Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gaoudi Oulata (Colonel, député) « Le peuple Wê est devenu esclave sur ses propres terres »

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 13 Mai 2014 à 06:26 | Lu 1180 fois



Olivier Guédé source: L’Intelligent d’Abidjan

L’honorable Gaoudi Oulata Pierre, député de la circonscription de Bangolo et Président de la Commission de la Sécurité et de la Défense a lancé un appel au secours en faveur du peuple Wê qui selon lui « vit au quotidien un drame d’une ampleur indescriptible», au cours d’une conférence de presse qu’il a organisé le samedi 10 mai 2014 dans un restaurant aux II Plateaux.

Expliquant le contexte de sa sortie, le colonel Gaoudi Oulata a souligné revenir d’une mission sur la sécurité qui l’a conduit de Sipilou jusqu’à Taï. Une mission effectuée afin de vérifier l’exactitude du rapport de l’ONG Human Right Watch (HRW) sur les conflits fonciers dans le grand Ouest ivoirien. « Je peux affirmer que le rapport de HRW est conforme en de nombreux points sur ce qu’il nous a été donné de voir et d’entendre. Aujourd’hui, le peuple Wê a le sentiment de vivre en danger sur ses propres terres. Danger du fait de la venue massive de migrants des pays environnants », a indiqué le député. Selon lui, les populations autochtones sont confrontées à « une véritable invasion et des terres, sont illégalement occupées. Les forêts classées sont à 95% dans les mains de ces migrants ».

Les conséquences de ces arrivées massives après la crise postélectorale, consacrent l’appauvrissement des Wê. « Laminés à l’issue de la guerre et de la crise postélectorale, les Wê vivent dans l’insécurité, dans la peur et dans la pauvreté et pour beaucoup, leur existence se réduit à un état d’esclavage sur leurs propres terres », a crié le député de Bangolo. En tant qu’élu du RDR et fils des Wê, il a indiqué qu’il était de son devoir citoyen, d’informer le Président de la République sur la situation qui prévaut à l’Ouest du pays. « Le Président de la République n’est véritablement pas au fait de la situation exacte.

Je sais que ces différents conseillers lui cachent la situation réelle, et nos populations nous demandent avec insistance, si le chef de l’Etat est au parfum de ce qui se passe. Nos populations veulent savoir si le Président de la République est informé sur toutes les exactions qu’elles subissent dans l’impunité, du fait des dozos et de migrants armés d’armes de guerre. Les Wê me demandent si les autorités gouvernementales savent que leurs terres sont distribuées illégalement et qu’ils n’ont pas un mot à dire ? », a traduit l’honorable Oulata. Il a précisé que le peuple Wê ne veut plus de la guerre. Ce serait même une catastrophe pour eux qu’il y ait de nouveaux, des affrontements armés sur leurs terres. « Mais, la situation est intenable aujourd’hui.


Plus de 35.000 immigrés, expulsés du mont Péko, et qui doivent être relocalisés ailleurs, sont en train de s’installer sur leurs terres sans autorisation. Beaucoup de ces personnes sont armées et n’hésitent pas à utiliser leurs armes pour obtenir des privilèges », s’inquiète Gaoudi Oulata. Il dit avoir peur que la situation ne dégénère et que cette région déjà fragile ne soit frappée à nouveau par un accès de violences.

«Nous sommes dans une poudrière et c’est pourquoi, le peuple Wê appelle le Président Ouattara au secours. Il me charge de lui dire que la guerre est finie et qu’ils aspirent à vivre en paix et veulent bénéficier aussi des fruits de l’émergence qui tardent à se faire sentir chez eux », a lancé le député de Bangolo. Pour lui, les conseillers du Président sont à la base de cette situation car ils mènent des actions, sans en informer les élus.

Son combat, est de rétablir la vérité des faits afin que le Président Ouattara prenne les choses en main. « Il faut que le Président règle la question des terres, et cela passe par l’interdiction formelle de vente et d’acquisition de terres dans cette région. Le Président doit aussi penser à la délocalisation des 35.000 immigrés du mont Péko, car leur recasement pose véritablement problème », a souligné le député. Pour conclure, il a indiqué que les attentes du peuple Wê envers le Président Ouattara sont nombreuses. Car, il s’agit d’une question existentielle.

Olivier Guédé

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 13 Mai 2014
Vu (s) 1180 fois



1.Posté par Fatim le 13/05/2014 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce monsieur est un plaisantin. Je ne perdrai meme pas mon temps pour lire des conneries comme ca.

Gaoudi O, laisse le peuple WE vivre sa galere....... Arrete ton cinema et va te faire foutre.

2.Posté par Lancelot le 13/05/2014 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme c'est dommage. Vous auriez dû bien réfléchir avant de vous engager dans cette affaire. C'est ce qu'on est censé faire dans la vie. Ces terres, cher Monsieur, ne sont plus les vôtres. C'est un fait. C'est vrai qu'elles vous ont été prises par la force, mais la réalité est que vous n'avez aucun moyen de changer cela, pas même celui que vous laissez entrevoir. Il vaut mieux calmer le jeu et vous intégrer. Sinon, ces gens là profiteront de la moindre occasion pour s'assurer définitivement que plus aucune revendication ne soit plus jamais soulevée au sujet de ces terres. Autrement dit, si vous bronchez, ils vous tueront tous. Et se justifieront devant le droit en disant que c'est vous qui avez attaqué. Il fallait mieux réfléchir avant de vous engager dans ces histoires. La vie n'est pas un jeu. C'est dans les jeux qu'on peut reprendre la partie quand on n'est pas content du dénouement. Pas toujours dans la vraie vie. A l'avenir, évitez de prendre des positions sans bien peser tous les paramètres. Yako.

3.Posté par alanz le 13/05/2014 10:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
gaoudi tu devrais etre heureux , a mon humble avis tu te moque des wê. toi qui a soutenu la rebellion , si les retombés de cette rebellion sont entrains de tomber sur tes pauvres parents innocent, soit heureux et pleurnicher.

4.Posté par duval le 13/05/2014 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon pauvre gaoudi, ayohoo ! ayohokakaka... Tu veux que je te montre cette photo que LE PRESIDENT LAURENT GBAGBO a prise où il écarquillait ses yeux avec ses deux mains ? Vous n'avez rien vu encore ! Dans tous les cas, ces étrangers savent qu'ils vont partir tôt ou tard chez eux ; mais en attendant, il faut qu'ils profitent au maximum. Donc, chut, laisse-les se plaire en COTE D'IVOIRE, leur EUROPE. Toi gaoudi, tu es maudit à jamais..... Que DIEU ait pitié de vous. Ce qui est bien, c'est que vous allez tous vivre les effets de cette rébellion, demander pardon aux dignes peuples de la COTE D'IVOIRE avant de rejoindre le PERE, à commencer par votre mentor. Il ne mourra pas maintenant, ce serait trop facile.
Laisse donc le PEUPLE WÊ qui paie les forfaitures de ses fils indignes comme toi gaoudi, mambri, ....

5.Posté par alanz le 13/05/2014 11:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
gaoudi tu devrais etre heureux , a mon humble avis tu te moque des wê. toi qui a soutenu la rebellion , si les retombés de cette rebellion sont entrains de tomber sur tes pauvres parents innocent, soit heureux et. arrete de pleurnicher. maintenant tu compt sur qui pr gerer ce probleme. tu fais qoi de ta fonction de president de la securite et la defense. toi et ta rebellion vs avez ta region ds de beau drap. pitié pour nos parents,qe le seigneur vous fortifie.

6.Posté par ALLEHAHIN le 13/05/2014 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gaoudi Oulata (Colonel, député), quand JESUS disait sur le chemin du calvaire: "Ne pleurez pas sur moi, pleurez sur vos femmes et vos enfants"; des gens comme vous n'ont pas mesuré la dimension de l'avertissement, parce que vous avez signalé un pacte avec le diable comme judas. La réalité est là, têtue comme une mule.
Tu as accompagné la rébellion, tu as vendu ton âme à satan pour des miettes; qu'il en soit ainsi.
Si dans cette affaire, le peuple Wê avait vécu seulement l'esclavage, on allait même pas s'émouvoir; tes parents par la cupidité de vous, leurs fils indignes ont vécu pire. Alors ferme ton groin et barre toi.
Bande d'irresponsables. Tu connais le fruit de la trahison.... alors prépare toi l'assumer. TCHRRRRR.

7.Posté par MERMOZ le 13/05/2014 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
slt a Tous. Jai le Coeur qui saigne kant j'entends ces ratés de la vie Politique Ivoirienne. Mr Oulata oublie son passée, qu'il sache que le peuple Wé Digne de son nom ne lui pardonnera pas ce qu'il a lui fait. il n'est pas encore tard Chere Ainée, ne fait pâs com Jean Ping, rends ta demission de toute activité Politique d'avc ses Affairistes et l'Histoire t'aura pardonné. merci

8.Posté par liliane kouassi le 14/05/2014 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de quoi est ce qu'il parle une deuxième rébellion dans ce pays? et pourquoi? contre qui? jamais jamais jamais il y aura une autre rébellion en côte d'ivoire et qui est ce qu'il prévient sa femme et ses enfants?
franchement aider moi je ne sais pas de quoi il s'agit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !