Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Guy Labertit: "GBAGBO est un démocrate, il n'a jamais pris d'armes pour accéder au pouvoir"

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Media Libre pour tous le Mardi 14 Décembre 2010 à 18:50 | Lu 1277 fois

De plus en plus de voix s'élèvent pour conspuer l'attitude très douteuse et le parti-pris manifeste de la France dans la crise ivoirienne. Des intellectuels, des politiciens et des artistes ont choisi de dire la vérité sur ce qui se passe réellement en Côte d'Ivoire. Parmi eux, il ya le socialiste Guy Labertit, qui a été le « M. Afrique du PS » entre 1993 et 2006. Dans cette entrevue accordée au quotidien français France Soir, il fait des révélations sur les causes du malaise ivoirien.



Guy Labertit: "GBAGBO est un démocrate, il n'a jamais pris d'armes pour accéder au pouvoir"
France-Soir. Pourquoi soutenez-vous Laurent Gbagbo ?

Guy Labertit. Parce qu’il a gagné les élections ! Les résultats annoncés par la commission électorale, favorables à Alassane Ouattara, sont faux. Ils sont fondés sur un comptage manuel. Or, le décompte électronique a révélé des irrégularités : 2.200 procès-verbaux (sur un total de 20.073) ont été rejetés car il y avait plus de votants que d’inscrits. C’est donc bien Laurent Gbagbo qui a remporté le scrutin avec 51,33 % des voix. Voilà pourquoi le Conseil constitutionnel l’a déclaré vainqueur.

Mais l’ensemble de la communauté internationale, dont la France, condamne cette décision…

C’est une tentative d’usurpation du pouvoir orchestrée par l’ONU ! En reconnaissant la victoire de Ouattara, les chefs d’Etat occidentaux ont formellement violé les institutions de la Côte d’Ivoire. Seul le Conseil constitutionnel est fondé à promulguer les résultats.

Mais il est à la botte de Gbagbo !

Pas du tout. Est-ce qu’en France, le Conseil constitutionnel est à la botte de Sarkozy ? Le système de nomination est le même en Côte d’Ivoire : c’est le président de la République qui nomme le président du Conseil constitutionnel, mais y siègent aussi les anciens chefs de l’Etat et des conseillers. Gbagbo est un démocrate. Il n’a jamais pris les armes pour accéder au pouvoir.

François Hollande l’avait toutefois déclaré « infréquentable » en 2004…

Le PS a toujours été divisé sur l’attitude à adopter vis-à-vis de Gbagbo. En 2003, déjà, je me souviens avoir participé à un bureau national très orageux. Pourtant, je suis resté en charge des questions africaines jusqu’en 2006 : c’est la preuve que beaucoup de socialistes me soutenaient. Aujourd’hui encore, plusieurs parlementaires -Loncle, Emmanuelli…- sont sur la même ligne que moi. Derrière la position d’Aubry qui soutient Ouattara, je vois la patte d’Harlem Désir : il a toujours été hostile à Gbagbo.

Mais Jack Lang a aussi lâché son « ami »…

Il me fait de la peine : il s’est perdu dans ses propres errances. En 2008, fidèle à sa politique-spectacle, Lang a dansé avec Gbagbo dans une boîte de nuit ivoirienne, évoquant alors son « génie politique ». En octobre dernier, il est même venu le soutenir à Bouaflé, lors d’un meeting électoral. Comme il ne peut pas être quelque part sans prendre la parole, Lang a clairement fait savoir qu’il le préférait à Ouattara. Et aujourd’hui, il conseille à son « cher Laurent » de renoncer au pouvoir… Mais il aurait été le premier à écrire sa biographie si son élection n’avait pas été contestée !

La Côte d’Ivoire a aujourd’hui deux présidents. Vont-ils en venir aux armes pour se départager ?

Je ne le pense pas. Il y a, de part et d’autre, la volonté d’éviter les affrontements de rue. Ouattara va certes continuer à contester, mais Gbagbo et son gouvernement ne céderont pas. Or, ils contrôlent l’armée et la police, mais aussi l’économie. Ils peuvent tenir longtemps.

Une partition du pays a été évoquée…

Ce projet a circulé dans les officines, mais il serait une catastrophe. Le nord n’est pas viable économiquement : il y a un peu de coton, d’or et de diamant, mais pas de port. Non, je crois que les choses vont rentrer dans l’ordre. D’ailleurs, la vie a repris son cours à Abidjan. Le prix de l’oeuf, qui était monté à 150 F CFA, est retombé à 60 F CFA hier.




Afrik53 - Media Libre pour tous
Mardi 14 Décembre 2010
Vu (s) 1277 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !