Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Grève à Yamoussoukro : 11 enseignants interpelés au lycée Mamie Adjoua

le Mardi 5 Février 2013 à 04:36 | Lu 882 fois



Grève à Yamoussoukro : 11 enseignants interpelés au lycée Mamie Adjoua
Yamoussoukro - La grève de l’Intersyndicale du secteur Education/Formation (ISEF) est largement suivie .

Yamoussoukro - La grève de l’Intersyndicale du secteur Education/Formation (ISEF) est largement suivie à Yamoussoukro où 11 enseignants ont été interpelés lundi au lycée Mamie Adjoua par des éléments de la préfecture de police qui les ont mis en garde à vue au commissariat du 1er arrondissement, a constaté l’AIP.
« Nous sommes allés en salle de professeurs pour entretenir certains collègues présents. Les policiers nous ont trouvés là et nous ont demandé de les suivre à leur cargo. Une fois près du cargo, ils nous ont intimé l’ordre de monter à bord et nous ont déportés ici au commissariat du 1er arrondissement », a relaté l’un de ces enseignants.
Le chef de poste du 1er arrondissement n’a pas voulu se prononcer sur les motifs de leur interpellation.
Cette grève a été matérialisée par la fermeture de tous les établissements scolaires primaires, secondaires généraux et techniques publics.

Seul le lycée d’excellence de jeunes filles Mamie Adjoua, a pu enregistrer un début de cours peu avant 11H par des enseignants se réclamant de la Coordination des enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire (CESCI).
Le proviseur de ce lycée Mamie Adjoua, Mme Nomvia Sako Sita s’est réjouie de la présence des forces de l’ordre qui a mis des enseignants en confiance, au point qu’ils ont décidé de dispenser des cours.

« Un groupe d’enseignants est venu visiblement pour demander à ceux présents de rentrer chez eux. Je leur ai fait comprendre qu’autant ils ont le droit de faire grève, autant ils ont le devoir de laisser la liberté à d’autres de dispenser les cours », a dit Mme Nomvia qui dit être sur le terrain elle-même pour veiller au grain.
Selon elle, il y a dans l’éducation des symboles auxquels on ne doit pas toucher. Ce sont les lycées de jeunes filles Mamie Adjoua (Yamoussoukro), Mamie Faitai (Bingerville) et Sainte Marie d’Abidjan-Cocody. Il y a aussi le Lycée scientifique pour garçons qui est malheureusement touché par cette grève.

« Cet après-midi ou demain, nous ferons la ronde pour faire le point des présences d’enseignants et situer l’ampleur de la grève dans notre établissement car Abidjan nous appelle tout le temps », a conclu le proviseur du lycée Mamie Adjoua.
Aux environs de 14H, les cours ont été arrêtés notamment aux collèges privés Djédri des 220 logements et La Fontaine, ont indiqué des sources proches de l'Education.

Le site du Lycée scientifique entièrement touché par cette grève héberge aussi les Lycées mixtes 1 et 2 et le Collège moderne 2, soit une population scolaire d’environ 11 000 élèves.

Mardi 5 Février 2013
Vu (s) 882 fois



1.Posté par Hermann N'da le 06/02/2013 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le corps enseignatl continue d’attendre les pluies de milliards promises par le menteur voltaïque à la BOUCHE TORDUE et aux YEUX ASYMÉTRIQUES, alias PENCHETA

Le MENSONGE et la MALHONNÊTETÉ ont fini par rattraper le Burkinabé abonné à la FRAUDE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !