Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Henri Konan Bédié fait abattre l’avion du représentant spécial des Nations Unies...Comment ?

le Lundi 12 Août 2013 à 09:39 | Lu 2939 fois

Henri Konan Bédié fait abattre l’avion du représentant spécial des Nations Unies en Angola en approche finale à l’aéroport Houphouët Boigny et fait massacrer des populations civiles en Angola par l’Unita de Jonas Sawimbi…



Henri Konan Bédié fait abattre l’avion du représentant spécial des Nations Unies...Comment ?
Pour comprendre comment Monsieur Henri Konan Bédié a rejoint facilement la rébellion Ivoirienne du squatteur de la présidence de la république de la Côte d’Ivoire, l’observateur extérieur est obligé de remonter le temps plus loin dans la carrière de ce * has been président de la république *. L’on se souvient encore comme si c’était hier comment Bédié est arrivé au pouvoir à travers l’article sept (7) de la constitution Ivoirienne au soir de la vie du président Houphouët Boigny , ensuite il s’est fait accompagné par monsieur Francis Wodié, le grilleur d’arachides de tous les temps de la classe politique Ivoirienne qui lui a vendu ses services pour que monsieur Bédié gagne sur tapis vert l’unique élection présidentielle qu’il a organisé avant d’être chassé du pouvoir par l’actuel chef rebelle et squatteur de la présidence de la république de la Côte d’Ivoire qui est aujourd’hui son allié stratégique dans les massacres des populations civiles Ivoiriennes.

La carrière politique d’Henri Konan Bédié n’est pas seulement jonchée de cadavres d’innocents compatriotes mais aussi du sang d’ enfants, des femmes, et des vieillards du peuple frère d’Angola à travers son appui militaire , politique, financier et diplomatique à Jonas Savimbi, le redoutable et sanguinaire chef rebelle de l’Unita (union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola) en Angola que l’Afrique a connu et qui supporte bien la comparaison avec les khmers rouges du Cambodge. C’est ce chef rebelle Jonas Savimbi de l’Unita en Angola que monsieur Henri Konan Bédié a appuyé ou soutenu diplomatiquement avec l’octroi à lui et ses chefs rebelles de l’Unita des passeports diplomatiques de la Côte d’Ivoire notre Pays.

Henri Konan Bédié fournissant gîtes et couverts au chef rebelle et à ses proches à Abidjan, Yamoussoukro et à Daoukro. La Côte d’Ivoire sous monsieur Henri Konan Bédié devient alors une base stratégique pour le chef rebelle Jonas Savimbi comme l’était la ville d’Istanbul en Turquie pour tous les services secrets des Pays du Pacte de Varsovie et de l’organisation du traité de l’Atlantique du Nord (OTAN) pendant la guerre froide. Jonas Savimbi et ses rebelles partirent de la Côte d’Ivoire pour massacrer des enfants, des femmes et des vieillard en Angola pendant des années avec l’appui militaire, financier et diplomatique de monsieur Henri Konan Bédié et des milliers d’Angolais continuaient à être systématiquement massacrés comme Charles Taylor en Sierra Léone et Jean-Pierre Bimba en Centrafrique.

C’est dans cette situation que le Secrétaire Général des Nations Unies d’alors l’Égyptien Boutros Boutros Gali nomme, l’ancien ministre des affaires étrangères du Mali, ancien secrétaire et directeur du département juridique de la Banque Africaine de Développement ( BAD), membre de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, expert en Droit International, Maitre Alioune Blondin Beye représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Angola avec pour mission d’aider à trouver une solution à la guerre imposée au peuple Angolais.

Aux conférences de paix de Lusaka en Zambie, Maitre Aliounne Blondin Beye réussi à faire signer le 15 novembre 1994 le protocole de Lusaka au chef rebelle Jonas Savimbi. Le chef rebelle contrairement à l’intérêt supérieur de l’Angola rejeta par la suite le protocole de Lusaka et la guerre reprit en Angola après l’organisation d’une élection présidentielle. Le chef rebelle Jonas Savimbi déserta Luanda la Capitale Angolaise pour retourner dans la rébellion et reprendre la guerre,fort du soutien de Konan Bédié et consorts.

Maitre Alioune Blondin Beye représentant du secrétaire général des Nations Unies en Angola dans un élan de paix pour l’Angola partait rencontrer monsieur Henri Konan Bédié alors président de la république de la Côte d’Ivoire et premier soutien du chef rebelle Jonas Savimbi de l’Angola en Afrique de l’ouest .Maitre Alioune Blondin Beye représentant spécial des Nations Unies en Angola ayant donc à son agenda une rencontre formelle prévue avec Monsieur Henri Konan Bédié à la présidence à Abidjan pour demander à monsieur Henri Konan Bédié d’arrêter de soutenir diplomatiquement, militairement et financièrement le chef rebelle Angolais Jonas Savimbi pour arrêter les massacres d’enfants, de femmes et de vieillards en Angola.

Ce message de la paix en faveur du peuple frères d’Angola n’arrivera jamais dans les oreilles de monsieur Henri Konan Bédié car l’avion de commandement de maitre Alioune Blondin Beye représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Angola en approche finale à l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan s’abima dans la forêt de Bingerville d’une manière suspicieuse le 26 Juin 1998. Maitre Aliounne Blondin Beye y laissa son bâton de pèlerin, sa vie, pour la paix en Angola et en Afrique.

La mort de maitre Aliounne Blondin Beye dans cette tragédie me déchira le cœur car je connaissais maitre Aliounne Blondin Beye et son engagement en faveur de la paix en Angola et en Afrique. J’avais collaboré avec lui à Abidjan, à Banjul (Gambie) et à Lusaka (Zambie) dans le cadre du Droit Internationale Humanitaire. Au cours d’une de nos réunions de travailles, il dira ceci : « J’ai été conseillé de Moussa Trahoré (ancien président du Mali), lorsque je lui disais de donner des journaux à ses opposants qu’il mettait en prison dans le nord désertique du mali, il refusait. Voila aujourd’hui, c’est lui qui a pris la place de ses opposants dans les mêmes prisons au Nord du Mali. »

Maitre Aliounne était très humain, un homme simple et disponible pour l’Afrique, C’est pour lui que nous demandons qu’une nouvelle enquête sur l’accident de son avion qui lui a couté la vie à l’aéroport d’Abidjan soit ouverte pour déculpabiliser monsieur Henri Konan Bédié car maitre Alioune Blondin Beye, représentant spécial des Nations Unies en Angola à disparu dans des conditions qui soutiennent la responsabilité de Konan Bédié. Il faut donc une enquête sérieuse pour non seulement permettre aux ayants droits de la victime d’obtenir une réparation mais surtout pour connaitre l’étendue de l’implication personnelle dans cette affaire de Konan Bédié, aussi une autre enquête internationale ou du Gouvernement Angolais pour aussi connaitre l’étendue de la responsabilité personnelle de monsieur Henri Konan Bédié dans les massacres des enfants, des femmes et des vieillards en Angola par le chef rebelle Jonas Savimbi soutenu pendant des années par monsieur Henri Konan Bédié.

Le soutient diplomatique, militaire et financier de monsieur Henri Konan Bédié à Jonas Savimbi alors chef rebelle de l’Unita en Angola est bien documenté par le gouvernement Angolais, l’ONU, l’Union Africaine et plusieurs organisations régionales et des droits de l’homme. L’enquête sur la responsabilité d’Henri Konan Bédié dans les massacres de l’Unita de Jonas Savimbi, lui permettra d’aller se défendre et se faire blanchir à la cour pénale internationale pour crimes de sang en Angola, comme les crimes de Charles Taylor en Sierra Léone et de Jean Pierre Bemba en Centrafrique.

Lorsqu’Henri Konan Bédié finira de se faire blanchir par la Cour Pénale Internationale pour ses crimes en Angola, il pourra alors s’il le souhaite se présenter comme candidat à la présidence de la république de la Côte d’Ivoire car l’administration de notre Pays dans toute sa composante ne peut continuer à être un nid de criminels, de rebelles qui se convertirent en politiciens ou en administrateur et qui se croient tous ou l’on a fait croire qu’ils sont à l’abri de la justice internationale. Ils devraient savoir que leurs crimes sont imprescriptibles, ce qui voudrait dire pour nos ignorants qu’ils peuvent prendre le convoi de la Cour Pénale Internationale même dix ou vingt ans après etc. A la lumière donc des crimes de Konan Bédié en Angola, l’on peu aujourd’hui comprendre pourquoi il s’est joint facilement aux rebelles en Côte d’Ivoire.

www.abidjan.me

OD Gervais [odgervais@gmail.com]

Lundi 12 Août 2013
Vu (s) 2939 fois



1.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 12/08/2013 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ETAT ANGOLAIS DEVRAIT DONC POURSUIVRE HENRI KONAN BEDIE POUR QUE
JUSTICE SOIT RENDUE
MAIS IL Y A AUSSI BLAISE COMPAORE , LE GRABATAIRE ET VOLEUR CASSEUR DES
BANQUES ABDOULAYE WADE AVEC LEURS ALASSANE , SORO ET LEURS CHEFS DE GUERRE d

2.Posté par cnan le 12/08/2013 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chez les ivoiriens il ya jamais de secret d etat on discredite tous nos dirigents quel dommage
continue a nos salire parceque ce que vous raconter nuit a tous les ivoiriens

3.Posté par WALACE le 12/08/2013 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous voyez pourquoi je dis que Bété n'est pas bon pour la paix en côte d'ivoire
Voyez vous pourquoi je dis que Bété de GAGNOA n'est pas bon pour l'unité de la côte d'ivoire
voyez vous pourquoi je dis que Baoulé et Bété sont chien et chat et resteront chien et chat jusqu'à la fin des temps
En voilà des preuves , dans les normes c'est au gouvernement ANGOLAIS ou au citoyen lambda angolais de donner une telle information et non des ivoiriens
les Bété ont oublié les tueries barbares orchestrées contre les Baoulé en octobre 1970, 1977 , 1995 tout cela passe incognito pour eux
vous voyez la mauvaise foi de cette racaille ethnie Bété de GAGNOA tout leur problème c'est d'affronter les gens à cause de leur intérêt , une minorité ethnique qui se croit au dessus des autres en côte d'ivoire
dEmain ils trouveront un autre article sur OUATTARA

4.Posté par carole21 le 12/08/2013 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère WALACE, je te lis beaucoup. Franchment je suis de plus en plus peinée par ta haine des bété. Je suis moi même originaire du nord. j'ai cotoyé l'ouest de la CI et surtout la région de gagnoa. j'ai connu d'autres régions de la Côte d'ivoire. De toutes ces régions, je me dois d'êtr reconnaissante de la nature hospitalière des peuples de l'ouest dont les bété dont tu parles avec tant de haine. Mon frère attention, franchment attention parce que je connais beaucoup de bété qui sont du RDR et du PDCI. Il me semble que tu ne connais vraiment pas la CI car les plus fervents soutiens de GBAGBO sont les akans du sud ( les attiés, les abbeys, les abourés, les adjoukrous, les agnis d'aboisso et autres). Je t'invite à faire un sondage personnel ( si éventuellemnt tu cotoies d'autres ethnies et que tu ne te fermes pas à ton seul groupe ethnique), sur10 akans du sud, tu auras plus de 8 ki sont pour Gbagbo alors que sur 10 bété tu en auras peut être 5 ou 6. ce ke je dis là est vraiment sérieux. Je te supplie de t'ouvrir et de ne pas être animé de tant de haine. Bien à toi mon frère....

5.Posté par Hermann N'da le 13/08/2013 01:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ carole21

Tu as dit l'essentiel en te posant la question de savoir si ce TROU connaît notre pays. J'espère que tu as pu lire sur ce site l'histoire de cette malienne qui a été arrêtée avec en sa possession une CNI ivoirienne.

Elle se disait originaire de HERMANKONO, ce nid de ressortissants CEDEAO situé dans le département de Divo.

WALACE est dans une situation identique. Son BORIBANA n'est plus loin. Sa vaine tentative de présenter le FPI comme un parti ethnique s'explique par l'inspiration que lui offre l'exemple du RDR dont il se dit militant alors même qu'il lui reste à prouver qu'il est ivoirien ......comme cette malienne.

Ce qu'il ignore peut lui être gratuitement enseigné s'il demande à Google les résultats des dernières présidentielles tenues en CI. Il pourra voir les scores de GBAGBO et de DRAMO chez les ATTIES, les ABBEYS , les AGNI.

Si WALACE le TROU continue de nous amuser sur ce site en faisant des déclarations sans tête ni queue ni preuves, nous devons le comprendre et le classer simplemoent dans la zone des moins cultivés.

Je voudrais également et enfin attirer ton sur le fait que sur tous les sites fréquentes par ce vaurien de la pire espèce, tous les internautes sont unanimes et le traitent invariablement de tonneau vide. Cette triste réalité que vit ce mouton est vérifiable, à titre d'exemple, sur ivorian .net.

WALACE mérite la compassion de tous. Tout comme un analphabète qui tient coûte que coûte a débattre avec une coalition de savants, WALACE vit un véritable DRAME.

Au départ, il a cru que disposer d'un ordinateur, (de surcroît volé lors des pillages de domiciles à la faveur de la crise post électorale) avec quelques crédits prépayés pour avoir accès à internet pouvaient suffir à le rendre intelligent.

A présent, il peut faire son bilan et constater que rien n'y fit. Ce malien est resté idiot comme les autres errants de la sous région.

6.Posté par Hermann N'da le 13/08/2013 01:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ cnan

À quoi renvoie, chez toi, ,le concept de secret? Je ne vois pas en quoi dénoncer le Mal est une trahison ou une violation de je ne sais quoi.

Le secret de l'association des malfaiteurs n'a de valeur qu'aux yeux des malfaiteurs. Ici, nous combattons le Mal, d'où qu'il vienne, de toutes nos forces et de façon impitoyable .

Je vois que tu trompes de site....

7.Posté par charlie bronx le 13/08/2013 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On sait tous que BEDIE, après Houphouet avant lui, soutenait Savimbi. C'est GBAGBO qui a mis fin à ce soutien.

Mais croyez moi, un homme comme BEDIE n'a pas les couilles pour descendre l'avion de Blondin Beye. BEDIE ne peut pas avoir fait ça.

Il en a certes la méchanceté, mais il est loin d'en avoir le courage. C'est une affaire de profilage.

8.Posté par WALACE le 13/08/2013 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HERMAN
Tu n'as vu que pour cette DAME , malienne
voilà des Camerounais qui se pavanent avec l'identité ivoirienne qui lui a donné cela si c'est pas vos frères Bété du FPI,,,,?
Tu es informé du cas du sportif camerounais le boxeur qui a finalement opté pour son Cameroun après avoir bénéficié de la nationalité ivoirienne et s'envoler pour la FRANCE grâce aux refondateurs Bété du fPI?
HERMAN
je suis mieux renseigné que toi sur la situation de ma côte d'ivoire
malheureusement nous sommes sur du virtuel ce qui te rend plu exciter que moi,

9.Posté par bill le 13/08/2013 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
walace walace walace qui est ce mec qui se dit vivant en CI et qui ne sait rien de ce pays et ses dirigeants.vraiment ivoirien yako.si ce genre d'homme aussi parle de toi .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !