Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gestion du pouvoir : Les révélations d'une étude sur la Gouvernance Ouattara

le Samedi 9 Novembre 2013 à 07:51 | Lu 1592 fois

La perception des Ivoiriens n'est pas assez rassurante sur la manière dont le régime actuel gère les affaires publiques.



C'est ce que révèle l’Afro-baromètre qui a mené une enquête dont les résultats ont été rendus publics récemment au cours d'un atelier de dissémination tenu à Abidjan. Différents secteurs sont concernés par l'enquête. Sur la question liée à l'insécurité et à la confiance en la police, il ressort que deux Ivoiriens sur cinq, soit 42%, se sont sentis au moins une fois en insécurité durant les 12 derniers mois.

Ce qui indique que le sentiment d'insécurité semble être récurrent en Côte d'Ivoire. D'ailleurs, l'enquête a mis en lumière le fait que 35 % des répondants ont exprimé au moins une fois la crainte de subir un crime à domicile. « Un Ivoirien sur dix(9%) a été effectivement victime d'agression physique durant les douze derniers mois au moment où 25 % des interviewés ont été victimes de vols à domicile », indique Afro baromètre. Qui ajoute que « seulement un Ivoirien sur dix a déclaré un crime qu'il a subi.

Ce faible pourcentage s'explique par le fait que les victimes ont eu peur des représailles d'une part, et d'autre part, le fait que la police n'aurait pu rien faire ou que la police ne s'en occupe pas. Sur la performance du gouvernement, les résultats relèvent qu'un Ivoirien sur deux(55%) a un avis favorable du mandat du président Alassane Ouattara. Toutefois, l'Assemblée nationale et les conseils municipaux ne sont pas bien lotis, car seulement le tiers des Ivoiriens est d'accord avec la façon dont leur conseil municipal a effectué son mandat au cours des 12 derniers mois et 44% pour l'Assemblée nationale.

Dans ce même chapitre, il ressort que trois Ivoiriens sur quatre jugent difficile l'accès aux renseignements sur la gestion des recettes fiscales et 46 % l'expriment quand il s'agit des impôts et taxes. L'enquête révèle également que les Ivoiriens éprouvent des difficultés dans les hôpitaux publics. Le manque de médicaments et la cherté des services sont décriés par les Ivoiriens. L'étude indique que pour 57% de la population, le manque de médicaments et les services coûteux sont les problèmes auxquels ils sont confrontés dans les centres de santé ou hôpitaux publics.

La longue attente éprouvée par les Ivoiriens avant de bénéficier des soins a été également dénoncée dans l'étude de l’Afro-baromètre . Sur les services de l'éducation, trois Ivoiriens sur quatre ont jugé difficile l'obtention d'une place dans une école publique, alors que le surpeuplement des classes et l'état des infrastructures constituent des problèmes auxquels les populations ont été le plus confrontées. Dans le chapitre concernant l'intérêt pour les affaires publiques et politiques, il ressort dans l’Afro-baromètre que moins de la moitié des Ivoiriens(48%) s'informe chaque jour par la télévision et seulement 37 % par la radio.

Le recours journalier à la presse écrite et à Internet pour s'informer est beaucoup plus faible. L'étude révèle que seulement le tiers des Ivoiriens s'intéressent aux affaires publiques, quand 67% n'y manifestent aucun intérêt. Il est bon de savoir que Afro-baromètre est une série comparative d'enquêtes d'opinion publique, couvrant jusqu'à 35 pays africains pour le Round 5(2011-2013). il mesure l'atmosphère publique sur la démocratie et d'éventuelles solutions alternatives, des évaluations de la qualité de la gouvernance et la performance économique. En Côte d'Ivoire, les travaux de terrain pour le Round 5 ont été conduits du 11 au 25 mars 2013.

Bertrand GUEU
Source : L'Inter

Samedi 9 Novembre 2013
Vu (s) 1592 fois



1.Posté par LaRedemption le 09/11/2013 11:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bertrand gueu, bravo! Tu merites ta retribution pour cet article bidon truffe de mensonge pour ensenser ton maitre dramane. En realite, toute l'Eburnie et ses habitants sont en perpetuelle insecurite sous les dozos estampilles frci. Dieu nous garde.

2.Posté par Manou le 09/11/2013 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CI est à la recherche d'un vrai Président.

3.Posté par lafilldefoi le 09/11/2013 16:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui d,un,president parceque Il n,y en a pas

4.Posté par ci le 10/11/2013 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cote d ivoire on c 'est pas c est pays ou quartier tout est melangé

5.Posté par ADEDE le 10/11/2013 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur le journaliste, un conseil: Epargner nous des analyses truffées d'incohérences lorsqu'on pas la maîtrise.
A t on besoin d'études pour des situations vécues au quotidien. Nous, nous sommes dans le peuple et nous vivons avec ce peuple. Votre baromètre ne retrace rien du vécu des ivoiriens. Il ne faut plus que vous vous aventurer dans ces affaires dont vous n'avez aucune maîtrise. Maintenant que comme vous recherchez votre pitance journalière vous pouvez vous abrutir davantage pour plaire à mossi dramane.

6.Posté par La Main de Dieu le 10/11/2013 22:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est normal pour eux ....bravo à jamais mais...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !