Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Hamed Bakayoko, prochain Premier ministre de Ouattara?

le Vendredi 15 Novembre 2013 à 06:44 | Lu 1806 fois

L’actuel ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le ministre d’État Hamed Bakayoko sera t-il le prochain Premier ministre de Côte d’Ivoire ?



Ouattara envisagerait de confier la Primature à Hamed Bakayoko, son actuel ministre de l'Intérieur.
Ouattara envisagerait de confier la Primature à Hamed Bakayoko, son actuel ministre de l'Intérieur.
En tout cas, selon la Lettre du Continent, tout porte à croire que oui. Dans sa dernière publication, N°670 du 13 novembre 2013, le bi-hebdomadaire français aux grandes oreilles avance que le Président Alassane Ouattara envisagerait de confier le poste de Premier ministre à Hamed Bakayoko. Car le chef de l’État ivoirien serait séduit par son ministre de l’Intérieur.

Le quotidien français de s’interroger, dans sa case à devinettes: « de quelle manière le ministre ivoirien de l’intérieur, Hamed Bakayoko, a su impressionner le président Alassane Ouattara, au point que ce dernier songerait à lui offrir le poste de Premier ministre ?»

Plusieurs raisons pour répondre à cette question. Premièrement, entre Ouattara et Bakoyoko, c’est une affaire de père et de fils. Une relation qui date de très longtemps, depuis le lycée classique d’Abidjan, lorsque le jeune élève Hamed Bakayoko a abordé Alassane Ouattara, le Premier ministre d’Houphouët Boigny, obtenant de lui une carte de visite. L’histoire a été contée par le ministre lui même, lors d’un échange avec la presse pendant la campagne présidentielle de 2010.

Depuis lors, le jeune Bakayoko a gagné la confiance de l’ex-Dga du FMI. Grâce à lui, Hamed Bakayoko sera le D.G de LA Radio Nostalgie et patron du journal Le Patriote, qui a été une arme de combat pour l’accession de Ouattara au pouvoir. L’homme n’a jamais cessé d’œuvrer à la satisfaction de son « père spirituel ». Nommé ministre au poste qu’il occupe aujourd’hui, Hamed Bakayoko a usé de tout son poids, ses multiples relations pour sécuriser le pouvoir de Ouattara contre les velléités de coup d’État.

Il a ainsi permis l’arrestation et l’extradition des pro-Gbagbo qui seraient en train de planifier le renversement du président Ouattara. Il s’agit de Lida Kouassi Moïse, Jean Noël Abéhi, Blé Goudé. Sans oublier les autres tels que les responsables du Cojep de Blé Goudé, Laurent Akoun, Alphonse Douati, Koua Justin du Front Populaire Ivoirien (FPI), qui ont été arrêtés et jetés en prison au plan national, juste pour casser un peu du parti de Laurent Gbagbo.

A Hamed Bakayoko, le parti d’Alassane Ouattara, le Rassemblement des Républicains (RDR), doit en grande partie sa large victoire lors des élections locales. Grâce au découpage administratif, « tribal, ethnique, largement favorable au RDR » selon Henri Konan Bédié, qu’il opéré courageusement, le RDR a pu être majoritaire à l’Assemblée nationale devant le PDCI, qu’il a encore battu aux municipales.

Des résultats qui ont de quoi renforcer l’estime de Ouattara pour son filleul. L’un mis dans l’autre, l’on peut dire que Hamed Bakayoko joui de la confiance du Président Ouattara. Et lui offrir ce poste de Premier ministre ne serait pas surprenant. Il n’a pas manqué de lui confier le ministère de L’intérieur et de la Sécurité que certains avaient estimé trop grand pour lui.

Dans cette affaire, c’est l’alliance RDR-PDCI qui va en pâtir. Le parti de Bédié va certainement accuser Ouattara de trahison pour n’avoir respecté son serment électoral. Il avait promis, en contrepartie du soutien du PDCI dans la présidentielle contre Gbagbo, il lui donnerait la Primature en cas de victoire. La désignation de Soro Guillaume comme le Premier ministre dans le premier gouvernement de Ouattara avait irrité les militants du PDCI.


Vendredi 15 Novembre 2013
Vu (s) 1806 fois



1.Posté par Hermann nda le 15/11/2013 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En relisant attentivement tout ce qui est raconté dans ce papier, tout lecteur averti, sans aucune difficulté, conclure que ce qui lie si fortement Dramane OUATTARA et BAKAYOKO Ahmed , c'est essentiellement la malhonnêteté et le mensonge.

I/ LA MALHONNÊTETÉ
a/ Les fausses accusations suivies de l'arrestation de pro GBAGBO, en vue de casser le FPI.
b/ Un découpage administratif et électoral largement au profit du RDR, dénoncé avec des mots bien choisis par Henri Konan BEDIE, un maillon de l'attelage bancal du RHDP.

II/ LE MENSONGE
Quand Herman N'da était en classe de seconde, Hamed BAKAYOKO était en classe de terminale au Burkina Faso. Nous étions en 1985. Il était question pour BAKAYOKO de contourner le fameux bac probatoire des classes de premières. BAKAYOKO n'est donc rentré en CI qu'après avoir obtenu son bac burkinabé.

Quant à Dramane, il n'a débarqué en CI qu'en 1989 avant d'être nommé, au cours de la même année, par Houphouet, au poste de président du comité interministériel puis premier ministre en 1990. A cette époque, BAKAYOKO était déjà inscrit à l'université d'Abidjan, dans cette faculté de médecine qui, heureusement n'a pas manqué de rétablir la vérité non seulement sur sa capacite à faire des études supérieures mais également sur.son niveau intellectuel réel.

D'où vient donc que BAKAYOKO aurait rencontré Dramane OUATTARA alors que le premier était "élève au lycée classique d'Abidjan"? En quelle année ? Rien que du faux ! Toujours u faux !

Il est tout de même bon de souligner que Hermann N'da lui, s'est successivement et brillamment offert le bac proba et le bac, respectivement en 1986 et 1987.

2.Posté par Osdansgorge le 15/11/2013 22:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon frère Hermann N''da pour tes positions quand il s''agit de toujours rétablir la vérité. Ces journaleux pensent que tous les ivoiriens souffrent d''Alzheimer. Ils pensent que nous ne savons pas qu''ils sont entrain de faire la promotion de ce vampire de bakayoko et de se faire aimer par ces monstres. Mais sachons que celui qui bâtit par le feu et par le sang, périra aussi par le feu et par le sang. C''est une loi à laquelle toute la nature se soumet!

3.Posté par jacquevakele le 16/11/2013 07:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toi Herman n,da tu racontes des mensonges pour le ministre Bagayoko mais tu n,a pas raconte'' ton histoire de lasorbone du plateau ni ton integration a la milice de ble goude? tu n,apas raconte quand tu etais enrole au camp galieni ?

4.Posté par souseck le 16/11/2013 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CEMA HERMANN, au nom du digne peuple d'EBURNIE, je te baptis CEMAIE, c'est à dire Chef d'Etat Major des Armées d'Intellectuels d'Eburnie. Ta mission est et sera de nous donner les archives de l'histore, sur les faits majeurs et innoubliables et de notre patrie. Nous sommes quelque part victimes de nous même pour ne pas avoir tiré les leçons des faits précédents. nous devons donc éduquer les futures générations dans la vérité de ce qui à causé du tort à notre mère commune la Côte d'Ivoire. Alors, cherches, vérifies, compiles et archives. DIEU te garde, nous te féllicitons pour ton travail et ton honnêteté et, TOUTES CES ÂMES SANS NOM, INJUSTEMENT ET ODIEUSEMMENT MASSACRES SOUS DES MENSONGES FALLACIEUX TE REMERCIE D'AVANCE.

5.Posté par Alice KONE le 16/11/2013 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jacquevakele

Hermann a rétabli les faits tels qu'ils se sont déroulés ou bien il a dit des contre-vérités ? La est la question. Si toi tu as des preuves contraires aux propos de Hermann, apporte-les. C'est cela un débat.

Merci Herman, de nous éclairer.

6.Posté par Doumbia seydou le 16/11/2013 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je suis militant du RDR mais je reconnais que hermann est dans le vrai. Quand ADO était Premier Ministre, Ahmed BAKAYOKO n'était pas au lycée. C'est juste.

7.Posté par Mobio le 16/11/2013 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jacquevakele

Tu es nul. Tu n'as rien dans le crâne. Dégage !

8.Posté par Sily Camara le 17/11/2013 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai, la médiocrité et l'immoralité nous gouvernent en ce moment. Mais tant que courra l'alliance démoniaque PDCI-RDR, Ahmed Bakayoko ne sera pas premier ministre. Plus que hier, Ouattara a, aujourd'hui trop besoin du PDCI, pour le suicide collectif.

9.Posté par LaRédemption le 18/11/2013 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci CEMA Hermann N'Da pour toutes ces vérités que nous ne pouvons oublier puisque nous sommes des témoins vivants de cette époque avec le bac probatoire qui a suscité la fuite de plusieurs élèves vers le burkina dont hamed bakayoko. Ils ont le culot de vouloir réécrire cette étape récente de notre histoire scolaire et il y a des écervelés comme ce jacquevakele qui veulent contester cette vérité implacable. Tout de même ! Quand on ne sait rien, et bien, on ferme son clapet de peur d'être ridicule. Merci à tous les combattants de la RP. Soyez bénis et que Dieu nous garde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !