Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gbagbo a été torturé, selon le rapport d’un expert de la CPI/Ces mauvais traitements qui invalideraient la procédure…!

le Lundi 28 Mai 2012 à 20:28 | Lu 1764 fois



Gbagbo a été torturé, selon le rapport d’un expert de la CPI/Ces mauvais traitements qui invalideraient  la procédure…!
La Défense du plus célèbre prisonnier politique d’Afrique persiste et signe, en se fondant sur le rapport d’un expert accrédité à la CPI, dont le sérieux ne saurait donc être mis en cause, datant du 31 mars 2012. Laurent Gbagbo a été soumis à des mauvais traitements assimilables à des tortures à l’hôtel du Golf et à Korhogo. Au-delà du choc moral et des éventuelles conséquences judiciaires pour le camp des tortionnaires – ce type de crimes étant du ressort de cette juridiction –, les conséquences juridiques sont impitoyables. Et devraient conduire à l’annulation d’une procédure viciée par ces violations des droits de l’homme. Extraits.

‘‘Le 13 avril 2011, après accord des responsables français et onusiens, le Président Gbagbo est transféré dans le nord du pays, à Korhogo. Il y sera gardé par un chef militaire rebelle, le commandant Martin Kouakou Fofié. Ce dernier fait l’objet de sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour violations des Droits de l’Homme et notamment des arrestations arbitraires et des exécutions extrajudiciaires, des sévices sexuels sur les femmes, l’imposition de travail forcé et le recrutement d’enfants soldats.
L’arrestation brutale du Président Gbagbo, sa détention à l’hôtel du Golf et son transfert à Korhogo sont illégaux: aucune procédure n’a été ouverte le concernant, aucun mandat d’arrêt n’a été émis, aucune charge n’a été portée contre lui par un juge ou une quelconque autorité.

Quand Kofi Annan et Desmond Tutu sanctifiaient des traitements inhumains


C’est un homme traumatisé et fatigué qui est enfermé dans une maison appartenant à l’un des proches de Guillaume Soro. Il n’en sortira plus qu’à quelques reprises pendant huit mois. Ses geôliers maintiendront d’abord la fiction que le Président Gbagbo est détenu à la Résidence Présidentielle de Korhogo où il ne sera transféré que pour quelques heures afin de rencontrer l’ancien Secrétaire Général des Nations Unies, Kofi Annan, Desmond Tutu et Mary Robinson en mai 2011 (ces visiteurs illustres prétendront que les conditions de détention du Président étaient bonnes) et le Représentant Spécial pour la Côte d’Ivoire du Secrétaire Général des Nations Unies, Young Jin Choi, qui lui non plus ne trouvera rien à redire aux conditions de détention du Président Gbagbo. En réalité, à peine les visiteurs partis, le Président était raccompagné dans son lieu de détention, sous la garde des hommes du commandant Fofié. (…)

Au cours de cette détention arbitraire, le Président Gbagbo fut victime quotidiennement de mauvais traitements et d’actes de torture.
Enfermé dans une chambre de trois mètres sur trois, sans pouvoir faire le moindre exercice, sans pouvoir même marcher à l’extérieur de la maison, peu nourri et surtout ne disposant pas des médicaments nécessaires au traitement de ses pathologies, le Président Gbagbo s’affaiblit rapidement (Cf. annexes 6 et 7). Au bout de quelques semaines, il est méconnaissable et ne peut plus se déplacer sans aide. Malgré les demandes de son médecin, ces geôliers refusent de le soigner de manière décente et même de le faire examiner dans un environnement hospitalier.

A ce régime, ayant pour objectif de l’épuiser physiquement et moralement, s’ajoutent les pressions psychologiques : pendant les huit mois de sa détention, il lui est interdit de communiquer avec les membres de sa famille et avec ses Avocats, lesquels ne peuvent lui rendre visite qu’à de très rares reprises et après avoir surmonté de très grandes difficultés (Cf. Infra 2.1.2).
L’état de santé du Président se dégrade à tel point que, d’après les quelques rares visiteurs et d’après son médecin – lui aussi enfermé de manière arbitraire – la situation devient, à partir du mois d’octobre 2011, critique.

Les phrases du médecin expert qui accusent Ouattara


Le médecin expert, mandaté par la défense peu de temps après l’arrivée du Président Gbagbo à La Haye, précise dans son rapport du 31 mars 2012 que les conditions de détention du Président Gbagbo «doivent être considérées comme une forme de mauvais traitement aussi sérieux que des abus physiques et la torture». Il précise : «l’isolement est habituellement utilisé pour casser les prisonniers».(Cf. annexe 8). Il ajoute que l’état de santé préoccupant du Président Gbagbo résulte d’un traitement de ce qui «doit être regardé comme des mauvais traitements et même comme de la torture». Le mauvais état de santé actuel du Président Gbagbo résulte d’après lui de ces tortures et révèle typiquement un «syndrome de l’hospitalisation». Il précise : «Les problèmes médicaux actuels du Président Gbagbo proviennent des conditions inhumaines de sa détention».


Source : Le Nouveau Courrier

Lundi 28 Mai 2012
Vu (s) 1764 fois



1.Posté par AFAAA le 28/05/2012 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Apparemment en marge…Mais pour moi les agressions militaires directes, ou indirectes par voie de séditions suscitées et armées en Côte d’Ivoire, Libye, Syrie… relèvent du même vampirisme de l’Empire Yankee, de ses laquais européens de l’Ouest dont le français et l’anglais, leur appendice sis en Palestine, leurs systèmes médiatico-politicien, sans oublier le machin à leur service…

“La défense de Laurent Gbagbo conteste la CPI, ses méthodes et sa légitimité”

Ici : http://www.legrigriinternational.com/pages/la-defense-de-laurent-gbagbo-conteste-la-cpi-ses-methodes-et-sa-legitimite-7747946.html

2.Posté par CITOYEN le 28/05/2012 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici ce dont est capables les "démocrates" de la communauté internationale.S'ils rusent avec cette communauté sans qui, ils n'auront jamais été des personnes qui comptent en CÔTE-D'IVOIRE.OUATTARA, nous le connaissons très bien dans ce pays, il est caractérisé par la violence sous toutes ses formes, la haine de ceux qui ne font pas parti de son clan, le mépris de tous qui osent lui porter la contradiction, l'élimination physique de tous qu'il considèrent comme des obstacles à son ascension et à son maintien au pouvoir.Ce même OUATTARA n'est pas à son premier essai d'assassinat de LAURENT GBAGBO, en février 1992, il a fomenté un complot imaginaire dont lui seul a le secret, pour liquider physiquement le père de la démocratie ivoirienne.Malgré sa très grande capacité de nuisance, il a oublié qu'il y a un DIEU TOUT PUISSANT, qui n'abandonne jamais ses enfants, en effet LA DIVINE MISÉRICORDE a couvert GBAGBO de son manteau de lumière et l'a extirpé des griffes de l'apôtre de LUCIFER pour le conduire 8 ans après au pouvoir D'ETAT.19 ANS après il remet le couvert parce que le diable ne renonce jamais, et cette fois encore, il connaîtra la défaite sans recours.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !