Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Grâce présidentielle aux pro-gbagbo: Banny d'accord, mais...

le Samedi 8 Décembre 2012 à 13:57 | Lu 1210 fois

Charles Konan Banny ne voit pas d'inconvénient à ce que des pro-Gbagbo en détention bénéficient d'une grâce présidentielle. Il l'a fait savoir hier, vendredi 7 décembre, à l'occasion d'une conférence de presse animée à son cabinet privé à la Riviera 3.



Grâce présidentielle aux pro-gbagbo: Banny d'accord, mais...
Une fois n'est pas coutume, c'est le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation( Cdvr) lui-même qui était devant la presse, entouré des autres membres de son bureau. Invité à commenter l'éventualité d'une grâce présidentielle dont pourraient bénéficier les prisonniers pro-Gbagbo en cette fin d'année, Banny a dit être, sur le sujet, en phase avec le chef de l'Etat.

Il a dit partager la position du président Alassane Ouattara de laisser la justice faire son travail avant une éventuelle grâce présidentielle. « Que le juge condamne ou relaxe. Et que le chef de l'Etat gracie s'il veut, parce que ça va contribuer à l'apaisement des coeurs », a-t-il déclaré, non sans ajouter qu'une telle mesure doit prendre également en compte les attentes des victimes. « Le président peut gracier mais moi je pense aussi à la victime. Grâce et réparation doivent aller ensemble, sinon on recommence », a-t-il nuancé. Soucieux d'associer tous les enfants de ce pays au processus de réconciliation, Banny a dit ne pas être indifférent à l'appel que lui a lancé Charles Blé Goudé. L'ex-leader des jeunes patriotes, faut-il le rappeler, avait souhaité rencontrer Banny pour discuter de sa participation à la réconciliation. « Blé Goudé nous a écrit », a en effet admis le président de la Cdvr.

Toutefois, a-t-il renchéri, « je ne peux pas courir derrière chaque Ivoirien. Je mets en place un mécanisme et je demande à chacun de venir entrer dans le processus ». Au-delà de la personne de Blé Goudé, le président de la Cdvr a dit être soucieux d'y impliquer les autres partisans de l'ancien président Laurent Gbagbo, qu'ils soient au pays ou à l'extérieur.

Il a cependant fait savoir qu'il n'a pas jusque-là été au Ghana pour y rencontrer les exilés pro-Gbagbo, ni à La Haye pour voir Laurent Gbagbo. « Je n'ai pas fait de voyage au Ghana. Mais est-ce que cela veut dire que je n'ai pas de contact avec ceux qui sont là-bas ? Je ne suis pas allé à La Haye. Est-ce à dire que nous ne devons pas tenir compte de son opinion( celle de Laurent Gbagbo, détenu à la prison de Scheveningen à La Haye, ndlr) pour la réconciliation ? La réconciliation, je vous l'ai dit, doit être inclusive », a soutenu Banny.

Tout en soulignant que toutes ces personnes ne sont pas « les oubliés de la réconciliation », il a toutefois relevé qu'il ne faut pas non plus réduire la réconciliation à ceux-là.



CONSULTATIONS NATIONALES DANS QUELQUES JOURS



Avant d'aborder toutes ces questions, le président de la Cdvr a dressé le bilan des actions posées jusque-là et surtout levé le voile sur les prochaines étapes. Il a notamment annoncé les consultations nationales pour ce mois de décembre. « Avant le 15 décembre », a-t-il dit précisément, ajoutant que cette phase va permettre de préparer les audiences publiques attendues par tous. Ces consultations nationales, a insisté Banny, seront l'occasion de recenser les attentes des Ivoiriens. Dans le même temps, il sera procédé à l'installation des commission locales à l'intérieur du pays et à Abidjan. « Nous allons commencer par les zones qui ont connu le plus grand drame : l'Ouest, le Sud-Ouest et le Centre », a-t-il indiqué. Le travail de ces commissions, a soutenu le président de la Cdvr, va préparer l'enquête destinée à faire la lumière sur les crimes qui ont été commis pendant ces années tragiques.

Au dire de Banny, le dispositif devant permettre de conduire cette enquête est déjà prêt. « Notre objectif n'est pas de remuer le couteau dans la plaie, mais de savoir la vérité : qui a fait quoi et pourquoi ? », a dit Banny au sujet de l'enquête. Malgré la pression du temps, tout ce travail ne sera pas bâclé. « La mission est trop importante pour se précipiter », a-t-il tenu à préciser, non sans ajouter que « le délai de deux ans qui (leur) a été imparti sera respecté ».

Banny a par ailleurs salué les actes posés par le président Ouattara suite aux recommandations faites par la Cdvr après qu'elle eût rencontré différentes couches sociales. « Nous avons été entendus, cependant il faut aller plus loin. Au retour du chef de l'Etat, nous irons lui faire des suggestions pour dénouer certains nœuds qui empêcheraient les uns et les autres d'aller plus loin », a-t-il révélé.

Assane NIADA
L'Inter

Samedi 8 Décembre 2012
Vu (s) 1210 fois



1.Posté par Halin Bebel le 08/12/2012 14:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bla bla bla.

2.Posté par Fati le 08/12/2012 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il dit quoi même ce dime mouton Mossi ko cul Banny ?

3.Posté par adokaflè seydou le 09/12/2012 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La mission de Banny s’arrête dans quelques mois.Va t-il réussir en 6 mois ce qu'il n'a pas pu en 1 an et demi?Il lui faudra des qualités de magicien.Sa mission va se retrouver au cimetière des promesses non tenues.

4.Posté par BESSE le 09/12/2012 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouatara n'a pas à gracier qui que ce soit, il libère les innocents qu'il détient et fait arreter ces cancres de rebelles qui endeuillent la cote d'ivoire depuis 2002. Voila le prix de la reconciliation. Quant à ce cancre de Banny qu'il sache que son ivrogne de cousin bedié qui est à l'origine des malheurs des ivoiriens est bien placé pour lui indiquer la voie à suivre. Il a le choix entre le traitrise et l'honneur. LES IVOIRIENS NE SONT PAS FACHE ENTRE EUX. LA RECONCILIATION SELON OUATARA C'EST DE NOUS FAIRE ACCEPTER LES MOSSIS QU'IL NOUS IMPOSE.

5.Posté par Mister BIG le 09/12/2012 14:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Besse. Que Drame ouattaraogo libère les innocents qu'il a enfermé injustement. Le reste n'est que du blablablabla.

6.Posté par Fatim le 09/12/2012 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu peux la fermer un peu pour nous ? Banny of course!

7.Posté par GOLAH le 10/12/2012 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Bany peut il reconcilier les ivoiriens? peut il être juge alors qu'il a été parti?
non, Bany a été parti . quand il a été nommé premier ministre, la mission a lui confiée la communauté internationale était de faire en sorte l'exécutif aie deux têtes. en cela, il passait tout son temps à réclamer ses pouvoirs à Gbagbo. ensuite, les comploteurs ont crée le GTI qui devait aider Bany a dépouillé Gbagbo de ses pouvoirs.
Donc, Bany a contribué à la chute de Gbagbo, il ne peut pas venir s'arrêter devant les gens et parler de reconciliation.

8.Posté par GOLAH le 10/12/2012 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors vous allez le voir jouer à l'équlibriste comme il le fait actuellement. il parle de "grace ,mais la victime ..." de qu'elle victime parle t-il? il y a deux camps . le rassemblement des rebelles (RDR) avec son rhdp. et la LMP.
des victimes existant de part et d'autres, Bany aurait fait en sorte que les soit disant fautifs dans les camps soient arrêtés. dans ce cas, il aurait été aisé pour lui de parler de VICTIMES.

9.Posté par opadjê le 10/12/2012 12:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
banny è un bani à la recherch d'un soufl nouvo mè il ne l'ora pa c sing traîte . sa mission on c torch le cu avec c'è un acteur 2la grde conspiration ki à fè parti notr PAPA chez lè fils 2pute et o momen dè compt il ira périr en enfer comme l'envoyé du pape ici . ivoiriens nous n'avon a 2problèm bany connè notr seul problèm alor kil se taise s'il na rien a dire le silence serè meilleur pour l8

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !