Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ghana : L'audience de Koné Katinan reportée, hier, au 24 avril

le Vendredi 29 Mars 2013 à 06:31 | Lu 463 fois

Énième report dans le feuilleton Koné Katinan Justin ! L'audience du Porte-parole de Laurent Gbagbo à Accra au Ghana a, à nouveau, été renvoyée au 24 avril 2013.



Koné Katinan continue les allées et venues au Tribunal de grande instance d'Osu à Accra.
Koné Katinan continue les allées et venues au Tribunal de grande instance d'Osu à Accra.
Déjà le mercredi 27 mars 2013, l'ex-ministre délégué au Budget de Laurent Gbagbo s'était présenté au Tribunal de grande instance d'Osu (Osu magistrate Court) à Accra, mais le juge Aboagye Tando a demandé qu'il revienne le lendemain jeudi 28 mars 2013. Le Porte-parole de l'ancien président ivoirien est revenu pour répondre au rendez-vous. Mais une fois encore, il lui a été signifié, selon nos sources qui n'ont pas donné plus de détails, que le procès a été reporté au 24 avril 2013.

On se perd finalement en conjectures dans cette affaire qui va de report en report depuis le 24 août 2012, date de l'arrestation, à l'aéroport d'Accra, de Koné Katinan Justin qui revenait d'un voyage en Afrique du sud.

Quelques rappels !

Le mercredi 27 février 2013, le Porte-voix de M. Gbagbo s'était rendu avec son Conseil, représenté par l'avocat Patrick Sogbodjor, à son procès. Mais, ils sont retournés chez eux parce qu'il leur a été indiqué que le juge Aboagye Tandoh est absent pour raison de « réunion ». Et un autre rendez-vous devant la Justice ghanéenne leur a été fixé pour le 13 mars dernier. Le 13 février 2013, le procès avait été, encore, reporté pour cause de « maladie » du juge. C'est le jeudi 17 janvier 2013 que M. Koné Katinan s’était vu signifier les charges de « conspiration de vol, et vol en tant que ministre du budget de la République de Côte d'Ivoire ».

Ce jour-là, le juge ghanéen avait renvoyé l'affaire, demandant à l'accusation de mettre à la disposition de l'avocat de l'ex-Directeur départemental de campagne (Ddc) de Laurent Gbagbo à Niakara, les éléments de preuve de l'Etat de Côte d'Ivoire. Le juge devait, en outre, établir la correspondance des charges.

En clair, voir si elles sont punissables par le code pénal ghanéen et ivoirien. Avant cette date, le collaborateur de l'ex-chef de l'Etat ivoirien s'était plusieurs fois rendu au tribunal d'Accra, en 2012, sans que la Justice ghanéenne ne puisse dire si elle accède à la demande des autorités ivoiriennes de le voir extrader vers la Côte d'Ivoire. A quand l'épilogue de cette affaire ? C'est à la Justice ghanéenne de répondre.


SYLLA A.
Soir Info

Vendredi 29 Mars 2013
Vu (s) 463 fois



1.Posté par Hermann N'da le 02/04/2013 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand je pense que le chiffon-torchon de le "patriote" avait annoncé que le Ministre KATINAN était en route et que "dans quelques heures", il serait à Abidjan entre les mains de la milice tribale baptisée FRCI, j'ai envie de rire mais je me demande si c'est nécessaire.

Dramane lui aussi avait affirmé sans sourciller que le Ministre avait été arrêté au Cameroun et que lui le mossi était en contact avec les autorités de ce pays et patati et pata.

Voilà comment les mensonges rattrapent leurs auteurs. Des nullards qui ne vivent que de mystifications en CI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !