Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Guillaume Kigbafori Soro, hier à Yamoussoukro: « J’irai à Gagnoa le 15 août »

le Jeudi 1 Août 2013 à 08:27 | Lu 705 fois

Initialement prévu pour le lundi 29 juillet 2013, c’est finalement le jeudi 15 août 2013 que le président de l’Assemblée nationale, se rendra à Gagnoa, ville natale de l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo.



Guillaume Kigbafori Soro, hier à Yamoussoukro: « J’irai à Gagnoa le 15 août »
Guillaume Soro et une délégation de 5 chefs traditionnels Bété de la région de Gagnoa, ont échangé sur la question hier, mercredi 31 juillet, à l’hôtel des Parlementaires, à Yamoussoukro. Au terme d’un long moment d’échanges, le numéro 2 Ivoirien, à la suite de la déclaration de ces chefs traditionnels, lue par leur porte-parole et chef de délégation, Gbizié Lambert, a indiqué qu’il sera bel et bien à Gagnoa dans les jours à venir. « (…) « Nous avons longuement échangé sur des questions que le chef (Gbizié Lambert) vient d’évoquer lui-même, dans la déclaration qu’il a eu à faire. Je voudrais donc dire aussi que j’ai eu à échanger avec le Président de la République, dimanche dernier, l’informant de l’invitation transmise par les chefs (traditionnels) de Gagnoa. Je suis là, donc, premièrement, pour confirmer que j’irai à Gagnoa, et ce, le 15 août.

J’irai à Gagnoa parler avec les chefs, avec les jeunes, les femmes, les populations de Gagnoa », a indiqué Guillaume Soro. Et le président du parlement Ivoirien de rassurer les populations de cette région et la chefferie coutumière venue le voir quant à sa volonté d’œuvrer davantage à la mise en œuvre et à l’accélération du processus de réconciliation nationale. « (…) Les chefs ont évoqué des problèmes liés à la crise postélectorale. Je leur ai donné ma parole et j’ai promis de transmettre fidèlement toutes les doléances qu’ils ont soumises au Président de la République.

Je voudrais enfin les saluer et les remercier pour la diplomatie coutumière (comme ils l’ont dénommée) qui a consisté dans l’humilité à échanger, à discuter, à nous voir, à parler avec les uns et les autres depuis plusieurs mois. (…) Ils peuvent être rassurés que je rendrais témoignage auprès du chef de l’Etat de cette diplomatie coutumière emprunte d’humilité et de sagesse. Voici le message que tiens à leur donner : les rassurer que je serais, bel et bien, à Gagnoa le 15 août et que nous aurons des moments à partager ensemble dans l’unique objectif de réconcilier les filles et les fils de ce pays », a fait savoir Guillaume Soro.

Avant lui, les chefs traditionnels, après avoir rappelé que leur interlocuteur du jour, a été le tout dernier Premier ministre de Laurent Gbagbo, alors Président de la République, ont indiqué l’objet de leur visite visant (officiellement) à réitérer l’invitation du président de l’Assemblée à la double cérémonie d’inauguration du siège provisoire des chefs coutumiers de Gagnoa et de la pause de la première pierre du bâtiment définitif. Mais, à en croire le porte-parole, cela n’est qu’un prétexte. «(…) Nous, chefs traditionnels, menons une diplomatie coutumière qui se veut souterraine, nocturne, entre 4 murs. Elle règle toujours les grands problèmes de la société.

Et aujourd’hui, les grands problèmes de la société ivoirienne sont entre autres: l’emprisonnement de notre fils, Laurent Gbagbo, à la Haye, la détention de plusieurs fils du pays dont certains sont originaires du département de Gagnoa, l’exil de beaucoup d’autres, le gel de leurs comptes bancaires et l’occupation de leurs maisons, la perte des emplois qu’ils occupaient hier, l’insécurité dans nos villages et sur nos routes …», ont déclaré les chefs de villages qui ont demandé au président Guillaume Soro d'intervenir auprès du chef de l’Etat, le Président de la République, Alassane Ouattara, pour que celui-ci se penche sur la résolution définitive des problèmes évoqués. «Nous sommes convaincus que la résolution de tous ces problèmes, va booster le processus de réconciliation nationale », a soutenu Lambert Gbizié et ses collègues à travers la déclaration qu’ils ont produite à cet effet.

Notons que cette délégation de chefs, était composée de : Gadji Dagbo Joseph, Dago Boga Sivori, Ziké Gnahoré Samuel, Kessié Ouraga Pierre et, bien entendu, Gbizié Lambert, président du haut conseil des chefs du département de Gagnoa.



Camille SIABA

(A Yamoussoukro)
Soir Info

Jeudi 1 Août 2013
Vu (s) 705 fois



1.Posté par zoumana alassane le 01/08/2013 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
-Prenez garde du jeu du chat et de la souris auquel aime bien se livrer ce régime à la rancune tenancière. les chefs ont posé le problème dont la solution constitue la vraie de la réconciliation. " Nous sommes convaincus que la résolution de TOUS CES PROBLÈMES va booster le processus de la réconciliation " a dit clairement le chef porte-parole. Alors, Ouattara que nous connaissons voudra -t-il sacrifier son trône pour libérer Gbagbo, Simone , Affi, Aboudramane, Aké, Blé..... et accepter que les patriotes en exil rejoignent le pays au nom de la réconciliation ?
par ailleurs, que Soro aille à Gagnoa, cela n'est pas important. ce qui est su^r, il sera bien reçu par les parents de sa VICTIME. Là-bas l'hospitalité est une vie, une coutume. Seulement la Maman de GBAGBO qui doit préparer à manger se trouve au Ghana. pourra-t-il arriver à Gnaliépa,à Ouragahio puis à Mama ? Bon vayage mr le Président.

2.Posté par Filsdafric le 02/08/2013 04:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca y est ! Voilà que ce bouffon de SORO commence à se prendre pour un Grand Homme Politique ! Il ne reste donc plus que ça en COTE D' IVOIRE ?????

3.Posté par WALACE le 02/08/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De grâce SORO ne manque pas de dire à cette racaille ethnie bété que GBAGBO méritait être avorté , leur fils était un avorton qui n'avait pas sa place parmi les humains
dommage qu'ils n'ont pas compris le message de la prophetie

4.Posté par zoumana alassane le 02/08/2013 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qui c'était, ce prophète ? un marabout n'est pas un prophète mr. ton marabout n'a-t-il pas dit que ton traquenard de chef n'est pas de ce pays. et que tout ce qu'il fait est du faux. tout est truqué donc douteux : nationalité( burkinabé et non ivoirien), le nom ( alassane dramane ouattara ADO et non alassane ouattara), mère ( nabintou cissé.....) Au total, les ivoiriens s'aiment et aiment bien leur Président déposé à la haye par la France. Quant à vous? NAPIRI!

5.Posté par Sily Camara le 02/08/2013 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gagnoa t'attend, mon petit Soro. En 2007, Blé Goudé que vous détenez dans un lieu inconnu t'a pris la main et t'y a conduit. Donc, tu es le bienvenu à Gagnoa. Comme à Divo, San-pédro, Guiglo, Adzopé, Abengourou, Aboisso. Tu es chez toi, partout. C'est la rébellion que tu as montée avec Ouattara qui a plutôt empêché, pendant plus de 5 ans, les sudistes d'arriver au nord. Tu sais que la caractéristique des peuples de la forêt ( ou bushmen ou boussoumani ) c'est leur hospitalité, d'où la présence des Dioulabougou. Bienvenue à Gagnoa, ville martyr, ville d'un peuple martyr.

6.Posté par WALACE le 03/08/2013 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SYLI
en te lisant chaque fois je te découvre , tu portes le nom de camara sur le site croyant noyer les partisans de OUATTARA
je savais que tu étais un bété , fils du clan satan que dieu a vomis

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !