Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Génocide du peuple wê: La Jfpi sur les traces de l’horreur

le Mercredi 10 Juillet 2013 à 00:00 | Lu 591 fois



Génocide du peuple wê: La Jfpi sur les traces de l’horreur
Duékoué. Ville martyre. Ville qui a payé le plus fort prix à la rébellion armée depuis 2002 et également dans la crise postélectorale. C’est cette ville mythique qui a accueilli, les vendredi et samedi derniers, la délégation du bureau exécutif de la Jfpi. Avant la remobilisation de ses troupes, Nestor Dahi, secrétaire national de la Jfpi, a touché du doigt les souffrances vécues par le peuple wê à Duékoué, en visitant les villages de Guitrozon et Carrefour Duékoué qui ont subi des attaques meurtrières des Forces nouvelles et des milices qui leur sont proches.

Vendredi, c’est Kahan Bohin Maurice, chef du village de Guitrozon, qui a accueilli la Jfpi. Pour lui, même si ses parents et lui ont pardonné les attaques meurtrières des villages de Guitrozon et Petit Duékoué, ainsi que du campement Diapahi, dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2005, et qui a officiellement fait 145 morts, ils ont un devoir de mémoire. Ils ne veulent donc pas oublier et souhaitent que la Côte d’Ivoire s’en souvienne pour que pareille atrocité, pour des ambitions politiques, ne se reproduisent. Car, jusqu’à présent, beaucoup de ressortissants de ces villages ne veulent pas y retourner à cause des traumatismes subis, des cicatrices indélébiles ou de la phobie. Il se trouve des chasseurs traditionnels, les dozo, supplétifs des Frci, et les corps habillés qui exhibent toujours leurs armes en plein jour.

Après lade courtoisie, la délégation s’est rendue sur les 3 fosses communes à l’entrée de Guitrozon qui ont servi à la sépulture des innocentes personnes assassinées dans leur sommeil. C’était à deux pas d’un camp militaire de l’Onuci, censé être une zone tampon pour éviter les massacres survenus.

Dans la soirée de vendredi, c’était au tour de Zéhia Dénis, chef du village de Carrefour Duékoué, de recevoir la Jfpi. Là, Nestor Dahi et ses camarades apprennent du chef que l’attaque de son village, le 29 mars 2011, a fait environ 1000 morts. 7 fosses communes ont été visitées le lendemain matin. Elles sont reconnaissables, car délimitées par desou des pierres, pour être facilement repérables.

Podé Vincent, notable et secrétaire du chef, explique. «Carrefour Duékoué abritait les déplacés de guerre en transit pour Abidjan ou d’autres villes. C’est l’Onuci qui a mis les corps dans des fosses communes, car le village avait été abandonné. Nous connaissons nos bourreaux, mais nous avons pardonné. Les populations meurtries s’attendent toujours à un soulagement ou à un dédommagement de l’Etat…»

Herman Bléoué envoyé spécial
Notrevoie

Mercredi 10 Juillet 2013
Vu (s) 591 fois



1.Posté par Yuotam le 10/07/2013 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J-4, La Racaille va défiler sur les camps Elysée, des assassins et des voyous, vont se prendre la tête, à PARIS la voyoucratie à l’honneur, commanditaires et parrains bandits de grand chemin, cette pute de communauté dite internationale, a quand l’indépendance des pays AFRICAINS, surtout après le meurtre des patriotes aux mains nues devant l’hôtel IVOIRE, par l’armée d’occupation NAZIE franSSaise, voici un contentieux qui reste ouvert un peut plus d’une centaine de morts et plus de 2000 handicapés à vie en 2004.

Je signale que nous somme à un peut plus de 700 000 morts Africains et Ivoiriens, avec l’embargo sur les médicaments, ainsi que la fermeture abusive des banques SIONISTES, sans parler des massacres perpétrer par tous les fils de putes de la sous région déverser dans mon pays la Côte d’Ivoire, par ces inconscients de la communauté dite internationale, avec la complicité du parlement EUROPEEN ces petits blancs qui se sont empresser de s’attribuer le prix Nobel de la paix, et puis des états félons comme la franSSe et son armée d’occupation NAZIE, les Yankees, les Britishs, les canadiens, pour ne citer que ceux la.

Vous comprenez pourquoi il ya des citernes de pétroles qui explosent au « CANADA », c’est du pétrole de sang volé en Côte d’Ivoire, comme dirait l’autre bien mal acquis ???

2.Posté par Osdansgorge le 11/07/2013 00:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l''attention de tous les membres de la RP. Je suis révolté parce que vous acceptez tous les chiffres donnés par ces cafards de tueurs sanginaire. Sous nos yeux et ce depuis 2 années, ils écrivent "3000 morts" et nous ne disons NON à ce chiffre bidon! Et le reste, ce ne sont pas des IVOIRIENS, nos frères, notre SANG? Qu''on m''arrête ça! Duekoué, Guiglo, Guitrozon et autres villes de l'' ont fait milliers de morts. A-t-on oublié les 1000 morts en une journée, à Duekoue? Et 25000 personnes devant la Résidence de Gbagbo? Et ces Étudiants égorgés à la cité de Port-Bouet et jetés dans l''océan? J'' ai vu moi même ce qui s''est passé, je suis un témoignage vivant de cette sale guerre, j''ai vu ces deux missiles lancés sur le campus de cocody mais qui n''ont explosé. Je ne veux pas qu''on diminue le nombre des Ivoiriens morts dans cette guerre parce que c''est des Ivoiriens et il ne faut pas tordre le cou à l''histoire de mon pays!!!!!!!!! Merde c''est des Ivoiriens!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !