Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ghana-Côte d’Ivoire L’heure est grave, mais la colère est mauvaise conseillère

le Dimanche 23 Septembre 2012 à 16:40 | Lu 1867 fois



Vu les attaques multiples contre les FRCI en 48 heures, le gouvernement ivoirien, sur décision du chef de l’Etat, après consultation du Premier ministre par intérim et du ministre délégué auprès du Président de la République, chargé de la Défense, a pris des mesures importantes. De même une déclaration du FPI a été faite pour condamner ces attaques contre les FRCI. Cela devrait être une démarche normale. Pourtant, la suspicion politique en Côte d’Ivoire a encore la vie dure, et bien de gens ont du mal à appréhender les choses à leur juste mesure.

Lors de la finale de la coupe d’Afrique des Nations en janvier dernier à Libreville, le FPI a produit une timide déclaration passée inaperçue et surtout pas diffusée sur les médias d’Etat. A cause de leur douleur d’exilés, ou à l’idée que le vrai père de la victoire des Eléphants serait le Président Ouattara, des Ivoiriens bon teint, des fanas des Eléphants, des amis des joueurs ont souhaité la défaite pour leur pays. Et dans des bars, cette défaite a été célébrée. Aujourd’hui parce que des journaux et quelques individus tentent de remettre en cause la légitimité et la légalité du Président Alassane Ouattara (des lâches et des désespérés selon les propres termes du chef de l’Etat) il se trouve des agitateurs d’idées pour faire porter le chapeau au FPI, sous prétexte que ce parti est dominé par les extrémistes, dont il faut couper la tête.

Pourtant, cette option de fermeté et de pression contre les radicaux et les extrémistes FPI ou pro-Gbagbo n’a jamais pu pousser le parti à changer d’option, au sujet de ses revendications. Au FPI, qu’on soit modéré ou radical, qu’on soit exilé ou vivant en Côte d’Ivoi- re, les exigences sont les mêmes : une justice équitable pour tous, que les vaincus comme les vainqueurs soient poursuivis par la justice, qu’il n’y ait pas un temps pour juger d’abord les pro-Gbagbo, les maintenir en prison avant de s’occuper des libérateurs, que les exilés puissent rentrer au pays, que les détenus politiques soient mis en liberté provisoire, que les comptes soient dégelés, avec l’espoir que l’ensemble de ces conditions permettra de créer un cadre de vie démocratique normal et apaisé permettant aux Ivoiriens de vaquer librement à leurs occupations.

En retour, dans la perspective de 2015, le président Alassane Ouattara aura la garantie d’une paix sociale lui permettant de dérouler ses solutions pour la reconstruction de la Côte d’Ivoire.
Une union sacrée est nécessaire pour lutter contre les assaillants et les tueurs du FPI. Des mesures ont été arrêtées hier par le chef de l’Etat, qui a remercié les autorités du Ghana pour leur collaboration. Il y a la colère au sommet de l’Etat, mais il est important de conseiller aux uns et aux autres la retenue. La colère est mauvaise conseillère. Le Ghana et la Côte d’Ivoire n’ont pas intérêt à se faire la guerre. Le conflit entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont montré la difficulté de la situation. En sa qualité de président de la Cedeao, le chef de l’Etat a des exigences et des responsabilités.

Il règle le conflits au Mali, en Guinée Bissau par le dialogue, dans la fermeté. La fermeté manifestée en Côte d’Ivoire ne doit pas faire perdre de vue, l’exigence de souplesse et les voies de la diplomatie, d’autant plus que les relations personnelles sont fortes. Encore une fois, il faut noter que la colère est mauvaise conseillère, et que les personnes de bonne volonté tant en Afrique qu’ailleurs, doivent jouer les bons offices pour éviter le clash entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Car à y voir de près, les décisions du gouvernement ivoirien prises en dehors du Conseil national de sécurité ressemblent bien, à une sorte de déclaration de guerre contre le Ghana présenté comme un pays ennemi et belligérant. Les termes diplomatiques utilisés, ne cachent pas les mots employés par le ministre Paul Koffi Koffi.

Enfin, il est bon de noter que les frontières africaines sont bien poreuses et peuvent servir à toutes sortes de déstabilisation. Les présidents ghanéen et ivoirien ont le devoir d’agir dans le sens de la paix. Dans un tel contexte, qui rappelle celui de Septembre 2002, dix ans jour pour jour, on se demande ce qui se serait passé si la Force Licorne et l’Onuci n’étaient pas en Côte d’Ivoire. Comment peut-on avoir tant de forces militaires sur place et tant d’appuis diplomatiques et arrêter des mesures aussi fortes même si elles peuvent paraître justifiées dans l’immédiat. Dans la durée, les conséquences aussi bien pour la Côte d’Ivoire que pour le Ghana seront fort dramatiques. Par exemple, la compagnie Emirates ne pourra plus venir à Abidjan, les envois et transferts d’argent pourraient être réduits ou contrôlés, les communications téléphoniques pourraient être mises sous surveillance. Que de désagréments !

L’heure est-elle grave à ce point ? Les assaillants étaient si lourdement armés ? Pouvaient-ils déstabilser et renverser le régime aux yeux et à la barbe de la communauté nationale et internationale ? Toutes ces questions interpellent sur la nécessité de recourir au dialogue politique intégral et sans concession pour lutter contre les désespérés. D’aucuns peuvent encore douter de la bonne volonté de la réaction du FPI, certains peuvent exulter et applaudir la fermeté du chef de l’Etat, mais il faut calmer le jeu. La colère est mauvaise conseillère, en tout temps et en tout lieu.

Aussi bien pour le Ghana que pour la Côte d’Ivoire. John Mahama Dramani et Alassane Ouattara n’ont pas le droit de faire comme Laurent Gbagbo et Blaise Compaoré l’ont fait, avant de se rapprocher après avoir été amis, et partenaires. Puisque tout était parti pour que les deux leaders aient de bonnes relations. Il ne faut pas penser que le Ghana joue double jeu et se fout des autorités ivoiriennes. Le Ghana ne doit pas demeurer dans une logique souverainiste et de faiblesse. L’heure est grave. Mais il ne faut pas aider les loups à hurler. Justement parce que l’heure est grave,
il faut apaiser et appeler au calme au nom de la nécessaire paix pour les peuples ivoirien et ghanéen liés par tant de choses ! Oui l’heure est grave !

Charles Kouassi in L’Intelligent d’Abidjan

Dimanche 23 Septembre 2012
Vu (s) 1867 fois



1.Posté par Labi le 23/09/2012 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est-ce qu' on avait besoin d' arriver la oú on est? Il fallait RESPECTER le verdict du conseil constitutionel comme dans tout pays au monde et la C.I. serait en paix.

2.Posté par Hermann N'da le 23/09/2012 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Cher LABI, ces gens n'évoquent le Droit que lorsque ça les arrange. En réalité, ils n'ont que faire de la Loi. Nous sommes désormais dans un monde où seuls les rapports de force comptent. Savez-vous pourquoi ils respectent les ARABES? Suivez mon regard par rapport à l'actualité dans le monde arabe. Tôt ou tard, il faudra qu'on en arrive là si nous voulons être libres et en paix.
Bien de choses à toi Cher Frère.

FATIM et DORIANE, recevez mes salutations les plus chaleureuses.

3.Posté par regggae rebell le 23/09/2012 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Get up Stand up

Hymne d'appel à l'égalité et aux combats des droits de l'homme, Bob l'interprètera à chaque concert de 1973 à 1980.
PAROLES :
Get up, stand up
Stand up for your rights
Get up, stand up
Stand up for your rights
Get up, stand up
Stand up for your rights
Get up, stand up
Don't give up the fight
Preacher man no tell me
Heaven is under the earth
I know you don't know
What life is really worth
Isn't all that glitter is gold
Half the story had never been told
So now you see the light
You stand up for your rights
Get up, stand up
Stand up for your rights
Get up, stand up
Don't give up the fight
Most people think
Great God will come from the sky
Take away everything
And make everybody feel high
But if you know what life is worth
You would look for yours on earth
And now you see the light
You stand up for your rights
Get up, stand up
Stand up for your rights
Get up, stand up
Don't give up the fight
We're sick and tired of your ism and skism game
Die 'n' go to heaven in the Jesus name, Lord
We know when we understand
Almighty God is a living man
You can fool some people sometimes
But you can't fool all the people all the time
So now you see the light
You stand up for your rights
Get up, stand up
Stand up for your rights
Get up, stand up
Don't give up the fight
TRADUCTION :
Lèves-toi, debout
Lèves-toi pour tes droits
Lèves-toi, debout
N'abandonne pas le combat
Prêtre ne me dit pas
Que le paradis est en dessous de la terre
Je sais que tu ne sais pas
Ce que vaut réellement la vie
C'est bien plus que de l'or
Une partie de l'histoire n'a jamais été racontée
Donc maintenant que tu vois la lumière
Tu te lèves pour tes droits
Lèves-toi, debout
Lèves-toi pour tes droits
Lèves-toi, debout
N'abandonne pas le combat
La plupart des gens pense
Que le Bon Dieu viendra du ciel
Qu'il éloignera tout
Et fera que tout le monde se sentent bien
Mais si tu savais ce que vaut la vie
Tu chercherais les tiens sur la terre
Et maintenant que tu vois la lumière
Tu te lèves pour tes droits
Lèves-toi, debout
Lèves-toi pour tes droits
Lèves-toi, debout
N'abandonne pas le combat
Nous avons marre et sommes fatigués de vos jeux de cons
Pour mourrir et aller au paradis au nom de Jesus
Nous savons et nous comprenons
Que le Dieu tout-puissant est un homme vivant
Tu peux berner certaines personnes parfois
Mais tu ne peux pas berner tout le monde tout le temps
Aussi maintenant que tu vois la lumière
Tu te bats pour tes droits
Lèves-toi, debout
Lèves-toi pour tes droits
Lèves-toi, debout
N'abandonne pas le combat
frere meditont sur ces paroles de BOB MARLEY...

4.Posté par Fatim le 24/09/2012 01:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci frere Reggae Rabell. Nous sommes debout. Ce combat ne sera jamais abandonne. Personne ne peut nous berner frere. Nous sommes debout plus que jamais...many thanks

5.Posté par Fatim le 24/09/2012 01:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou Hermann, comment tu vas? Je suis debout Frere!

6.Posté par Hermann N'da le 24/09/2012 02:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci FATIM
Je vais bien. Comme tu le vois je veille. Je suis debout.
Douce nuit à toi...

7.Posté par Fati le 24/09/2012 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Kouassi mais , je voulais juste poser la question de savoir quand le Burkina Faso avait servi de baise durant tout ces temps pour que ont soit arriver la ou nous en sommes qui a parler ,
Je crois que nous avons déjà pas mal de soucis et nous voulons avancer dans d'autres choses.

8.Posté par DJAFOUL le 24/09/2012 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi gars voici ce a quoi je pense.
D'abord toutes ces attaques là sont du fait de ADO et son gouvernement
quand on regarde un peu le commando invisible ne prend rien de serieux quand il attaque, que des KALACHNIKOVS ca c'est quoi?
Il sacrifie des petits FRCI
Pourquoi? pour maintenir l'ONUCI au pays pour dire que la sécurité n'est pas toujours effective vue que les boss de l'ONUCI sont payé a près de 100 million.
ADO là c'est un sorcier il va rester là.si on fait un soulèvement il va mettre ses partisans dehors aussi et ca sera un desordre entre partisans.la communauté inter va demander de retablir l'ordre. il va envoyé ses FRCI pour tuer les pro GBAGBO qui seront dehors et même à la maison.et ce sera tout
Ma solution
C'est DIEU prier est mieux que de penser que ce CHIEN POURRI LA VA PARTI ca me fait mal mais c'est comme ca moi je vois
la cpi va interdir GBAGBO de suivre tous les procès. puisque lors de sa première parution il a accusé LA FRANCE.

9.Posté par grace le 24/09/2012 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
slt les frères et soeur qui peut me dire que ceux qui ont été tuer a Noé sont les chauffeurs de taxi où les marins comme le dramane le mossi repondez moi s"il vous plait merçi

10.Posté par MADBOYZ le 24/09/2012 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oufffff encore un baoule ki prend la parole et ce joue les sages. Hummmmm dèh vous ne voulez pa changer humm... Kouassi tu sè si tu na rien a ecri STP sè pa obligé donc fè gaf quand tu nou di que lheur est grav. c-à-d? si lheur est grav allé le di à tè paren baoulé et a votr 2ièm famill les dioula si non nou on es serin et on attend le jour de la liberation avec impatience et si sè sa qui est lheur grav alors vou refuzé de voi ce que vou devrez voir et nous allons vous fèr ce grand plaisi de vou... nou seron ravi de vou montre le chemin propr de la verité alors vou avez encor le temp pou changé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !