........................................................

8.Posté par GBETIAYI GOUZOU le 01/05/2013 03:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et puis. Le mot "Honnêteté" là, ne l'employez pas sur n'importe qui, les amis. MERCI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !